SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#Marseille2024

Jeux Olympiques 2024 : L’US Sailing propose la sortie des 470 et Finn pour l’arrivée du kite, de l’offshore et plus de mixité

mardi 17 avril 2018Christophe Guigueno

Les Jeux Olympiques de voile ont besoin d’un bonne mise à jour de leurs supports qui ne correspondent plus à la pratique de la voile (de haut-niveau). Exit les bons vieux 470 et Finn pour les Jeux Olympiques de Marseille ? C’est ce que propose l’US Sailing, la fédération américaine de voile qui propose à la fédération internationale l’arrivée du kitesurf Kitesurf #Kitesurf et de la course au large ainsi que de nouveaux formats.

Pourquoi il y a deux dériveurs en solitaire pour les hommes aux Jeux Olympiques contre un pour les femmes ? Parce qu’il en faut un pour les hommes "normaux" et un pour les hommes "lourds"... Et qu’à la tête de la fédération internationale de voile, il y a des anciens Finnistes comme il y a eu d’anciens Staristes qui ont maintenu le Star le plus longtemps possible au statu de classe olympique. Mais les temps changent. Le foil Foil #foil s’est imposé sur les catamarans Nacra 17 et sur de nombreux supports comme le windsurf Windsurf #Windsurf , le kite ou le dériveur grâce au Moth. Il est donc temps de faire passer les classes olympiques à une plus grande (totale) mixité, à des supports du XXIe siècle et à de nouveaux formats. C’est ce que propose la fédération des USA dans ce rapport présenté à la World Sailing (lire ici.pdf]).

Laser, skiffs et Nacra 17 restent en jeux

Dans son rapport M23-18 à propos des "2024 Olympic Sailing Competition", l’US Sailing ne propose pas de tout jeter aux oubliettes. Alors que la Fédération internationale avait pour habitude de ne faire évoluer (au mieux) qu’une seule série sur 10 à chaque olympiade, les Américains estiment qu’il faut n’en conserver que 5 sur10 : Laser (hommes) et Laser Radial (femmes), 49er (double hommes) et 49erFX (double femmes) et le Nacra 17 (mixte) conserveraient ainsi leur statu. Cela se comprend pour le Laser qui reste le dériveur en solitaire pour adultes le plus diffusé et pratiqué dans le monde et ne laisserait pas sa place au Moth à foil Foil #foil . Les 49er sont les anciens "nouveaux dériveurs" qui restent spectaculaires et le Nacra est désormais monté sur foils.

RS:X, Finn et 470 hors J.O.

Du côté des exclus pour la fédération américaine, il y aurait le funboard / planche à voile RS:X, le bon vieux et lourd Finn et les 470. Le Finn, représentant peu de pratiquants et n’ayant pas son pendant féminin a déjà survécu en classe olympique bien longtemps. Le 470, gloire du dériveur français, est une magnifique machine à régater mais qui le pratique encore ? Ces deux old-timers de la voile serait donc remplacés.

La planche, elle, devrait évoluer pour sauver sa tête. Le support devrait ainsi offrir la possibilité de voler et bénéficierait d’un nouveau format de régate, le Triathlon, inspiré des disciples des Jeux d’hiver : les séries hommes et femmes (séparées) concourraient avec ou sans foil, en course en flotte ou en slalom à proximité des plages plus, en option, des épreuves de vague ou freestyle ou runs longue distance…

Le kitesurf Kitesurf #Kitesurf en mixte et en équipe

Le kitesurf Kitesurf #Kitesurf (kiteboard pour la FFV) prendrait la place du Finn. Comme il n’y aurait qu’une place à prendre, il serait mixte et par équipe : une femme et un homme courent séparément mais leurs points s’additionnent sur des épreuves en support évolutif twintip et foil (comme celui de Neill Pryde) et, comme pour les planches, sur 3 manches en flotte puis des compétitions de slalom, vagues, freestyle ou runs.

Une course par équipe pour une 2e médaille

Pour remplacer les 470, l’US Sailing propose encore deux nouvelles disciplines. La première se disputerait à 3, en mixte, sur un dériveur sans spinnaker. La grande nouveauté serait que les membres de l’équipage feraient partie des "marins" déjà sélectionnés sur un autre support. L’avantage principal serait de respecter les quotas d’athlètes participant aux JO de voile. Ceci permettrait encore à ces athlètes d’obtenir ce que n’ont jamais permis les JO de voile à la différence des JO d’athlétisme : la possibilité de repartir avec une deuxième médaille !

Offshore pour les frenchies ?

Enfin, les Américains qui semblent vouloir prendre les Français dans le sens du poil proposent, eux-aussi, une course offshore en double de plus de 24 heures mené, encore une fois, par un équipage mixte. Cela permettrait de faire naviguer les "lourds" exclus des JO avec la fin du Finn et d’offrir une possibilité de médaille aux navigateurs de la Coupe de l’America, de la Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace et du… Vendée Globe (bien cité dans le rapport).

Cette course au large a déjà le soutien de la FFV qui souhaite imposer le Figaro-Bénéteau 3 en classe olympique pour cet usage. De plus, la FFV, fier soutien de la planche à voile et du kitesurf se verrait comblée par ce genre de choix puisque les deux disciplines seraient toutes les deux olympiques. Resterait à pleurer la fin du 470, dernier support des Jeux conçu en France… sauf si le Figaro-Bénéteau 3 prend sa place.

Ch.Guigueno



A la une