SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#Multi50

Team Arkema - Lalou Multi : Quentin Vlamynck sera le skipper du Multi50 Arkema 4

jeudi 25 avril 2019Redaction SSS [Source RP]

Partenaire de l’écurie Lalou Multi depuis 2013 sur le circuit Multi50 puis Mini 6.50, le groupe Arkema a annoncé l’année dernière la construction d’Arkema 4,un nouveau trimaran de dernière génération dont la mise à l’eau est prévue au 2e trimestre 2020. Arkema et Lalou Multi ont décidé pour l’année 2019 de se concentrer sur la conception et la fabrication de ce nouveau bateau, tout en continuant la formation de celui qui en sera le skipper : Quentin Vlamynck, membre du Team depuis près de 10 ans et ancien skipper de l’innovant Mini 6.50 Arkema 3. Ce prototype sera quant à lui mené par le jeune skipper Raphaël Lutard sur les épreuves du calendrier Mini, avec la Mini Transat La Boulangère en ligne de mire, première transatlantique en solitaire pour ce marin de 23 ans.

Lalou Roucayrol fait partie des plus grands marins de la course au large en solitaire ! Cumulant les supports et les expériences nautiques depuis les années 1980, Lalou a toujours eu à cœur de transmettre son savoir et sa connaissance. C’est ainsi que Quentin Vlamynck a intégré l’écurie en 2012. D’abord équipier du Multi50 Arkema 1 puis skipper du Mini 6.50 Arkema 3, signant une belle 6e place en 2017 sur la Mini Transat La Boulangère en solitaire et deuxième au championnat de France de course au large de la classe, Quentin poursuit son évolution de carrière. Il a été choisi, par Arkema et Lalou Multi, pour devenir le skipper du futur trimaran Arkema 4. Du haut de ses 26 ans, le navigateur originaire de Biscarosse mesure la chance qui lui est donnée aujourd’hui :

« Mon rôle de boat-captain en 2018 du bateau de Lalou a été une formidable expérience, confirmant mon envie de poursuivre ma carrière de coureur au large et permettant à Lalou et Arkema de mesurer mon engagement et mon travail. C’est une superbe reconnaissance de leur part de me confier la barre de ce nouveau bateau, l’année prochaine ! »

Afin de se préparer au mieux à ce nouveau défi, Quentin et le Team Arkema Lalou Multi ont concocté un programme spécifique d’entraînement pour la saison 2019.

« Cette année, nous nous consacrerons à des navigations d’entraînement à bord du Multi50 de Lalou Multi, que ce soit en Manche, Atlantique ou Méditerranée. L’objectif est d’appréhender au mieux mon nouveau rôle, sans ressentir la pression des compétitions. Suite à la construction du Mini 6.50 en 2017, je sais qu’il est primordial d’être au plus près du chantier, de la construction et de pouvoir y intégrer mes choix techniques en consultation avec Lalou, Nicolas Coudrais du bureau d’étude et Romaric Neyhousser, l’architecte. C’est la philosophie de la formation Lalou Multi de ne pas dissocier le skipper des choix stratégiques. »

En 2019, le skipper Lalou Roucayrol multipliera les rôles ! Affairé dans la réparation de son trimaran victime d’un chavirage sur la Route du Rhum-Destination Guadeloupe qui servira de support d’entraînement pour Quentin, Lalou est également très impliqué dans la conception et la construction du futur Arkema 4. Véritable expert des matériaux Arkema, Lalou collabore étroitement avec le pôle R&D du Groupe pour la mise en place de technologies innovantes sur le futur trimaran, tout en tenant compte d’une jauge plus stricte que pour le Mini 6.50.

« Notre partenariat avec Arkema est basé sur cette relation d’apprentissage et de développement. Nous avons débuté la fabrication du trimaran depuis plusieurs mois. Elle s’inscrit dans une démarche de durabilité, car aujourd’hui les déchets liés à la construction nautique représentent un véritable défi environnemental. Une fois de plus, ce nouveau Multi50 sera l’occasion d’illustrer l’association des expertises matériaux d’Arkema et du savoir-faire naval de Lalou Multi. »

Pour préparer au mieux l’arrivée de ce nouveau bateau, Lalou continuera à former Quentin Vlamynck sur un support qu’il connaît bien : son trimaran rebaptisé Multi50 Lalou Multi.

« Le bateau est actuellement en réparation au chantier et devrait être remis à l’eau courant juin. L’idée est d’y tester et développer du matériel et des outils que nous utiliserons sur Arkema 4. Notamment une centrale de navigation très innovante, mise au point en collaboration avec Madintec, pour l’acquisition et le traitement des données. Nous avons une chance inouïe de pouvoir apprendre sur ce bateau ce que l’on intégrera sur le futur ! Cela permettra à Quentin d’être opérationnel l’année prochaine sur Arkema 4 », précise Lalou Roucayrol.


Voir en ligne : Info presse Arkema / arkema.com

Portfolio



A la une