SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#470féminin

Camille Lecointre : "Si nous voulons décrocher une médaille à Tokyo, nous devrons gagner une médaille sur un Championnat avant"

vendredi 10 août 2018Redaction SSS [Source RP]

Encore 2è au classement général avant le départ de la Medal race, Camille Lecointre et Aloïse Retornaz auraient espéré un meilleur résultat, finissant ce Championnat en 4è position. Elles ont toutefois la très grande satisfaction d’avoir qualifié la France en 470 Féminin pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020 et de confirmer leur position parmi les meilleurs duos mondiaux.

Huit mois après la formation de leur duo, Camille Lecointre, médaillée de bronze à Rio, et Aloïse Retornaz, championne de France Elite 2017, ont démontré qu’il faut compter avec elles au plus haut niveau international dans la série 470 Féminin.

Afin de qualifier une nation dans une série pour Tokyo 2020, celle-ci devait être placée dans les huit premiers de la série. Ce fut chose faite pour Camille et Aloïse dont la moins bonne manche retenue fut une manche de 8è.

A la veille de la Medal race, les deux françaises occupaient la deuxième place, une situation délicate compte-tenu de la proximité de leurs rivales : 5 points de retard sur les Japonaises alors en tête et 5 points d’avance sur les Britanniques, 3è. Il s’agissait de lse battre mais également de mettre 3 bateaux entre elles et les Espagnoles pour prendre la tête du Championnat.

Cette première place rêvée au Championnat n’était pas loin mais après avoir pris un départ décevant dans des conditions de vent très régulier, Camille et Aloïse n’ont eu aucune opportunité de remonter la flotte et terminent à la 7è place de la Medal race dont les points comptent double...© Pedro Martinez/Sailing Energy / Hempel Sailing World Championships, Aarhus 2018 Ce sont les Japonaises, 5è aux JO de Rio, qui remportent la victoire suivies du prometteur duo Espagnol puis des Britanniques dont le skipper est la Championne Olympique en titre. Décidément, ce quatuor d’équipages sera resté très soudé, reléguant les autres équipages très loin derrière.

Ce jeudi, les français ont le vent en poupe à Aarhus : Camille et Aloïse confirment leur suprématie en se classant 4è de ce Championnat du Monde tandis que le deuxième équipage français se situe en 23è position. Quant au duo masculin, Kevin Peponnet et Jérémie Mion, il est sacré Champion du Monde.

Après deux semaines de repos, Camille et Aloïse s’envoleront pour le Japon afin de participer au test Event sur le plan d’eau des Jeux Olympiques de Tokyo et d’y retrouver l’élite de la voile internationale.

INTERVIEW DE CAMILLE LECOINTRE

Cette Medal race a t’elle un goût amer ?

"Nous n’avons pas pris un bon départ, il y avait du stress... Dans la brise thermique, il était impossible de se refaire. Les premières sont parties avec du vent clair et l’écart n’a fait que se creuser. C’est très cher payé alors que toute la semaine nous avons été aux avant-postes. Mais les filles qui sont sur le podium sont dans la série depuis longtemps, à part les Espagnoles."

Quel bilan tires-tu de ce championnat du Monde ?

"Nous sommes montées d’un cran dans ce Championnat. Tout le plateau international est là. J’avais pourtant peur que ma reprise soit plus longue. Si nous voulons décrocher une médaille à Tokyo, nous devrons gagner une médaille sur un Championnat avant. Nous allons continuer à progresser en même temps que les autres, c’est important pour ne pas décrocher du niveau qui s’élève à chaque compétition."

Etre Maman depuis quelques mois at’il changé quelque chose ?

"Je parviens plus facilement à me sortir de l’univers de la voile. Cela permet de relativiser et de se changer les idées quand on rentre à terre. Et même si c’est fatiguant, finalement cela m’apporte beaucoup."


Voir en ligne : Info presse Kaori / lecointre-defrance-sailing2016.blogspot.fr



A la une