SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Maxi trimaran Banque Populaire XI

Ronan Lucas : "on s’attache à respecter le planning avec la mise à l’eau fin avril"

mardi 23 mars 2021Redaction SSS [Source RP]

Un travail titanesque pour un futur géant. Au chantier CDK Technologies de Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. , c’est l’effervescence. Armel Le Cléac’h et toute l’équipe de Banque Populaire s’affairent autour du nouvel Ultim Ultim #Ultim #multicoque de 32 mètres de long qui révèle progressivement ses formes. Si le travail à accomplir reste conséquent, la mise à l’eau est prévue fin avril. De quoi se mettre à rêver, déjà, des premiers envols.

« Une construction passionnante » - Ronan Lucas

Le chantier du Maxi Banque Populaire XI suit son cours selon les timings fixés. « Nous voyons le bateau prendre forme sous nos yeux, il est encore plus impressionnant qu’on l’imaginait », s’enthousiasme Ronan Lucas, directeur du Team Banque Populaire. « Dans des grands chantiers comme celui-là, il y a forcément des petits ajustements à faire et c’est aussi ce qui rend la construction passionnante. Cela nécessite toute l’énergie d’une équipe afin de trouver les solutions adaptées pour faire face aux petites contrariétés. Il n’y a aucun souci majeur à déplorer et on s’attache à respecter le planning avec un objectif : la mise à l’eau de l’Ultim Ultim #Ultim #multicoque fin avril. »

Progressivement, le futur géant se révèle. Les grandes pièces de cet immense puzzle ont été assemblées. Désormais, il est possible d’appréhender ses dimensions et les choix architecturaux réalisés. « Toute la partie composite et structurelle est terminée, précise Gautier Levisse, responsable du bureau d’études du Team Banque Populaire. Les filets ont été montés la semaine dernière. On peut imaginer à quoi ressemblera le bateau une fois à l’eau ».

« Exigeants envers nous-mêmes » - Gautier Levisse

Si l’investissement des équipes de Banque Populaire est conséquent depuis plusieurs mois, il reste encore un important travail à effectuer et tous en sont conscients. « Au sein du team, nous sommes exigeants envers nous-mêmes. Nous voulons mettre à l’eau un trimaran à la qualité irréprochable. Nous savons aussi que le temps passé en chantier est du temps gagné une fois le bateau mis l’eau », souligne Gautier Levisse.

Le travail le plus visible restant à accomplir concerne le montage des appendices. Les safrans de flotteurs seront installés la semaine prochaine. Il faudra ensuite implanter les foils. Quant à la dérive centrale, elle sera installée une fois le bateau à l’eau. « Par ailleurs, nous devrons nous attarder sur le câblage hydraulique, électronique et informatique, afin de rendre le bateau pleinement fonctionnel », résume Ronan Lucas. Des éléments d’accastillage seront également à mettre en place et la partie « aéro », essentielle, doit encore être finalisée. Un travail conséquent avant de pouvoir enfin profiter des envols majestueux du Maxi Banque Populaire XI.

« Une pointe d’impatience » - Armel Le Cléac’h

Armel Le Cléac’h, serein et affûté, ne cache pas son enthousiasme et parle même « d’une pointe d’impatience ». Le skipper savoure : « on a tellement vu le bateau sur plans, on l’a tellement imaginé dans nos têtes... Là, il devient réel, c’est très agréable pour toute l’équipe ». Depuis plusieurs mois déjà, le marin se prépare activement en vue de la mise à l’eau. « Je me sens bien et physiquement, je suis dans une phase ascendante. C’est important car dès les premières navigations il faudra être en forme et répondre présent. »

Portfolio



A la une