SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Dériveur

470 : Camille Lecointre et Aloïse Retornaz championnes d’Europe • Kevin Peponnet et Jémérie Mion en bronze

mercredi 15 mai 2019Information FF Voile

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Promesse tenue pour les champions français de 470 (dériveur double) qui avaient à cœur de performer sur le championnat d’Europe à San Remo en Italie. Le duo féminin, Camille Lecointre (médaillée de bronze aux Jeux Olympiques de Rio) et sa nouvelle équipière Aloïse Retornaz, remporte l’or pendant que l’équipage masculin, Jérémie Mion et Kévin Peponnet, champions du monde en titre, accrochent la 3e marche du podium.

Depuis le 9 mai, l’équipe de France de 470 disputaient un championnat d’Europe aux allures de championnat du monde tant le niveau est élevé. Toute la semaine, les conditions météos ont été variables pour les équipages qui ont dû composer avec du vent parfois très soutenu ou au contraire trop faible pour maintenir toutes les courses. Finalement, ce mardi, la medal race a été disputaient dans du petit temps (7-8 nœuds de vent). Une course courte dont les points comptent doubles qui a pu permettre aux membres de l’équipe de France de jouer aux avant-postes.

Le jeune équipage Hippolyte Machetti / Sidoine Dantès, s’installent quant à eux dans le Top 10 avec une belle 9e place.

Résultats de l’équipe de France de 470 (dériveur double)

  • 470 Femme : Camille LECOINTRE (SR Brest) et Aloïse RETORNAZ (SN Sablais) : 1re
  • 470 Homme : Kevin PEPONNET (SR Rochelaises) et Jérémie MION (SR Havre) : 3e

Ils ont dit :

Camille Lecointre, championne d’Europe : « On est trop contentes ! On gagne sur la medal race devant les Polonaises. On a fait un championnat avec des bonnes conditions de brises, au-dessus de 15 nœuds. Puis cette medal race qui finalement était très peu ventée. On n’a finalement couru que 6 manches, mais elles étaient belles et sportives. Les points étaient super serrés mais nous sommes restées dans les 7 premières toute la semaine. Nous sommes satisfaites de nos vitesses dans ces conditions. »

Aloïse Retornaz, championne d’Europe : « C’est trop chouette ! La semaine était vraiment optimale sur toutes nos manches. Puis aujourd’hui la medal race était intense, c’était vraiment excitant. C’est la première fois que je suis championne d’Europe. C’est le premier titre que l’on gagne ensemble avec Camille, et ça ne fait qu’un an ½ que l’on navigue ensemble. C’est trop cool ! »

Kévin Peponnet, 3e : « C’est top, 2 médailles pour l’équipe de France ! Ce matin avant la medal race on était 10e, on savait que l’on pouvait jouer un podium mais c’était vraiment serré. C’est sympa la sensation que l’on a eu sur la ligne d’arrivée, on savait que l’on avait tout donné sur cette medal race mais on n’avait pas encore vu que nos concurrents directs étaient dans les choux. On termine 3e de la medal race, ce qui nous permet d’accrocher le podium. C’était l’objectif. La semaine a été très sportive et ça faisait longtemps que l’on avait pas fait des régates aussi intenses avec des conditions de vents parfois musclées. Ça nous rassure de pouvoir faire de belles manches dans avec pas mal de vent et des vagues car ce sont les conditions que l’on va retrouver cet été lors des championnats du monde à Enoshima au Japon. »

Gildas Philippe, entraineur de l’équipe féminine de 470 : « Les filles ont bien navigué, c’était hyper serré avec très peu de points d’écart. Il y avait de la tension et de la pression, mais elles ont su très bien gérer ça. Elles savent être polyvalentes dans toutes les conditions. C’est vraiment très positif. »



A la une