SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#Douarnenez @grandprixDZ

Gwen Chapalain : "On s’est dit que la baie était un lieu magique, un stade nautique extraordinaire"

jeudi 29 mars 2018Redaction SSS [Source RP]

​Cité aux trois ports située dans une baie parmi les plus belles du monde, Douarnenez affiche une histoire intimement liée à la mer. Un atout indiscutable que s’emploient à valoriser les organisateurs du Grand Prix Guyader en s’appuyant sur cet écrin naturel si propice à la pratique de la voile et du nautisme depuis 2001, date de la première édition. Un atout qui a permis à l’événement de s’imposer comme un rendez-vous incontournable, ouvrant ainsi la saison maritime de la cité des Penn Sardin avec un foisonnement de défis tous aussi spectaculaires les uns que les autres.

​Hantés par la légende de la ville d’Ys, cité engloutie par les flots, les paysages de la baie de Douarnenez ont, depuis toujours, stimulé l’imaginaire de tout un chacun. Au tout début des années 2000, ce cadre fantastique a notamment inspiré une petite bande de copains. « On s’est dit que la baie était un lieu magique, un stade nautique extraordinaire et qu’on pouvait améliorer sa notoriété à des fins touristiques et économiques ». Telle est donc la genèse du Grand Prix, explique Gwen Chapalain, profondément animé par l’envie de faire découvrir les richesses naturelles et patrimoniales de son territoire.

Des valeurs fortes

Séduite par l’histoire bâtie sur un socle de valeurs profondément partagées - l’innovation, la promotion d’un territoire, le goût de la qualité et du travail bien fait, l’ouverture sur le monde, la force de l’humain, la persévérance, l’inscription dans la durée – l’entreprise Petit Navire embarque à ses côtés à l’origine du projet. Dix ans plus tard, la société Guyader, foncièrement attachée à ces mêmes valeurs, prend le relais, contribuant ainsi à son tour à faire du Grand Prix un événement à la fois unique et pluriel, sportif et convivial. « Depuis le début, l’événement tient avant tout par la magie du plan d’eau. Il est vierge de cailloux et de courants. Chaque vent a sa saveur et offre un jeu différent avec tantôt une mer plate, tantôt du clapot, mais également de très nombreux effets de site tous plus intéressants les uns que les autres, tactiquement parlant. Tout cela sans parler des lumières incroyables de la mer d’Iroise », souligne Gwen Chapalain qui a pour habitude de dire que le Grand Prix appartient à ses acteurs. « On veut que les gens qui y participent se fassent plaisir à tous les niveaux ».

Une recette à mille ingrédients

Si la recette du succès est parfaitement rodée, l’organisation aime cependant l’idée de ne jamais se reposer sur ses acquis. Pour preuve, ces 19 dernières années, elle a lancé des grandes épreuves de Kitesurf et de Stand Up Paddle, le concours de pêche, mais aussi la Barquera ou encore le Voyage Transatlantique, cette fabuleuse aventure maritime et culturelle inédite entre la Bretagne et New-York en partenariat avec les éditions Gallimard. Elle a également reçu les Open Bic, les Mach 6.50, les Mumm30, les M34, les J80, les kayaks et une foule d’autres supports. « Chaque année, nous faisons en sorte d’apporter de nouveaux ingrédients », assure le Douarneniste qui mise sur l’innovation et la variété et qui le prouve une nouvelle fois cette année avec la Bermudes 1000 Race Douarnenez Cascais, destinée aux monocoques de 60 pieds. « Cette nouvelle course, organisée en parallèle du Grand Prix Guyader en partenariat avec la classe IMOCA et avec le soutien de la marque Bermudes sera lancée le 9 mai. La flotte ralliera Cascais au Portugal, via le Fastnet », rappelle​nt​ les organisateurs qui jouent également sur un véritable savoir-faire.

Une ambiance unique

« En mer comme à terre, nous pouvons compter sur l’accueil légendaire des Penn Sardin et leur sens de la fête », commente Gwen, naturellement fier de recevoir le soutien de nombreux partenaires et l’aide précieuse ​de la Société des Régates de Douarnenez, coorganisatrice de l’événement, ​et des autres associations maritimes . « C’est tout cela qui fait le charme de l’événement. Tout le monde participe à la construction du projet, apporte ses idées et crée l’ambiance comme nulle part ailleurs ». Sentiment partagé par les nombreux ​bénévoles sans qui rien ne serait possible. « Nous sommes une équipe très soudée et très investie. Tous les ans, c’est un véritable plaisir d’être sur l’eau et de pouvoir admirer des bateaux formidables. C’est également une chance de côtoyer, le temps d’une semaine, tous les plus grands navigateurs. De partager avec eux de beaux moments de convivialité. Pour moi qui suis artisan, c’est une vraie bulle d’oxygène et j’espère que cela durera le plus longtemps possible », relate Romain Garo, bénévole mer depuis dix ans sur le Grand Prix Guyader, qui n’est, à coup sûr, pas le seul à formuler des vœux de succès et d’enchantement sur l’eau !

PROGRAMME

  • Du 5 au 7 mai : Défi Pom’Potes (courses côtières & runs de vitesse)
  • Du 5 au 7 mai : IMOCA
  • Du 5 au 7 mai : Multi50 - Trophée Valdys
  • Du 5 au 7 mai : Class40 - Trophée Armor-Lux
  • Du 5 au 7 mai : Diam 24 One Design - Trophée Banque Populaire Grand Ouest
  • Du 5 au 7 mai : Présence des Pen Duick II, III & V
  • Du 8 au 12 mai : Dragon - Trophée BMW / Studio Legale Duca
  • Le 9 mai : Départ de la Bermudes 1000 Race - Douarnenez Cascais
  • Le 12 mai : Stand Up Paddle - La DouarnVenez City Race
  • Le 13 mai : Concours de pêche Groix & Nature


A la une