SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#BruitsDePonton

Bruits de ponton : Un Imoca et un nouveau tri pour Banque Populaire ? Cargo salé pour Macif ? Hugo Boss pour Bestaven ? Un team lorientais sur The Ocean Race ?

lundi 7 janvier 2019Christophe Guigueno

En cet hiver bien bien calme côté course au large avec pour seul événement la fin de la Golden Globe Race Golden Globe Race Golden Globe , les comptoirs de la rade de Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. fourbissent en rumeurs. Toujours à l’écoute de certaines d’entre elles, SeaSailSurf.com vous en propose quelques unes concernant les maxi-trimarans et des Imoca Imoca #IMOCA solo ou équipage. Des bruits qui se vérifieront, ou pas, dans les prochains mois.

Team Banque Populaire : un Imoca Imoca #IMOCA pour le Vendée Globe en intérim ?

Suite au double chavirage du maxi-trimaran Banque Populaire IX et la récupération de son épave "éparpillée façon puzzle" au large du Portugal, le team Banque Populaire est au chômage technique. Pour s’occuper, le team aurait décidé de se refaire un Vendée Globe. Même s’il est encore temps de construire un nouveau bateau, le team pourrait acheter ou louer un bateau d’occasion. Mais les châssis de qualité ne sont pas légion sur le marché. L’équipe dirigée par Ronan Lucas doit donc agir vite (si ce n’est déjà fait) pour préparer le tour du monde en solitaire remporté en 2016 par le skipper maison, Armel Le Cléac’h. Un Chacal qui repartirait pour un tour ? A moins que le team dont un des membres est parti pour Port-La-Forêt prendre la barre de PRB (Kévin Escoffier) ne mise sur un autre espoir de la course au large ?

Team Banque Populaire : reconstruction d’un Ultim Ultim #Ultim #multicoque  ?

L’intérim Vendée Globe et le come-back en Imoca Imoca #IMOCA permettrait de combler le temps nécessaire pour la reconstruction de Banque Populaire IX. L’équipe disposerait des moules de flotteurs et de bras de liaison. Membre du collectif Ultim Ultim #Ultim #multicoque , le groupement de banques ne lâcherait pas cette classe qui a souffert lors de la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum et dont les projets de course autour du monde sont reportés à de meilleurs auspices. Il aurait quand même été décidé de reconstruire un trimaran volant. Proche de celui qu’Armel Le Cléac’h a mis deux fois sur le toit ? Ou une évolution ?

Team Macif : 250.000 euros le retour cargo ?

François Gabart n’a pas gagné la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum . Et il est arrivé en Guadeloupe avec un trimaran très endommagé : un flotteur avec voie d’eau et un foil Foil #foil perdu en mer. Le team Macif a donc fait expertiser les travaux pour le réparer. Et c’est donc pris en charge par l’assurance… mais, si le maxi trimaran doit être réparé, c’est qu’il n’est pas navigable aux yeux de l’assurance qui a refusé de couvrir le convoyage retour par la mer jusqu’à Port-La-Forêt. Le team a donc du trouver, et payer, un cargo pour ramener le trimaran à Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. . Le coût de la facture serait de 250.000 euros. Mais c’est moins cher qu’un foil Foil #foil neuf et un flotteur réparé… ou presque.

Spindrift Racing : Pas vendu de l’autre côté de l’Atlantique

Depuis la fake-news du premier avril 2018 sur un départ autour du monde avec un équipage 100% féminin, le service de communication Communication #Communication de l’équipe suisse qui arme ce trimaran de 40 mètres à zappé seasailsurf.com de ses fichiers presse. Il faut donc tendre l’oreille pour savoir ce qui se passe à bord du plus géant des géants qui est allé cet été à Newport. Pour préparer un record Record #sailingrecord de l’Atlantique ? Non. L’objet de cette transat aurait plutôt été de visiter un acheteur potentiel. Mais sans concrétisation à priori. Reste à savoir qui pourrait être intéressé par un tel engin qui ne vole pas mais a prouvé sa fiabilité. Peut-être pour en faire un yacht extrême ? En attendant, le maxi est à Brest Brest #brest en attente d’une fenêtre de tir pour une nouvelle tentative de record Record #sailingrecord sur le Trophée Jules Verne.

Hugo Boss : Vendu à Yannick Bestaven ?

Mais qui a acheté le voilier Hugo Boss, 2e du Vendée Globe et bénéficiaire des "honneurs de la ligne" (comme disent les Anglais) sur la Route du Rhum ? Ce superbe bateau de l’ancienne génération fait saliver de nombreux skippers qui pourrait disposer ainsi d’un Imoca encore dans le coup pour le prochain Vendée Globe. Selon la dernière rumeur, l’heureux nouveau propriétaire serait Yannick Bestaven (avec un groupe d’investisseurs) qui vient de souffler à de nombreux prétendant(e)s le sponsoring Sponsoring #Sponsoring de Maître Coq. Cette bonne affaire, si elle se confirme, lui permettrait de troquer son vieux bateau pour un "Black Bird" aux longs foils.

Charal : V2 pour les foils

Si Charal n’a pas encore terminé de course au large, il a beaucoup navigué, et pas seulement pour faire des vidéos qui font le tour du monde. Le premier Imoca de la nouvelle génération prépare une V2. En fait, il s’agit d’une nouvelle version de foils qui devrait tirer les enseignements des premières navigation spectaculaires avec les immenses foils mis en place à la mise à l’eau pour la dernière Route du Rhum.

The Ocean Race : Un bateau lorientais ? Oman & Cammas ? Bidégorry ?

Il se murmure sur les pontons lorientais qu’un team local a un projet avancé de construction d’un "super Imoca" destiné à The Ocean Race (ex-Volvo Ocean Race Volvo Ocean Race #VolvoOceanRace ). Mais aucun nom ne circule. Il y a bien sûr celui de Franck Cammas qui a été "embauché" par Oman Sail pour gérer son programme occidental en Diam 24 Diam 24 #Diam24 pour le Tour de France à la Voile. Dans une interview récente, l’ancien vainqueur du tour du monde à la voile en équipage n’a pas caché son intérêt pour cette compétition. Dans les hypothèses de skippers aptes à monter un tel projet il y a encore Pascal Bidégorry et Charles Caudrelier même si Dongfeng ne devrait plus être de la partie.

Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. La Base : North arrive ? Décathlon a préféré La Rochelle

Ça bouge toujours à Lorient La Base. Il reste d’ailleurs de la place pour celles et ceux qui veulent construire et/ou s’installer au coeur de la Sailing Valley. En attendant la démolition de La Base des Défis, le bâtiment qui a lancé la transformation de la presqu’île, on attend de savoir qui va prendre sa place : le team Oman ? La voilerie North ? Mais rien n’est simple en territoire lorientais. Le groupe Décathlon qui voulait y installer son centre de développement dans le nautisme pour sa marque Tribord a finalement préféré s’installer à La Rochelle. Déjà sur place, la success-story de l’alimentation en poudre, Lyophilise.fr, aurait obtenu un permis de construire pour un bâtiment double. La 2e partie qui pourrait faire entrer un Imoca serait à louer.

Ch.Guigueno



A la une