SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#Mini650 #MiniTransatLaBoulangère

Mini-Transat La Boulangère : Victoire en série d’Ambrogio Beccaria • De Navacelle et Vincent complètent le podium

lundi 14 octobre 2019Redaction SSS [Source RP]

En coupant la ligne d’arrivée à Las Palmas de Gran Canaria à 6h30 (heure française), Ambrogio Beccaria est arrivé premier de la première étape de la Mini-Transat Mini-Transat #MiniTransat La Boulangère, après 8 jours, 19 heures, 52 minutes et 07 secondes de course. Favori de l’épreuve en série, le skipper italien a tenu son rang malgré un scénario complexe et des retournements de situation. Félix De Navacelle s’est emparé de la deuxième place, 1 heure et 43 minutes derrière Ambrogio. Et c’est Matthieu Vincent qui a complété le podium (à 2 heures et 40 minutes du vainqueur). Voici les premières réactions de ces trois marins.

Ambrogio Beccaria, 1er : « Je ne pensais pas être en tête, j’ai carrément douté »

« Je suis trop content ! Je ne pensais pas être en tête. Hier matin je n’ai pas écouté la météo et les classements car j’étais sûr d’avoir perdu toute mon avance dans la nuit. Je pensais que tout le monde était positionné à l’Ouest et avec le vent qui rentrait par le Sud-Ouest, je croyais avoir tout perdu. Surtout que je savais que Félix était tout proche. Du coup je me suis interdit de dormir et de manger pendant au moins 15h pour essayer de naviguer au plus vite et ne pas avoir de regrets. J’ai carrément douté. Au final j’ai découvert que tout le monde était positionné à l’Est. Je gagne cette première étape et c’est vraiment trop cool ! On a eu des conditions très variées. Je ne m’attendais pas du tout à avoir une étape comme ça, très dure nerveusement. Le dégolfage a été compliqué, il y avait de la mer, tout le monde était un peu malade... Ensuite on a vraiment tiré fort le long du Portugal pour finir avec la pétole à l’arrivée, c’était affreux ! Je suis heureux d’arriver premier. Après c’est une course au temps. Si je suis premier avec 10 minutes d’avance ce n’est pas très important, si c’est 2-3h c’est déjà mieux. »

Félix De Navacelle, 2e : « L’extase totale ! »

« C’est génial d’avoir pu maintenir cette place depuis le cap Finisterre ! Les deux derniers jours, quand on voit le chemin jusqu’à l’arrivée, on se dit qu’il faut vraiment tout faire pour tenir. Le meilleur moment, c’est quand j’ai entendu à la vacation que j’étais premier pour la première fois : l’extase totale ! C’est là aussi que j’ai découvert la pression de n’avoir plus personne à chasser. J’ai essayé de tout faire pour ne rien regretter. Il y a plein de moments où on est latents, on n’arrive pas à se motiver à faire des choses. Je me suis forcé à bouger, à rester actif et lucide. J’ai bien suivi les créneaux de sommeil préconisés. Je suis prêt à repartir ! J’ai bien pris le rythme, j’étais vraiment à l’aise à bord. Le bateau a super bien marché. Je suis monté deux fois en haut du mât. C’étaient des petites aventures. J’ai réussi à prendre du plaisir dans cette course, ce qui n’est pas forcément facile en Mini quand on est à fond. »

Matthieu Vincent, 3e : « Je suis troisième ?! Ah bon, je n’étais pas au courant ! »

« Je suis troisième ?! Ah bon, je n’étais pas au courant ! Whaou, c’est génial ! Ça a été un chemin de croix. On a eu de tout, des moments de bonheur et d’autres très difficiles. J’ai eu pas mal d’avaries, mais le fait d’apprendre à l’instant que je suis troisième fait oublier tous les malheurs rencontrés ces 8 derniers jours, c’est incroyable. C’était une étape géniale mais très dure aussi psychologiquement. Comme d’habitude j’ai du mal avec la solitude et l’isolement. Pour moi la Mini-Transat Mini-Transat #MiniTransat c’est vraiment un challenge personnel plus qu’une partie de plaisir. Aujourd’hui je suis assez fier de moi. J’ai vécu pas mal de péripéties pendant cette étape. J’ai fait un soleil ! Je me suis mis à genoux pour mettre un ris dans la grand-voile et le bateau a planté quasiment jusqu’au mât et je me suis fait projeter par-dessus bord. Je suis tombé à l’eau, c’était méga chaud … La fin du parcours était cool. Se bagarrer avec Amélie, Nico et Julien c’était vraiment chouette. C’était vraiment des bonnes conditions, on a pu se reposer et reprendre un rythme de vie normal parce qu’honnêtement le long du Portugal c’était vraiment hardcore. Maintenant on va profiter de l’ambiance, des copains, de la famille qui va venir et savourer ce bon moment. »

- Communiqué www.minitransat.fr

ORDRE D’ARRIVEE DE LA PREMIERE ETAPE

​​​​​​​SERIE

  • 1- Ambrogio Beccaria (Geomag) à 6h30’07’’
  • 2- Félix De Navacelle (Youkounkoun) à 8h13’45’’
  • 3- Matthieu Vincent (l’Occitane en Provence) à 9h10’53’’


A la une