SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Course en baie | La Trinité sur Mer

Spi Ouest-France 2022 : 108 courses disputées par 380 équipages en baie de Quiberon

lundi 18 avril 2022Redaction SSS [Source RP]

Le vent ne s’est jamais fait autant prier lors de la grand-messe annuelle des régatiers du week-end Pascal. Pour le retour du Spi Ouest Spi Ouest #SpiOuest -France – Banque Populaire Grand Ouest au mois d’avril, après deux éditions en octobre, les tout petits airs ont baigné la baie de Quiberon durant 4 jours. N’empêche, les 380 équipages auront tout de même couru 108 courses pleines d’intensité et offert un spectacle de toute beauté. Le rendez-vous est donné du 6 au 10 avril 2023 pour la 45e édition du Spi !

Régates écourtées ce lundi de Pâques

Motivés, motivés, ils étaient motivés ! Les équipages ont appareillé à 8h30 ce matin, bien décidés à en découdre une dernière fois. La météo prévoyait un vent de nord-ouest pour 10 nœuds : en réalité, 7 nœuds balayaient le plan d’eau de la baie de Quiberon. Le comité de course envoyait sur leurs parcours respectifs les 18 catégories de bateaux répartis sur 5 zones de course dès 9h30 avant que le vent ne s’écroule complètement à 11h30. Tous ont pu courir une manche sauf les IRC C et Osiris A.

Un village festif et dynamique

Animations, conférences, concerts, le village du Spi Ouest Spi Ouest #SpiOuest -France – Banque Populaire Grand Ouest a accueilli durant quatre jours un large public. La grande vente aux enchères organisée par la Compagnie des Ports du Morbihan au profit de la SNSM a permis de récolter 14 000 euros.

Rond Breizh Cola : flottes compactes et régates de haute voltige

Les flottes de J/80, J/70 et Open 5.70 sur ce rond situé à la sortie du chenal de la Trinité-sur-Mer ont démontré une grande homogénéité avec des équipages européens de qualité. Résultat : des régates de haut niveau très disputées et des lignes de départ au cordeau. En J/80, la série la plus représentée du Spi avec 58 concurrents, la victoire revient aux Nantais (PL Yachting & Armen Habitat) skippés par Simon Moriceau devant l’équipage de Patrick Bot (Ecole Navale Loca Ponto). Chez les J/70, les Espagnols (Noticia) venus de Santander ont cassé la baraque avec 7 victoires sur 9 courses ! Le reste du podium est serré : deux petits points séparent l’équipage d’Hervé Leduc (Pierre Oceane), deuxième, de celui de Philippe Guigné (Virtual Regatta 70), troisième. Les p’tits jeunes en Open 5.70 (27 participants) ont bataillé ferme malgré la suprématie du club de Saint-Aubin-Elbeuf. On notera la belle performance de l’équipage d’un certain Eliott Coville (SNT) qui termine deuxième. La relève est bien là…

Rond Banque Populaire Grand Ouest : amateurs et professionnels aux abois

Il fallait voir les passages de bouées des deux séries monotypes Open 7.50 et Mach 6.50 ! Du grand jeu Jeu #jeu tout en finesse dans les petits airs avec peu d’erreurs : du placement façon jeu Jeu #jeu d’échec… Nicolas Groleau et son équipage dont Arthur Le Vaillant sur Atchoum prennent la tête du classement devant 6 concurrents très incisifs. Chez les Mach 6.50, les stars de la course au large étaient bien présentes pour retrouver les joies de la régate au contact. Anthony Marchand et ses équipiers de choc s’adjugent la victoire devant l’équipage de Mer Concept skippé par Antoine Gautier. Dans l’imposante flotte des Grand Surprise (37 bateaux), il y a eu du match à tous les étages ! Le club de voile de Saint-Quentin s’est cependant montré intraitable. Très belles bagarres du côté de la catégorie des First 31.7 qui regroupait 16 équipages et beaucoup de Bretons désireux d’en découdre. C’est l’équipage de Christian Laube du club de la vallée des fous qui l’emporte largement. Enfin, les 9 First Seascape 24 ont réalisé 6 régates ultra serrées. La victoire revient aux Sablais sur le monocoque RC Marine Marine Marine nationale Pornic barré par Emeric Dary.

Rond Département du Morbihan : serré sur les parcours courts, disputé sur les côtiers

34 concurrents en IRC double ont régaté sur 4 courses. C’est peu, vu les conditions météo très légères, mais c’est suffisant pour comprendre combien rien n’a jamais été gagné pour personne. Jugez plutôt : le J/120 (Hey Jude) de Philippe Jude de la SNT l’emporte à un point du JPK 10.80 (Racing Bee 2) du talentueux Figariste Alexis Loison ! Chez les Multi 2000, la flotte éclectique des multicoques fut un spectacle pour les yeux. Du trimaran Vintage Quicksilver aux bateaux de série Dragonfly 53 en passant par le tout dernier OCS 50 de Loic Escoffier, les départs valaient vraiment le coup d’œil. Dans la catégorie des Proto, le Seacart 30 de Philippe Laperche termine sur la première marche du podium, tandis que chez les Séries, c’est le Dragonfly 28 de Paul Chiron qui remporte la mise. Peu nombreux, les Mini 6,50 étaient 5 concurrents avec un équipage au top tout le temps : Martin Revol sur Martin en Mini.

Rond Saint James : 130 voiles dehors

Quel spectacle sur cette zone de course la plus au sud de la baie de Quiberon ! 130 équipages sur des départs successifs, des passages de bouées splendides, des manœuvres rondement menées, une des images du Spi qui fait toujours autant rêver. Du côté des IRC répartis en trois catégories, le 40.7 Pen Koent d’Emmanuel Le Men rafle pour la énième fois la victoire devant le JPK 11,80 de Richard Fromentin. Chez les IRC B, les trois premiers équipages se sont battus comme des chiffonniers : le J/99 de Maxime Mesnil devance d’un point l’A35 de Jean-Yves Le Goff et de deux points le J99 de Didier Le Moal. Trois grands habitués du Spi Ouest Spi Ouest #SpiOuest -France – Banque Populaire Grand Ouest qui n’ont pas fini d’user leur fonds de cirés en baie de Quiberon… On notera également la jolie victoire chez les IRC C de Ronan Treussart sur son Half Tonner Halfajet Delta Voile Bretagne devant le Shamrock Diablesse du très bon Nicolas Lunven.

78 bateaux ont bataillé ferme dans la catégorie des Osiris. Le J24 Jeronimo d’Aurélien Garcia devance l’Hélium 765 d’Erwan Gourdon en Osiris A, tandis que la palme revient au Contention 33 Black Magic d’Amaury Fourcadet largement devant ses 27 concurrents. Le X37 Mayero de Jean Passini termine un cheveu devant le J/109 Axilone Koke de Samuel Blevin en Osiris C. Il y avait du sport dans cette flotte conséquente sur le rond Saint James !

Rond Région Bretagne : 14 courses pour les ETF 26 !

Jean-Christophe Mourniac et son équipage sur Teampro récidivent : ils remportent encore une fois cette année le Spi Ouest-France – Banque Populaire Grand Ouest ! Leur avance est considérable sur la concurrence avec 19 points d’écart sur le deuxième : le Britannique Mark Rijkse sur Toroa Racing. On notera que les filles de l’APCC Nantes menées par Mathilde Geron terminent à la 8e place. Une première pour le Lady Team Pro, tout ne fait que commencer…

Ils ont dit

Gaël Desgrées du Loû, responsable du Spi Ouest-France – Banque Populaire Grand Ouest

« Cette 44e édition est un cru magnifique avec des conditions estivales. Des milliers de personnes sont venues voir les régates sur l’eau et sur le village où il y a eu 4 jours d’animations. Le Spi, c’est un mélange entre les meilleurs régatiers professionnels et amateurs, et d’année en année, nous essayons de dynamiser cet évènement avec beaucoup de passion. Cette année, pour un retour le week-end de Pâques, il y a eu beaucoup d’inscrits avec 380 bateaux, 2 000 régatiers. On retrouve le niveau des grands Spi. Rendez-vous l’année prochaine pour la 45e édition ! »

Didier Visbecq, président de la Société Nautique de La Trinité-sur-Mer

« Nous sommes très fiers à la SNT d’avoir 380 bateaux et 8 pays étrangers qui nous ont rejoint. Il y a un peu de déception au regard de la météo pour les régatiers mais c’est une chance pour la vie à terre. C’est vrai qu’il faut contenter tout le monde, les professionnels plus demandeurs et les amateurs toujours contents. On organise 52 jours de régate par an, c’est à chaque fois un engagement mais un pur plaisir. Heureusement que nombreuses personnes se mobilisent à la SNT avec 130 personnes sur l’eau sur 50 bateaux et des bénévoles volontaires qui reviennent chaque année. Nous avons beaucoup de chance d’organiser cela depuis 44 ans. »

Pablo Santurde, J/70, Noticia

« C’était un Spi Ouest-France génial avec peu de vent mais suffisamment pour faire 9 courses. C’est toujours super d’être ici, l’ambiance est incroyable. En J/70, le niveau est bon, mais je pense qu’avec le petit temps, c’est encore plus difficile car la flotte est compacte. Le plan d’eau était compliqué avec beaucoup d’instabilité de vent et de gros coefficients de marée et des algues. Aujourd’hui spécialement ! Nous repartons à Santander après la remise des prix, c’est à 900 km mais nous ne regrettons pas d’être venus. »

Eliott Coville, Open 5.70, Alambic

« Il y avait pas mal de niveau sur les 5 premières places, il y a eu de belles bagarres. Le comité a bien enchaîné les manches sur notre rond, il en a lancé 9, donc c’était super ! Nous étions trois copains et nous faisons 2e au général, nous sommes très satisfaits. C’est aujourd’hui que nous avons tout remonté. Il y avait peu de vent avec de grosses variations, des algues et énormément de courant. Compliqué mais intéressant… Le Spi, c’est un évènement génial, c’est le début de l’été, il y a du monde, La Trinité revit ! »

Jacques Vapillon, Multi 2000, F40 Irvi

« C’était un beau Spi avec de super conditions estivales. Même si le vent faible n’était pas très favorable pour nous, nous nous sommes bien amusés. C’est un Spi positif pour la classe Multi 2000. Nous avons beaucoup retravaillé la jauge pour donner plus d’équité à chaque bateau cette année. Les écarts sont moindres maintenant et du coup, il y a plus de jeu sur le plan d’eau. Nous étions 21 Multi cette année, ce qui est un record Record #sailingrecord . Les bateaux sont très disparates mais la jauge a le mérite de faire courir tous ces bateaux ensemble, et nous avons fait de belles bagarres. »

Stephane Ayrault, Tikocco, IRC Double

« Ce furent des conditions agréables. Nous sommes contents d’avoir fait 4 manches ! En IRC double, c’est une année de transition car il y a eu la Transquadra Transquadra #Transquadra et la cap Martinique, mais il y aura sûrement plus de bateaux l’année prochaine. Le niveau de jeu est intéressant car il y a des équipages très forts, ce qui permet de progresser tout le temps. »

Pierre Moissonnier, Erwan Force, Osiris C

« C’est l’été à Pâques ! Nous avions des conditions de rêve avec du tout petit temps. Nous avons couru seulement 4 parcours mais les courses étaient variées donc nous avons eu beaucoup de plaisir. Il fallait composer avec du courant très fort et du vent très faible, c’était tactiquement très intéressant. Le plaisir a été là tout le temps. Le Spi et moi, c’est une vieille histoire Histoire #histoire  ! Je ne manque jamais ce rendez-vous, il y a du niveau, donc je reviens l’an prochain… »


Site internet de l’événement : https://evenements.ouest-france.fr/spi/

Portfolio



A la une