SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

e-sailing

La Grande Évasion : Victoire Néo-Zélandaise à Curaçao, Alberto Bona premier skipper pro devant Franck Cammas

jeudi 2 avril 2020Redaction SSS [Source RP]

Partis de La Rochelle le lundi 23 mars à 13h02, les premiers concurrents de La Grande Évasion sont arrivés à Curaçao à 6 heures ce jeudi matin. Seulement deux heures séparent le vainqueur du premier professionnel Alberto Bona, pourtant peu expérimenté sur le jeu Jeu #jeu . Remportée par Black-Legend.TPN, un Néo-Zélandais, en 9 jours 16 heures 10 minutes et 26 secondes, cette course lancée par Virtual Regatta Offshore sur un parcours inédit aura surtout permis à plus de 125 000 joueurs de prendre de large en cette période de confinement. Chez les professionnels, Franck Cammas, novice en matière de e-sailing, accroche une très belle deuxième place.

C’est donc au petit matin (heure de Paris), que le premier concurrent de La Grande Évasion a pu goûter, virtuellement, à l’exotisme d’une arrivée caribéenne sur l’île de Curaçao. Engagé en Ultimes parmi plus de 37 000 inscrits dans sa catégorie, le Néo-Zélandais Black-Legend.TPN a décroché les lauriers, devant le Suisse Tipapacheri-BSP et le Français Héphaïstos. Regroupé dans un mouchoir de poche, le Top Ten est arrivé en 15 minutes. C’est en faisant le choix d’une traversée de l’Atlantique par la face Nord et tirant ainsi le meilleur parti d’une situation météorologique complexe, que ce groupe de tête aura eu le dessus sur des sudistes distancés. Une dispersion des rangs qui va étaler les arrivées sur plusieurs jours…

Bona, Cammas, Goodchild pour le podium des pros !

Pour la première fois, confinement généralisé oblige, les navigateurs professionnels avaient la possibilité de venir se frotter à leurs fans sur une course proposée par Virtual Regatta Offshore. Répondant à l’invitation de Philippe Guigné, créateur du jeu Jeu #jeu , ils ont été nombreux à relever le défi. Mais on l’aura compris, du réel au virtuel, il y a un apprentissage à faire. Néanmoins, au sein du classement spécifique dédié aux skippers professionnels, l’Italien Alberto Bona confirme sa belle maîtrise du jeu Jeu #jeu en terminant premier, deux semaines après sa victoire sur la Grande Course de La Solo Maître Coq organisée sur le même jeu. Le Britannique Sam Goodchild complète le podium pro.

Mais au-delà du résultat, il faudra surtout retenir l’engouement engendré par cette Grande Évasion qui aura permis à plus de 125 000 amoureux des horizons dégagés de se faire la malle et de prendre le large… pendant le confinement. Fidèle à sa promesse, Virtuel Regatta a fait don de 10 000 euros à L’œuvre du Marin Breton, une association qui apporte un soutien essentiel aux marins et professionnels de la mer en difficulté. Une aide précieuse particulièrement bienvenue en cette période compliquée qui rend les sorties en mer et la continuité des métiers qui en dépendent totalement impossibles.

Ils ont dit :

Alberto Bona (Kiniska), vainqueur du classement pro : « Cette course nous a permis d’utiliser à terre, les outils de routage que nous sollicitons en mer, ce qui nous a vraiment offert un très bon entraînement. C’était vraiment très intéressant. Il y a forcément quelques différences par rapport aux spécialistes du jeu qui ont l’air de s’appuyer sur d’autres algorithmes, d’autres outils qui jouent purement sur la géométrie quand nous nous adaptons à une réalité que nous connaissons. Mais ça reste un excellent entraînement et une très bonne manière de garder la motivation ! »

Franck Cammas (Maxi Edmond de Rothschild), deuxième au classement pro : « J’ai été assez agréablement surpris je dois dire par l’engouement généré par le jeu. J’avais déjà échangé sur les sujets avec des joueurs mais jamais eu l’occasion de jouer moi-même car habituellement je suis en course ! Le jeu est vraiment très proche de la réalité mais peut-être plus une réalité qui se rapproche plus de celle d’un routeur que d’un coureur à proprement dit. J’ai travaillé comme lors de nos courses réelles à savoir à base de six prévisions modèles météos par jour récupérés avec Squid issues du modèle GFS et en utilisant après le logiciel Adrena pour connaitre et mettre à jour la route optimale. J’ai fait cela très sérieusement et à l’exception de la première nuit où j’ai connu une panne de réveil, j’ai fait des ajustements la nuit durant toute la course, lorsque les nouvelles prévisions météos étaient accessibles ou que des transitions compliquées se dressaient sur ma route ! Des nouveaux fichiers arrivent la nuit entre 1h et 2h du matin puis entre 6 et 7h, il faut être devant son écran pour ne pas les louper ; c’est très prenant. Par ailleurs, l’aspect communautaire et la convivialité avec les autres joueurs est très sympa. J’ai pas mal échangé en ligne avec les autres gamers et ils m’ont même conseillé car si nous nous disposons de nos logiciels de routage habituels, eux ont des sites dédiés et d’autres logiciels très performants aussi ! C’était une superbe expérience que je n’hésiterai pas à reproduire ! Et c’est aussi un bon entrainement avant de réembarquer sur le Maxi Edmond de Rothschild ! Merci à Virtual Regatta pour l’initiative, très appréciable en ces temps de confinement où la patience est de mise ».

Philippe Guigné, Président de Virtual Regatta : « Nous sommes incroyablement heureux chez Virtual Regatta du succès de La Grande Évasion. Avoir permis d’ouvrir une fenêtre sur l’extérieur en cette période compliquée est une immense satisfaction pour nous. Plus encore, je félicite les marins professionnels et notamment les plus grands de la planète, qui ont eu l’audace de venir sur le terrain, digital, de nos joueurs. Cette communion entre les fans et les professionnels restera dans l’histoire Histoire #histoire du e-sport que nous écrivons tous ensemble chaque jour désormais. Merci à tous les joueurs pros et amateurs qui aiment ce jeu autant que nous ! ».

- Communiqué Rivacom



A la une