SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Golden Globe Race 2022

Damien Guillou : "aujourd’hui le bateau est techniquement prêt à partir sur le tour du monde"

mardi 22 février 2022Redaction SSS [Source RP]

Damien Guillou et son équipe ont remis à l’eau le Rustler 36 PRB hier après-midi à Port-la-Forêt après plus de quatre mois de chantier. Durant celui-ci, le bateau a subi ses dernières modifications majeures et est aujourd’hui en totale configuration Golden Globe Race Golden Globe Race Golden Globe . Une grande satisfaction pour le skipper PRB qui va désormais pouvoir s’attaquer à un programme intense de navigations.

Sorti d’eau après la qualification en octobre, le Rustler PRB aura passé plus de quatre mois au sec pour son dernier gros chantier (un check up sera fait cet été)

« Nous avions pas mal de petits dossiers à gérer durant ce chantier et j’avais aussi rajouté des choses à notre job list suite à ma qualification. Nous avons notamment renforcé le tableau arrière par l’intérieur car j’ai pu m’apercevoir durant mes 17 jours de navigation que les différents éléments raccordés à celui-ci tiraient sur le bateau. Nous avons également réalisé des finitions avec la transformation de la cabine avant en une soute à voiles et la fabrication d’une fermeture en textile pour l’extérieur de la casquette afin que je puisse la fermer un peu comme une tente pour être complètement à l’abri quand il fera froid. Nous avons aussi procédé à des réglages sur le safran car il y avait un problème d’alignement qui engendrait des tremblements lorsque le vent était fort. Tout cela nous a pris un peu de temps. Mais je suis très content car aujourd’hui le bateau est techniquement prêt à partir sur le tour du monde. »

| Place aux navigations !

À un peu plus de 6 mois du départ de cette course ultime, la Golden Globe Race Golden Globe Race Golden Globe , le tour du monde en solitaire, sans escale, sans assistance, et sans moyen moderne de communication Communication #Communication , Damien Guillou va ainsi pouvoir se concentrer sur l’aspect sportif. Le défi qu’il s’apprête à relever est énorme et le skipper ne veut rien laisser au hasard.

« Je vais faire beaucoup de navigations maintenant. J’aimerais réussir à aller dans du vent fort et de la mer forte pour voir le comportement du bateau dans de grosses conditions en configuration Golden Globe Race Golden Globe Race Golden Globe , c’est-à-dire avec tout le matériel et le poids qui seront à bord pour la course. Ce sera aussi l’occasion de m’entraîner de nouveau à la navigation à la carte, à faire du sextant et de l’estime car j’ai un peu laissé de côté tout ça durant le chantier. L’idée encore une fois c’est d’essayer d’anticiper tout ce qui pourrait s’abîmer ou poser problème sur une course aussi longue en ayant l’œil partout durant ces phases en mer. »

Avant de débuter ces navigations entraînements, Damien Guillou va s’élancer cette semaine pour un parcours obligatoire de 6h sous gréement de fortune et ce dans plus de 15 nœuds de vent. Une fois celui-ci effectué, le skipper PRB aura alors rempli toutes les conditions de participation auprès de l’organisation Organisation #organisation de la Golden Globe Race.

| REPÈRES GOLDEN GLOBE RACE

  • Départ le 4 septembre 2022
  • 2e édition
  • Vainqueur en 2019 : Jean-Luc Van Den Heede en 211j 23h 12’
  • 30 000 milles à parcourir
  • Course créée en 2018 pour célébrer le premier tour du monde en solitaire et sans escale de Robin Knox-Johnston
  • Ouvert aux voiliers de 32 à 36 pieds (9,75-10,97 m)
  • Les bateaux doivent avoir été conçus avant 1988
  • Bateaux à quille longue avec un gouvernail attaché
  • Sans technologie moderne, ni aide à la navigation par satellite

- Communiqué Effets Mer / www.sport.prb.fr



A la une