Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Course au large | Mini 650

Les Sables – Les Açores – Les Sables : encore 300 milles à parcourir pour rallier la Vendée

vendredi 12 août 2022Redaction SSS [Source RP]

Comme attendu, depuis hier, les nordistes profitent de conditions plus favorables que leurs adversaires au centre et au sud. Propulsés par un flux de secteur nord-est soufflant à une douzaine de nœuds, ils cavalent à 7 nœuds de moyenne, soit entre un et trois nœuds plus vite que leurs rivaux. Si le gap peut sembler assez faible, il leur permet cependant de grappiller de précieux milles sur la route et même de reprendre le leadership au pointage, dans une catégorie comme dans l’autre.

Pour preuve, Jacques Delcroix (753 – Actual) et Uros Krasevac (759 – Ashika II) occupent les deux premières places chez les Proto tandis qu’Alessandro Torresani (1012 – Porco Roso) s’est lui, emparé des commandes chez les bateaux de Série. Reste que si ces derniers sont en train de manger leur pain blanc, ils le savent : la tendance va s’inverser à partir de la nuit prochaine ou de demain matin. Et pour cause, ils vont alors devoir négocier une phase de transition.

Dès lors, ils vont nettement ralentir alors dans le même temps, les sudistes, qui peinent actuellement à s’extirper d’une zone de calmes, vont retrouver des couleurs, avec un flux de secteur ouest d’une dizaine de nœuds. En résumé, ce que les uns sont en train de gagner, les autres vont le reprendre ensuite. Dans ce contexte, les derniers milles s’annoncent sous haute tension pour les solitaires.

C’est d’autant plus vrai que les modèles météo ne sont, pour le moment, pas encore bien calés, ainsi que le confirme Christian Dumard, le consultant météo de l’épreuve. « Le suspense reste entier. Les routages donnent des écarts très faibles entre les différentes routes. Tout dépendra en fait de la direction du vent sur la fin de course. La donne sera forcément différente si le vent s’établit à l’ouest nord-ouest ou au sud-ouest ». Difficile, on l’a compris, de faire des pronostics de résultats. Idem pour ce qui concerne les ETA (estimations d’heures d’arrivée). A la mi-journée, ce vendredi, il reste aux premiers encore 300 milles à parcourir pour rallier la Vendée et pour corser le tout, le vent devrait tamponner à la côte dans la nuit de samedi à dimanche. « Aujourd’hui, il semble vraisemblable de ne pas attendre les premiers sur la ligne avant dimanche dans la matinée », termine le spécialiste.


Voir en ligne : Cartographie

Portfolio



A la une