Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Course en Suisse

Syz Translémanique en Solitaire : François Thorens a remporté la 49e édition

samedi 27 août 2022Redaction SSS [Source RP]

Le skipper vaudois a dominé la course de bout en bout à la barre du Psaros 40 Cellmen ARDENTIS, et remporté sa troisième victoire en temps réel après 2017 et 2020. Il devance le Luthi 1090 Katana, barré par Alexander De Weck, 17 ans, et le Psaros 33 MSC barré par Nicolas Groux.

La 49e édition de la Syz Translémanique en Solitaire 2022 a réuni 125 régatiers samedi dans des conditions exceptionnelles, avec une petite Bise bien établie sur l’ensemble du lac et sous un soleil resplendissant.

Le seul Psaros 40 engagé cette année, Cellmen ARDENTIS, barré par François Thorens, a bénéficié de sa vitesse Vitesse #speedsailing de pointe et des conditions stables pour creuser une avance confortable sur ses poursuivants, franchissant la ligne d’arrivée à 20h40’27’’, après 11 heures et dix minutes de navigation solitaire. Il devance Alexander De Weck, 17 ans, skipper de Katana, de 41 secondes seulement au terme d’un final haletant. Nicolas Groux, skipper du Psaros 33 MSC, prend la troisième place.

« Je suis extrêmement heureux ; c’était une journée de voile exceptionnelle, avec des conditions absolument parfaites », s’est exclamé le grand vainqueur au terme de la course. « Je suis aussi très heureux de terminer juste devant un jeune régatier, qui a effectué une très belle course. Il n’y a pas que des vieux dinosaures : il y a aussi de jeunes espoirs très talentueux. »

Le jeune espoir, Alexander De Weck, a bien failli créer la surprise en revenant comme un boulet de canon sur Thorens entre Yvoire et Genève, pour échouer finalement dans son sillage.

« Je suis très content. C’est ma première Translémanique sur le Katana et j’ai eu beaucoup de plaisir. Je pense que j’ai commis de nombreuses erreurs en raison de mon manque d’expérience. Je reviendrai l’année prochaine, mais cette fois pour gagner. »

Nicolas Groux, troisième, est revenu au contact du groupe de tête lors de la traversée entre Lausanne et Yvoire, en bénéficiant d’un angle de vent plus favorable que ses concurrents directs.

L’ensemble de la course s’est déroulé dans des conditions idéales. La Bise s’est établie sur le petit lac à l’heure du départ, permettant aux voiliers les plus rapides d’en sortir en à peine plus de deux heures.

Plusieurs voiliers moins performants que les « luges en carbone » ont effectué un début de course remarquable, à l’image des Esse 850 de David Pertuiset et Sébastien Lazareth, respectivement 11 et 12es au Bouveret, ou de Jennifer Schlup, 17e, première femme et leader de la catégorie des Grand Surprises au Bouveret. Le premier Surprise était alors Kahlua, de Cédric Pochelon, devant Hauraki (Ireneu Pla) et Adrénaline Les 2 Rives (Thierry Campiche).


- communiqué SNG / www.syztranslemanique.ch


A la une