Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Imoca Tout commence en Finistère

Jean Le Cam : "placer le navigateur et non la technologie au cœur du bateau"

lundi 10 octobre 2022Redaction SSS [Source RP]

Pour le prochain départ du Vendée Globe en novembre 2024, Jean Le Cam s’engagera à bord d’un nouveau voilier IMOCA Imoca #IMOCA conçu pour relever le défi de cette course légendaire suivie dans le monde entier. Avec un bateau entièrement armé et équipé dans son chantier de Port-La-Forêt, Jean Le Cam lance un projet complètement nouveau, mêlant innovation et mesure.

A l’heure où les budgets des nouveaux bateaux s’envolent dans le cadre d’une course à la technologie, Jean Le Cam portera un projet performant mais fondé sur la mesure, dans lequel le navigateur garde la pleine maîtrise de son bateau. Le budget global du projet s’établira à 4 millions d’euros environ.

« L’innovation frugale est au cœur du défi sportif que nous lançons aujourd’hui pour un tour du monde en solitaire ! Mes choix techniques visent à placer le navigateur et non la technologie au cœur du bateau. » dévoile Jean Le Cam.

Un projet de territoire, qui portera l’attractivité du Finistère

Armor-lux et le Conseil départemental du Finistère ont choisi de s’engager dans l’aventure Aventure , à la fois pour permettre à Jean Le Cam de s’aligner au départ du Vendée Globe, et pour faire rayonner notre territoire. Armor-lux, entreprise historique et emblématique du Finistère, a construit sa réputation sur des valeurs authentiques appréciées de ses clients et partagées par ses salariés (qualité, cohésion sociale, innovation et éthique) et sur sa capacité à défendre sur le territoire son savoir-faire et ses emplois. Le Conseil départemental du Finistère a lui pour mission de développer l’attractivité du Finistère au travers de son agence « Finistère 360 » et de sa marque « Tout commence en Finistère ».

Premier département maritime de France, le Finistère a littéralement « inventé » la course au large. Les meilleurs skippers du monde viennent du Finistère, et continuent d’émerger dans ses pôles d’excellence (Pôle Finistère Course au large à Port-La-Forêt, les pôles France et Espoir de voile à Brest Brest #brest ). La course au large est à la fois une filière économique importante pour le territoire qui génère des emplois et de l’innovation, mais elle participe aussi fortement à l’identité du Finistère, à son attractivité et à son rayonnement.

« Je suis très fier de porter pour cette course les couleurs du Finistère, et je suis très reconnaissant à Armor-lux et au Conseil départemental de me permettre de le faire. C’est un vieux rêve pour moi, j’aime tellement le Finistère que je serai heureux de contribuer à le faire rayonner ! » affirme Jean Le Cam.

« Parmi les compétences du Département, il y a le développement de l’attractivité et le soutien à l’économie. Faire rayonner notre Finistère dans le monde entier, soutenir une filière qui crée de nombreux emplois, c’est au cœur de notre responsabilité. Le faire avec Jean Le Cam, c’est une grande chance, un projet qui peut fédérer tout le territoire » affirme Maël de Calan, Président du Conseil départemental.

« Nous sommes fiers de participer à cette nouvelle aventure Aventure . Ce partenariat s’inscrit dans la tradition de l’entreprise de soutenir des marins d’exception. Jean, avec qui nous avons tissé une relation de confiance et d’amitié ces dernières années, fait partie de ceux-là. Nous l’admirons autant pour ses performances en mer que pour sa personnalité hors du commun. Nous partageons ces valeurs toutes finistériennes de solidarité, de courage, d’engagement et de responsabilité ainsi qu’un attachement fort et indéfectible à notre territoire commun. » Jean-Guy Le Floch, Président d’Armor-lux.

Un budget maîtrisé, un club d’entreprises associé pour construire une équipe du Finistère !

Le budget global s’élèvera à 4 millions d’euros HT environ au total sur quatre ans. Le Conseil départemental en portera la moitié, soit environ 500 K€ par an, financés par son agence d’attractivité et la marque « Tout commence en Finistère », sans impact pour le budget départemental puisqu’il s’agira de redéploiements de crédits existants déjà consacrés à la politique d’attractivité. Armor-lux en portera un quart, soit environ 250 K€ par an.

D’autres acteurs viendront se joindre au projet autour d’un Club d’entreprises qui portera une participation globale de l’ordre de 1 million, soit environ 250 K€ par an.

« Le tour de table du Club Entreprises est en train de se faire, nous comptons réunir entre 5 et 10 entreprises pour s’associer à ce projet d’envergure. Au-delà du défi sportif, les valeurs humaines et sociales portées dans ce projet offrent aux entreprises du territoire l’occasion de s’engager aux côtés des jeunes finistériens au titre de leur politique RSE » précise Jean-Guy Le Floch, Président d’Armor-lux.

Le bateau lui-même sera financé et armé par le Crédit Agricole du Finistère, qui poursuit son engagement historique au côté de Jean Le Cam, contribuant à renforcer encore cette « équipe du Finistère ».



A la une