Sea, Sail & Surf

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Imoca Biotherm | The Ocean Race

Paul Meilhat : "notre course contre la montre a débuté il y a 11 mois "

mercredi 21 décembre 2022Redaction SSS [Source RP]

Lundi 12 décembre, l’IMOCA Imoca #IMOCA Biotherm est arrivé à Alicante, dans le sud de l’Espagne, au terme d’un convoyage de 16 jours depuis la Guadeloupe. La Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum à peine achevée - sur une très jolie 6e place-, qu’il faut déjà se remettre à l’ouvrage pour préparer un des très gros morceaux du projet Biotherm. Le 15 janvier, Paul Meilhat et son équipage s’élancent sur The Ocean Race the Ocean Race The Ocean Race et Volvo Ocean Race , course autour du monde en 7 étapes. Un marathon de 6 mois autour de 8 villes et 3 continents, en passant par tous les océans du globe. Mais en attendant le coup d’envoi de cette grande aventure Aventure planétaire, il y a encore du pain sur la planche. Toute l’équipe de Biotherm reste mobilisée à Alicante, afin de réparer et préparer le bateau qui sera remis à l’eau début janvier.

Il n’y aura pas de trêve des confiseurs, ou si peu. Les deux semaines de navigation depuis Pointe-à-Pitre, ponctuées d’un épisode musclé au large des Açores, ont fait office de « crash test ». Biotherm s’est comporté très sainement dans le gros temps et la grosse mer, mais quelques défauts de jeunesse ont fait surface.

« Rien de rédhibitoire, rien d’infaisable, rassure Paul Meilhat, mais cela prouve que nous sommes encore en phase de fiabilisation ».

« On a encore énormément de boulot »

Un puits de foil Foil #foil et un foil Foil #foil doivent être réparés. Les systèmes électroniques et électriques améliorés et l’ensemble des pièces maîtresses (gréement, appendices, voiles, gros accastillage) vérifié. Enfin, l’aménagement doit être ajusté pour que les 5 membres d’équipage (4 navigant(e)s et un(e) reporter embarqué(e) ) puissent fonctionner pendant de longues semaines dans un habitacle exigu.

« On a la sensation que notre course contre la montre - débutée il y a 11 mois avec le lancement de la construction de l’IMOCA Imoca #IMOCA - ne s’arrête jamais. On a encore énormément de boulot. Certains ne rentreront pas chez eux pour Noël, alors que tout le monde a déjà été énormément sollicité. Je tiens à souligner et à saluer l’implication de toute notre équipe à un mois du départ ».

Arrivé lundi dernier à Alicante, le bateau est désormais au sec, déquillé, démâté et débarrassé de tous ses appendices. Le camp de base/zone technique a été installé entre tentes et containers, en compagnie des teams de Malizia et de Holcim - PRB, deux des futurs concurrents de Biotherm sur la course. De son côté, Paul Meilhat est reparti en Bretagne, le camion chargé de voiles et de pièces à réviser.

Le 5 janvier, Biotherm sera remis à l’eau pour participer trois jours plus tard à la première « in-port race », régate en baie organisée en prologue à chaque escale.

Les choses sérieuses commencent le 15 janvier à 14h00 avec le départ de la première étape : un ‘petit’ sprint de 1900 milles (environ 6 jours de mer) en direction du cap Vert.

Le 5 majeur aux manettes de Biotherm pour cette première étape :

  • Amélie Grassi
  • Ming Hao : reporter embarqué
  • Anthony Marchand
  • Damien Seguin
  • Paul Meilhat

- Communiqué Agence Blanco Negro



A la une