Sea, Sail & Surf news

Du grand large à la plage : L’actualité des sports de glisse depuis 2000

Bilan course

Transat Jacques Vabre 2023 : les gagnants et les perdants de la classe Imoca

lundi 27 novembre 2023Christophe Guigueno

Deuxième classe au départ du Havre avec 40 concurrents (44 en Class40 Class40 #Class40 ), la catégorie des bateaux du Vendée Globe était fort attendue sur cette Route du Café. Mais, il y a eu le départ reporté et l’absence des directs télé le jour où les 3 autres catégories se sont élancées vers la Martinique. Finalement, quels sont les gagnants et les perdants de la catégorie des monocoques de 18 mètres ?

La gagnante : l’écurie TR Racing

En mettant en chantier un nouveau bateau pour le Vendée Globe 2024, Thomas Ruyant a fait le choix de conserver son ancien mais toujours performant Imoca Imoca #IMOCA pour développer son team en une écurie à deux bateaux. Tout comme les Formule 1 automobile depuis des décennies, quelques écuries de course au large ont fait ce choix de développement à deux bateaux pour mutualiser les coûts et optimiser le développement des performances. La Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 2023 consacre ce choix fait par TR Racing qui remporte la mise avec For People, mené par Thomas Ruyant et Morgan Lagravière, tout en s’offrant la 3e marche du podium avec l’ancien bateau, désormais appelé Fort The Planet et mené par sam Goodchild et Antoine Koch.

Les perdants : Jérémie Beyou et Franck Cammas

La victoire n’aura pas « dit oui » au « couple » Beyou & Cammas qui s’était pourtant montré bien dominateur en début de course. La faute à une voile d’avant dont le câble de guindant a donné le coup de grâce au taureau volant. Les deux hommes terminent quand même quatrièmes et ont rappelé qu’ils étaient, cette année, revenus au sommet en terme de performance vis-à-vis des nouveaux For People et Paprec Arkéa. Autre satisfaction pour le cheptel de Beyou Racing : le 2e bateau, et précédent Charal, mené par Justine Mettraux et Julien Villion, termine 6e.

Le gagnant : Antoine Koch

Quatrième de la Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre #TJV2015 2019 avec, déjà, Thomas Ruyant, l’architecte naval et navigateur Antoine Koch est un spécialiste des foils. C’est lui qui a développé les appendices qui ont permis au trimaran MOD70 de l’Italien Giovanni Soldini de passer du mode archimédien au mode volant. Il est aussi navigateur avec une grande expérience en solitaire en Figaro-Bénéteau, trimaran Orma et Imoca Imoca #IMOCA . Sur cette édition de la transat en double, il épaulait Sam Goodchild avec qui a améliore sa performance de 2019 en montant sur la 3e marche du podium. Mais on retiendra surtout qu’il est le co-architecte, avec le cabinet Finot-Conq, des deux premiers bateaux. Antoine Koch est ainsi sur les 3 premières marches du podium de cette édition de la transat en double. Du jamais vu.

La perdante : la course de la classe Imoca

A un an du Vendée Globe, la course dans la course sur cette Transat Jacques Vabre était celle de la qualification. Les anciens participants n’étant plus qualifiés d’office et une course au cumul de milles ayant été mise en place par l’organisation Organisation #organisation du tour du monde en solitaire et la classe Imoca (donc les coureurs), les navigateurs avaient grand intérêt à terminer et arriver avec un bateau en bon état en Martinique. Et ce d’autant plus qu’est organisée dans quelques jours une course retour vers Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. , en solitaire, qui vaudra cher pour obtenir un ticket pour le Grand Sud. De là à penser que la course, la vraie, soit quelque peu passée au second plan pour de nombreux concurrents… Ajoutons à ce problème, l’absence de la classe Imoca lors des directs télé puisque les bateaux étaient bloqués au port pour laisser passé la tempête Ciaran, il est clair que les Imoca sont un peu passés à côté de la course et de sa médiatisation. Mais les stars dans un an, aux Sables d’Olonne, ce seront eux.

La gagnante : Clarisse Crémer

Si elle ne termine pas première des femmes engagées sur la Transat Jacques Vabre et par la même occasion des femmes qui seront engagées sur le prochain Vendée Globe (Sam Davies termine 5e et Justine Mettraux 6e), la « skippeuse populaire » a réussi son retour en course au grand large. Avec le bateau qui lui était destiné au sein de l’écurie bancaire et désormais aux couleurs de L’Occitane, Clarisse Crémer, associée à Alan Roberts, a bouclé sa transat à la 9e place. Et surtout, elle a accumulé des milles qui valent cher pour la qualification au Vendée Globe. Une belle performance à confirmer en solitaire sur la transat retour vers Lorient Lorient L’actualité du port de Lorient et de sa région. .



A la une