SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Le blog de Pipof

Feuilles de style, piques et Paul-Emiq

mercredi 1er février 2006Christophe Guigueno

L’année 2006 ne commence pas par de la suractivité chez Pipof.com alors j’en ai profité pour faire de l’auto-formation. Lancé en février 2000, SeaSailSurf.com se doit de suivre l’évolution du web. En 1998 j’avais travaillé pour Voiles et Voiliers pour la conception et la mise à jour du site officiel de la Route du Rhum . J’avais ensuite conservé la technique mise en place pour créer un site sur la Mini-Transat 1999.

A l’époque chaque page était créée à la main. Et de même pour les liens ! Quelle corvée. En 2001, une rencontre lors de la transat Saint-Nazaire - Dakar lors de laquelle je suis chargé de la rédaction des communiqués de presse et du site web me fait découvrir SPIP. Il s’agit de ce qu’on appelle un CMS, soit un programme (ici un logiciel libre) qui gère l’interface entre la base de donnée (MySQL) et le module de mise à jour en PHP. SeaSailSurf.com devient dynamique avec des brèves, des articles, des rubriques et toujours ses versions française et anglaise.

Au fur et à mesure des mises à jour de SPIP, SeaSailSurf.com a évolué dans son architecture et dans son graphisme. Mais depuis quelque temps, un autre système est venu s’imposer dans la mise en page du web : le CSS. C’est fois-ci il s’agit des feuilles de style. Il y a encore peu de temps, elles nous permettaient de mettre des liens en rouge quand d’autres sont en bleu. Désormais, c’est devenu un véritable standard de mise en page qui permet de tout gérer, du menu déroulant aux tableaux et autres éléments de typographie. Peu expérimenté dans ce domaine, j’ai donc profité de ce mois de janvier pour suivre quelques cours dispensés sur certains sites web pour mieux connaître ces CSS et les mettre en application dans SeaSailSurf.com. Il en résulte déjà quelques améliorations avec une certaine harmonie entre les pages d’accueil, de rubrique, d’article, etc. Surtout, ces pages sont désormais beaucoup plus légères. Sans encore proposer des pages entièrement conçues en CSS, j’ai déjà gagné entre 50 et 75% du poids de chaque page web. Quand le serveur ne présente pas de signes de faiblesse (comme ces temps-ci Grrr), le chargement est beaucoup plus rapide. Autre atout, les binoclards peuvent jouer de la police de caractère pour agrandir la taille des textes selon leurs envies.

Enfin, j’en ai profité pour retoucher le logo SeaSailSurf. Même si je ne suis pas encore satisfait du résultat et souhaiterais trouver quelque chose de plus "punchy", cela marque le style du site pour l’année 2006. Le bandeau déroulant a aussi fait son apparition. S’il faut attendre le plein chargement de la page pour qu’il se cache (je cherche encore la solution idéale), il vous permet de vous glisser dans les entrailles du site pour y retrouver quelques informations triées par rubriques et mots-clefs. Voici ainsi de nouvelles rubriques comme celles dédiées au informations sur le funboard, les Class 40 ou l’architecture navale. Faites un tour ! Ce qui n’a pas changé par contre, c’est que les articles de plus de 30 jours sont payants. Même si vous n’en avez pas trop besoin, faites un geste pour soutenir le site. Il en a vraiment besoin. Comme pour les annonceurs d’ailleurs. Avec 25 à 35 000 visites par mois, le retour ne sera pas négligeable.

A propos de retour, avait lieu mardi le retour des 60 pieds annoncé lors d’une conférence de presse au Yacht Club de France. C’était l’occasion de retrouver Pierre-Yves L. qui s’est enfin débarrassé de ses béquilles. Notre ami blogueur passe beaucoup de temps chez son kiné et doit bientôt reprendre ses activités chez son employeur sous de nouvelles responsabilités. On en reparlera ! Qui dit conférence de presse, dit aussi retrouvailles avec les collègues de la presse écrite. Bien-entendu ce cher ami Dom B. était présent. Il est venu saluer les gérants des forums qu’il anime régulièrement de sa plume fougueuse. ;-) Je tiens à ce propos préciser que l’objet des forums consiste à proposer des sujets de discussion (de ma part) et de donner des avis (de la votre, de part). L’idée étant de construire en opposant ou complétant des points de vue. De là à parler immédiatement de polémiques, il est un pas que certains pourraient s’abstenir de franchir bien plus vite que ne met de temps leur clic pour valider une contribution… Merci. lol.

Cette conférence de la Multi Cup 60 n’a pas été un grand succès et Gilles C. son animateur nous a invités pour les années à venir en espérant qu’il faudrait changer de salle pour accueillir tous les média et surtout les absents, c’est à dire les télé et les étrangers. Espérons-le. Mauvais signe du temps en tout cas, Champagne et petit-fours n’ont pas eu de grand succès. Sans doute parce qu’il n’était que 16 heures. Bon signe par contre, les médias les mieux représentés était les sites web de voile. Hé bien, la presse classique elle fait quoi ? Côté sportif, seuls deux skippers étaient présents avec Franck C. et Alain G.. Le promoteur de cette nouvelle version de l’ORMA, Benjamin 2R. s’était fait excuser. Deux grandes infos quand même, les transats en équipages réduit sortent du jeu et une seule société pour tout gérer.

Retour à "Mission Control" comme a baptisé mon bureau Nick M. et il est temps d’écrire un papier et de voir ce qu’il faut publier prochainement. Sebastien J. a envoyé quelques images de son expérience de la lévitation sur le Moth de Rohan V.. Un lecteur a envoyé un dossier "classé confidentiel" que les médias ne doivent pas connaître avant mars… Hum. Bon, il y a du papier virtuel à diffuser alors ! A suivre…



A la une