SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Organisation

La FFV réglemente les directeurs de course

« Désormais, il y aura une liste de directeurs de course labellisés »

mercredi 6 décembre 2006Christophe Guigueno

Un point commun entre Denis Horeau, Jean Maurel ou Jacques Caraës ? Ce sont tous des directeurs de course, au large, qui devront désormais être approuvés par la Fédération Française de Voile quand ils seront appointés par une organisation Organisation #organisation de course.

« Avant, les organisateurs de courses dressaient une liste et c’était à nous de dire oui ou non » a expliqué Jean-Pierre Champion, le président de la Fédération Française de voile lors d’une conférence de presse tenue en marge du salon Salon #Salonnautique nautique et au siège de la FFV. « Désormais, il y aura une liste de directeurs de course labellisés » a précisé le président.

Ainsi, c’est à Christian Lepape du centre d’entraînement de Port-La-Forêt qu’a été confiée, il y a un an et demi, la mission de « coordonner la commission course au large » au sein de la fédération. « Les directeurs de course exercent depuis des années » a-t-il expliqué. Ce qui est nouveau, c’est le fait d’encadrer cette compétence. Les organisateurs devront désormais respecter le règlement géré par une commission. Cela concernera toutes les compétitions représentant un certain niveau de risque ou bien qui se disputent en équipage réduit, solitaire ou double. Le risque pourra être évalué en fonction de la météo. La Transmanche sera ainsi intégrée dans la catégorie 2, la Route du Rhum Route du Rhum #RouteDuRhum , en catégorie 1. »

Cela fait donc « suite à une table ronde organisée en décembre 2004 » précise encore Christian Lepape. « Les objectifs étaient d’optimiser la sécurité et de renforcer le statu de directeur de course » et ainsi donner un peu plus de pouvoir tout en responsabilisant le rôle essentiel qu’est celui de directeur de course « au large ». Les directeurs de course ainsi habilités à exercer sur ces compétitions devront respecter certaines connaissances qui seront d’ailleurs proposées en formation.

Un directeur de course devra ainsi avoir des notions de droit maritime, suivre un stage avec l’organisation Organisation #organisation mondiale de sauvetage et de secours (MRCC), connaître l’arbitrage des compétitions, connaître le fonctionnement des services de prévision météo, les moyens de communication Communication #Communication , en particulier pour diffuser ces informations aux concurrents et bien sûr, maîtriser les logiciels de suivi de trajectoires et de simulation de parcours. Enfin, il devra maîtriser l’anglais courant et maritime !

Cette commission réunira 17 personnes dont Jean-Pierre Champion et Christian Lepape, Philippe Gouard (DTN), Jean-Bertrand Mothes-Massé (co-responsable de la commission), Marc Bouvet (cadre fédéral), Henri Bacchini (en tant qu’arbitre), Denis Horeau et Denis Hugues (en tant que représentants des directeurs de course), Michel Desjoyeaux et Jean-Luc Nélias (pour les coureurs), ou encore Pierre Bojic et Didier Bardot (pour les organisateurs).


Voir en ligne : L’ensemble des textes de la FFV sont téléchargeables ici.



A la une