SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Kitesurf & Paddle board

Sébastien Cou remporte la 10e édition du Derby Kite La Baule

Olivier Garet remporte la 2e édition du SUP Baie

dimanche 29 septembre 2013Redaction SSS [Source RP]

Il faut croire que le vent était fatigué de souffler, après un samedi intense en vent, c’est un dimanche brumeux et une mer plate qui attendaient les riders. Des conditions idéales pour le Stand Up Paddle mais pas pour le Kite Surf. Les classements du Derby Kite sont donc restés identiques à ceux d’hier, et c’est Sébastien Cou qui remporte cette 10e édition, le jeune Théo Sicallac gagne l’épreuve de speedcrossing. De son côté Olivier Garet remporte la 2e édition du SUP Baie après avoir dominé la longue distance ce matin et remporté les deux manches de l’après-midi.

C’est le quimpérois Sébastien Cou qui remporte donc le combiné speedcrossing/freestyle, à 31 ans, ce dessinateur en mécanique, deux fois vice-champion de France gagne le Derby Kite pour la première fois :

"Je suis ravi de cette victoire, c’est la bonne surprise de la journée, parce qu’on a pas eu de vent malheureusement. Je ne suis pas forcément content de ma journée d’hier mais on a eu du vent, on a navigué dans les deux disciplines, une seule manche ça n’aurait pas été représentatif du sport. On a fait du freestyle, on a pu montrer tout ce qu’on est capable de faire sur l’eau, il n’y a qu’ici qu’on voit ça, d’habitude sur les compétitions c’est très ciblé, ou freestyle ou speed, on a pas le droit d’utiliser les foil. Ici on est autonome, on choisit notre matériel. Ca doit faire 8 ans que je viens et c’est toujours aussi top, on est super bien reçu, il y a un mélange de culture avec les différentes disciplines et un mélange de générations, avec des plus vieux des plus jeunes, on partage ! Et en plus comme on est en pleine ville il y a du public, hier malgré la pluie il y avait vraiment du monde, alors que d’habitude les plages sont isolées."

En speedcrossing,c’est Théo Sicallac, qui a seulement 18 ans, tout juste bachelier remporte l’épreuve. Il ne pratique que depuis 4 ans mais est déjà vice champion de France junior et 6e européen en adulte, le kite-surfeur en herbe, membre de l’équipe de France, nous livre ses impressions :

"Il y avait une super organisation à terre et sur l’eau, même si je regrette que le comité de course n’ait pas mouillé de parcours assez vite, c’était dur parce que le vent était instable mais j’aurais aimé qu’on fasse trois, quatre manches de plus. Il y avait un très bon niveau sur l’eau, je ne gagne que d’un point sur le deuxième. Là où je suis très content c’est que je naviguais en planche de race, supposée être moins rapide que les planches à foil dans les petits airs. J’ai pu démontrer que ma planche est aussi rapide et je reste sur ma position, la planche de race est encore l’avenir du kite. Le foil n’est pas encore assez développé, les planches sont fabriquées par des shapers privés, tandis que nous naviguons sur des planches de séries, on a donc tous les mêmes chances de victoire."

Originaire de Quiberon, Théo Sicallac suit actuellement une formation pour obtenir un brevet professionnel et devenir moniteur de kite-surf :

"il y a vraiment du boulot dans notre domaine, les écoles refusent même les demandes, mais mon objectif principal reste la compétition !"

Côté SUP Baie, c’est Olivier Garet qui pour sa première participation remporte la compétition. Dans la lignée de sa victoire à l’Open SUP de Lyon la semaine dernière l’ancien kite-surfeur du Pas de Calais confirme son haut niveau en Paddle, avec une victoire hier sur la première manche de beach races puis deux places de deux sur les autres manches, une victoire ce matin sur la longue distance, rien d’étonnant quand on sait qu’il est 3e français de la discipline ! Et pour asseoir sa suprématie, deux victoires sur les manches du jour :

"Aujourd’hui c’était assez plat par rapport à la journée d’hier où il y avait du vent et de la houle, je voulais faire mieux, hier j’étais un peu frustré j’ai eu plusieurs pépins de matériel, le leash qui se barre, le départ que je n’entends pas… et comme ce sont des formats courts il suffisait d’une erreur pour perdre. Donc aujourd’hui je voulais partir en tête et c’est ce que j’ai fait, ceux qui me suivaient voulaient drafter, profiter de mon effort avec l’aspiration, mais j’ai vraiment décollé et je me suis bien détaché de la flotte de façon à prendre plusieurs longueurs d’avance. Je suis très content de cette victoire et l’organisation était super, c’est très convivial, le fait de mêler kite et SUP m’a permis de revoir des gens que je n’avais pas vu depuis deux ans comme Vincent Tiger, je reviendrai l’année prochaine !"


Voir en ligne : Info presse www.derbykite.com



A la une