SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

PWA World Tour

Un 21e sacre mondial pour Antoine Albeau

Julien Quentel, deuxième en Allemagne, est n° 3 mondial • Cyril Moussilmani est 4e

dimanche 6 octobre 2013Information FF Voile

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Antoine Albeau remporte aujourd’hui le 21e titre mondial de sa carrière en planche à voile. Une nouvelle fois, c’est par KO que le capitaine de l’Equipe de France de Funboard s’impose. Sur le plan d’eau de Sylt, en Allemagne, il s’offre la quatrième et dernière étape de la Coupe du Monde avec la régularité d’un métronome. Il est en effet le seul concurrent à avoir atteint les phases finales de manière systématique.

Cette année, il a remporté trois des quatre épreuves du circuit et sa plus mauvaise performance est une place de deuxième. « Si j’ai eu peur de perdre ce titre, c’était seulement avant le début de cette étape car l’Italien (Ménégatti) pouvait encore revenir » analyse Albeau. Encore fallait-il que le Transalpin s’impose et que lui-même se prenne méchamment les pieds dans le tapis car il avait un wagon d’avance en arrivant en Allemagne. Ce scénario du pire ne s’est pas produit même si Ménégatti – 3e et n° 2 mondial – n’a pas démérité. Dans quelques jours, Albeau s’envolera pour la Namibie où il va tenter de battre son propre record du monde de vitesse. Son objectif : dépasser les 100 km/h sur une distance de 500 mètres.

L’autre bonne surprise pour l’Equipe de France est la troisième place mondiale de Julien Quentel. A 27 ans, le Guadeloupéen – Brestois d’adoption - signe sa meilleure saison et s’autorise à rêver un jour d’un titre mondial. « Je suis régulier mais il faut encore que je gagne des manches » explique Quentel. L’année prochaine, il sera de nouveau confronté à Albeau, un adversaire coriace qui est aussi son meilleur partenaire d’entraînement.

Un quatrième titre mondial pour l’Equipe de France de Funboard

Ce nouveau titre est le quatrième de l’Equipe de France depuis sa création en 2012. L’année dernière, Albeau s’était imposé au même titre que Valérie Arrighetti – Ghibaudo chez les femmes. Cette année, le titre féminin est revenu à Delphine Cousin. « On est sur un nuage » commente Didier Flamme, coordonateur du collectif. Les membres de l’Equipe de France bénéficient d’un suivi personnalisé. Sur les épreuves, ils disposent d’une analyse météo quotidienne ainsi que des services d’un kinésithérapeute pour faciliter la récupération.

Antoine Albeau, vainqueur à Stylt, champion du monde :

« C’est une super bonne saison. C’est dommage que l’on n’ait eu que quatre épreuves mais je suis super content. Aujourd’hui, quoi qu’il arrive, je ne pouvais pas perdre le titre mais je suis content d’avoir remporté l’épreuve. A Sylt, je suis le seul à avoir participé à toutes les finales. C’est la régularité qui a payé. Si j’ai eu peur de perdre ce titre, c’était seulement avant le début de cette étape car l’Italien pouvait encore revenir mais il fallait qu’il gagne. Maintenant, je prépare mon départ vers la Namibie où je vais tenter de battre mon propre record et franchir la barre des 54 nœuds (100 km/h) sur 500 mètres. Et l’année prochaine, je repars pour une saison. »

Julien Quentel, 2e à Sylt, 3e du championnat du monde :

« La pression redescend. Je perds la deuxième place du général mais je m’y attendais. C’était sûr à 90 % avant le début de l’épreuve. Je termine deuxième en Allemagne, c’est mon troisième podium de la saison. Il ne me manque que des victoires d’étape pour grimper un peu plus haut. Si Antoine n’était pas là, je n’en serais pas là aujourd’hui. Il m’a apporté la rigueur. C’est plein de petites choses qui paraissent futiles mais qui font la différence à la fin. »

Didier Flamme, coordonateur de l’Equipe de France de Funboard

« On est sur un nuage. C’est la deuxième année consécutive qu’Antoine apporte un titre. En plus, les conditions n’étaient pas facile à Sylt. Elles étaient plutôt légères, ce qui favorisait l’Italien. La structuration mise en place avec l’Equipe de France est unique dans le milieu du funboard. En Allemagne, un kiné était sur place et ça a permis aux membres de l’Equipe de France de bien récupérer. Ils avaient également une analyse météo tous les matins ce qui permet de mieux préparer sa journée. Ça contribue à ce résultat même si le talent d’Antoine y est pour beaucoup. En dehors de cette performance exceptionnelle, les jeunes sont présents et notamment Julien (Quentel) qui termine sur le podium. Chez les filles aussi l’année a été superbe avec le titre de Delphine. »


Classement Sylt :

  • 1.FRA Antoine Albeau (Wind Club Couardais)
  • 2.FRA Julien Quentel(CW Aventures)
  • 3. ITA Alberto Menegatti
  • 4. FRA Cyril Moussilmani (La Pelle Marseille)

Classement final du circuit PWA :

  • 1.FRA Antoine Albeau (Wind Club Couardais) – 6 300 pts
  • 2. ITA Alberto Menegatti – 6 201 pts
  • 3.FRA Julien Quentel(CW Aventures) – 6 168 pts
  • 4. FRA Cyril Moussilmani (La Pelle Marseille) – 5 970 pts

Plus d’infos : www.pwaworldtour.com



A la une