SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Volvo Ocean Race 2014-15

Mark Turner : "Nous avons l’intention de réussir avec une équipe chinoise"

Le Français Bruno Dubois nommé directeur de l’équipe

mercredi 30 octobre 2013Information Volvo Ocean Race

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Une équipe chinoise participera à la prochaine édition de la Volvo Ocean Race en 2014-15. Elle sera financée par Dongfeng Commercial Vehicle et gérée par OC Group, groupe renommé dans le milieu nautique. Projet pensé dans l’intérêt de la voile en Chine, Team Dongfeng comptera un nombre conséquent de Chinois dans son équipe navigante et à terre.

Le directeur de l’équipe Bruno Dubois a lancé cette nouvelle campagne mercredi 30 octobre depuis la ville de Wuhan, dans la province chinoise de Hubei.

Team Dongfeng est à ce jour le troisième concurrent à avoir annoncé sa participation à la 12e édition de la plus extrême des courses autour du monde en équipage. La première course In-Port aura lieu le 4 octobre 2014 à Alicante en Espagne avant le départ de la première étape pour Le Cap une semaine plus tard.

L’équipage représentera la Chine alors que sept monotypes Volvo Ocean 65 sont en cours de construction pour l’édition à venir.

« Dongfeng Commercial Vehicle devient un partenaire important pour la Volvo Ocean Race, événement nautique connu à l’international, » a annoncé Huang Gang, manager général de Dongfeng Commercial Vehicle Company. « C’est aussi une étape importante pour la stratégie marketing de DFCV. »

Chargé du fonctionnement de l’équipe, OC Sport est l’un des groupes les plus respectés dans le milieu du nautisme et l’organisateur des Extreme Sailing Series et de plusieurs des campagnes de course au large des 15 dernières années, dont celle de la Britannique Ellen MacArthur.

Mais c’est la première fois qu’OC Sport et son président Mark Turner sont impliqués dans la gestion d’un équipage de la Volvo Ocean Race. Un projet symbolique pour Turner et le directeur de l’équipe Dubois, qui ont tous deux participé à la course en 1989-90.

« Nous avons l’intention de réussir avec une équipe chinoise, et non pas de simplement réussir, » affirme Turner. « C’est une des bases de ce projet aussi excitant qu’exigeant. »

Dongfeng Commercial Vehicle sera le partenaire principal mais OC Sport recherche actuellement plusieurs partenaires commerciaux pour atteindre tous ses objectifs. En s’associant à l’équipage, ces partenaires profiteront de l’exposition internationale de Team Dongfeng, tout particulièrement en Chine.

Après Team Sanya en 2011-12 et Green Dragon en 2008-09 (en association avec l’Irlande), Team Dongfeng est le troisième équipage chinois à participer à la course en 40 ans d’histoire.

Deux marins chinois ont déjà pris part à la Volvo Ocean Race – l’équipier média Guo Chuan en 2008-09 sur Green Dragon et ‘Tiger’ Teng Jianghe en 2011-12 sur Team Sanya. Peu après, la Chine a brillé aux Jeux Olympiques de Londres 2012 avec la médaille d’or de Xu Lijia en laser radial féminin.

Grâce au développement d’une académie en parallèle de l’équipe, ce projet continuera de faire grandir la voile en Chine.

« Je sais qu’il existe un proverbe chinois qui dit que ‘tout est prêt – nous n’attendons plus que le vent d’est.’ Nous avons maintenant le soutien de DFCV et Dongfeng signifie ‘vent d’est’ en mandarin, » a souligné Knut Frostad, directeur général de la Volvo Ocean Race.

« Comme le reste de la flotte, Team Dongfeng naviguera à bord du nouveau Volvo Ocean 65. L’équipage aura exactement le même bateau et les mêmes chances que n’importe lequel de ses concurrents, et sera l’un des premiers à naviguer.

« Un nombre important de marins chinois sera à bord et la recherche des meilleurs régatiers du pays commence maintenant. Comme Guo et Tiger avant eux, ils attireront une forte attention des médias. »

Le directeur de l’équipe Bruno Dubois a souligné le but de cette campagne.

« Notre priorité est le recrutement et l’entraînement de marins chinois. C’est notre principal challenge puisqu’il faut concentrer les années d’expérience d’un équipage typique de la Volvo Ocean Race en seulement 10 mois.

« C’est un défi mais c’est aussi un processus au cœur de notre projet. Nous voulons laisser un héritage qui pousse les Chinois à naviguer et à développer une campagne qui, sur le long terme, serait 100 % chinoise. »

La course fera escale à Sanya comme annoncé en début d’année. Ce port de l’île d’Hainan a déjà accueilli la Volvo Ocean Race en 2011-12 après la toute première escale chinoise à Qingdao en 2008-09.



A la une