SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Volvo Ocean Race 2014-15

Une troisième Volvo Ocean Race pour Bouwe Bekking et Brunel

"La course est dans notre sang"

mardi 3 décembre 2013Information Volvo Ocean Race

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Bouwe Bekking sera le skipper d’une équipe sponsorisée par Brunel dans la Volvo Ocean Race 2014-15. Le navigateur hollandais signe sa septième participation à la course et le sponsor revient pour la troisième fois. Ensemble, ils sont là pour gagner.

La Volvo Ocean Race avait « un goût d’inachevé » pour le marin comme pour le sponsor. À 50 ans, Bekking a participé à six reprises à la course, dont deux fois comme skipper, mais n’a jamais gagné. Team Brunel est aussi un nom familier puisque le sponsor revient pour la troisième fois et pour une édition qui sera disputée à bord du monotype Volvo Ocean 65.

Team Brunel est la quatrième équipe à annoncer sa participation à la 12e édition de la course après l’équipage féminin Team SCA, Abu Dhabi Ocean Racing and the défi chinois Team Dongfeng. La prochaine Volvo Ocean Race démarrera le 4 octobre 2014 avec la course In-Port d’Alicante en Espagne. La première étape de ce marathon de 39 379 milles partira une semaine plus tard.

Pour Bekking, deux fois deuxième, c’est l’occasion de se battre pour une victoire jamais atteinte. Pour la Hollande, c’est un retour logique puisque trois équipes néerlandaises ont déjà gagné la course en 40 ans d’histoire.

En courant la Volvo Ocean Race pour la septième fois, près de 30 ans après sa première participation en 1985-86, Bekking devient également l’équivalent de Roger Nilson. Ce navigateur suédois était jusqu’ici le seul concurrent à avoir disputé sept fois la course.

« Une équipe hollandaise de retour dans la Volvo Ocean Race : on le devait à notre héritage et aux futures générations de coureurs. Mais avant tout, c’est la meilleure régate du monde, » confie un Bekking ravi de prendre la barre de ce nouveau projet.

« Notre pays est connu dans le monde entier pour ses moulins, ses digues, ses tulipes, ses fromages, ses sabots de bois – et pour la Volvo Ocean Race. La course est dans notre sang.

« C’est une belle opportunité de partager autour du monde les valeurs de Brunel, » ajoute Bekking au sujet du sponsor de l’équipe. « Diversité, portée internationale, dynamisme : la Volvo Ocean Race est le support parfait pour illustrer ce message. »

Le directeur général de Brunel Jan Arie van Barneveld se dit

« très heureux que Brunel ait de nouveau sa propre équipe et son propre bateau dans cette compétition excitante et prestigieuse.

« Le concept de la Volvo s’est beaucoup amélioré : les bateaux sont désormais identiques et c’est aux équipes de faire la différence. C’est une question de qualité et de coopération entre les personnes. C’est ça, Brunel ! Nous sommes là pour les personnes, le sport et la victoire. »

L’histoire des Hollandais dans la course est riche. En 1977-78, Conny van Rietschoten gagnait déjà la Whitbread avec Flyer avant de répéter l’exploit en 1981-82. Aujourd’hui encore, il est le seul skipper à avoir remporté deux fois l’épreuve.

Brunel a débuté dans la course en 1997-98 avec BrunelSunergy. L’entreprise est revenue en 2005-06, une édition remportée par leur concurrent hollandais ABN AMRO ONE.

Président de Sailing Holland et trois fois concurrent de la course, Gideon Messink est ravi de voir le travail en amont du projet aboutir.

« Notre but est de participer à la Volvo Ocean Race avec une équipe professionnelle capable de gagner. Le monotype Volvo Ocean 65 est un changement positif. Désormais, seuls comptent le sport et le travail en équipe.

« Nous sommes très heureux d’avoir trouvé un groupe qui accumule déjà des milles d’expérience. Bouwe Bekking est l’un des meilleurs marins et skippers au monde. Nous avons également engagé Gerd-Jan Poortman, un régatier qui a disputé deux Volvo et qui a l’esprit d’équipe.

« Brunel est un sponsor ambitieux et attaché à la voile. Notre organisation repose sur l’expertise et l’expérience, sur l’eau comme dans le business. Enfin, et c’est sans doute le plus important, nous avons le soutien des Hollandais. »



A la une