SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Trophée Alain Colas

Thomas Coville a franchi cette nuit l’équateur en 6 jours 20 heures 19 minutes

vendredi 24 janvier 2014Redaction SSS [Source RP]

Premier contrat rempli pour Thomas Coville qui a coupé la frontière virtuelle entre les deux hémisphères cette nuit à 4h01’50’’ (heure française). Comme le visait le skipper qui s’attaque au record du tour du monde en solitaire, Sodebo passe sous les 7 jours pour cette première partie du parcours.

Parti de Ouessant, au large de Brest, vendredi dernier à 7h42’44’’, le maxi-trimaran a franchi l’équateur en 6 jours, 20 heures, 19 minutes et 6 secondes après avoir parcouru sur le fond depuis le départ 3538 milles à la vitesse moyenne de 21,5 nœuds. Sur la route directe, le bateau a réalisé 3018 milles à 18,4 nœuds. Thomas fait mieux que sur ses trois premières tentatives. Avec seulement 3 heures et 16 minutes de retard sur le détenteur du record, Francis Joyon qui avait mis 6 jours et 16 heures et 58 minutes en 2007, le ‘challenger’ Coville est bien dans le match !

Un passage de vent faible dans le Golfe de Gascogne, un coup de chien le long du Portugal, un premier ‘run’ rapide sous Madère avant des grains orageux aux Canaries, Thomas a peu voire pas dormi pendant les trois premiers jours. Il a ensuite été récompensé par trois jours de glisse pure. Un pot au noir pour le moment peu actif lui a permis de gagner rapidement vers l’équateur. Depuis hier après-midi, le speedomètre a néanmoins ralenti sans jamais s’arrêter pour autant.

Le maxi trimaran Sodebo navigue maintenant dans l’hémisphère sud, cap sur la pointe sud de l’Afrique du sud (le Cap de Bonne Espérance) et s’apprête à négocier le fameux anticyclone de Sainte Hélène.

"C’est incroyable ce que l’on peut faire en une semaine ! On est parti sur une fenêtre à Ouessant difficile et "tendancieuse" avec une première partie pas simple à réaliser. Entre Madère et les Canaries, même jusqu’au cap vert, j’ai fait un super run où j’ai pris beaucoup de plaisir, j’en ai même oublié la fenêtre pas idéale au départ !"


Voir en ligne : Info presse www.sodebo.fr/voile



A la une