SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

COUPE DU MONDE DE VOILE

Charline Picon, Pierre Le Coq et Besson & Riou en or à Palma

samedi 5 avril 2014Information FF Voile

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Du 29 mars au 5 avril s’est déroulé à Palma de Majorque la quatrième et avant dernière étape de Coupe du Monde de voile olympique. Les Français ont montré de quoi ils étaient capables, en véritables conquérants ils ont raflés 8 médailles, dans 6 séries olympiques. Ils prouvent une fois de plus qu’ils font partie des meilleurs mondiaux.

C’est un Directeur d’Equipe de France très satisfait, qui revient en quelques mots sur la compétition qui s’achève :

« Je suis un Directeur comblé aujourd’hui ! 8 médailles dans 6 séries, c’est un résultat exceptionnel. Cette semaine a combiné toutes les conditions de vent et de mer ; c’était un Palma très complet, bien que moins ensoleillé que d’habitude ! Il y a eu un nombre record d’inscriptions. Toutes les grandes nations étaient présentes. L’ensemble des team leaders était là. Je suis très satisfait car l’Equipe de France a parfaitement bien répondu à ce premier grand rendez-vous de l’année. Les performances vont vers le haut et sont de très bon augure pour les Championnats du monde de Santander. Le Comité de Sélection se réunira en milieu de semaine prochaine, afin de donner ses décisions quant à la sélection du Test-Event de Rio et des Championnats du monde de Santander. », explique Guillaume Chiellino.

La parole aux médaillés

Billy Besson, Nacra 14 (avec Marie Riou), Vainqueur : « Notre semaine s’est super bien passée, elle a demandé énormément de concentration. On a fait notre régate avec Marie en nous adaptant aux conditions parfois difficiles et changeantes. Manches après manches on a conservé notre place dans le haut du classement, on n’a pas fait beaucoup d’erreurs. A présent, tels des forains, nous rangeons notre matériels pour nous rendre sur la prochaine étape : la Sailing World Cup de Hyères. »

Charline Picon, RS :X, Vainqueur : « On a rencontré toutes les conditions durant cette semaine : de la pétole jusqu’aux 25 nœuds de vent. Mon premier objectif était de me remettre en confiance dans le petit temps, car je n’arrivais pas à être aux avant-postes dans ces conditions. De savoir que je pouvais gagner ses manches là, ça m’a fait du bien. Les jours se sont enchaînés et j’ai fait une régate hyper régulière. Je n’ai pas le sentiment d’avoir fait une régate parfaite, mais j’ai gagné pas mal de manches, je n’ai pas fait beaucoup d’erreurs. Il y avait de la concurrence, même s’il manquait les polonaises et l’israëlienne. Maintenant l’objectif est de faire pareil à Santander ! »

Pierre Le Coq, RS :X, Vainqueur : « On a une équipe super forte en RS :X, on a montré qu’on était vraiment présents, c’est dommage pour Julien (Bontemps, ndlr), car on aurait pu monter à trois sur le podium. J’ai réussi à faire la différence tout au long de la semaine, à rester en tête avec toujours un peu d’avance, je suis heureux de la conserver à la Medal Race. Cela a été difficile physiquement, car on n’a eu peu de vent certains jours, puis du vent changeant. Cette semaine a vraiment été instructive, car on a eu toutes les conditions de 5 à 25 nœuds et parfois beaucoup de houles. C’est intéressant de voir que je pouvais être compétitif partout et notamment dans le medium, où j’étais vraiment dans le coup. »

Camille Lecointre, 470 (avec Hélène Defrance), sur la seconde marche du podium : « Notre semaine s’est très bien passée, on a été dans le coup tous les jours. On fait une super belle journée hier, où l’on fait 3 belles manches. Le vent n’était pas stable et malgré cela on a vraiment bien navigué. Avec les points que nous avions nous faisions « au pire » 2e aujourd’hui au général. Aujourd’hui pour la medal race, alors que la situation pouvait sembler simple (nous n’avions qu’à marquer la néozélandaise), nous faisons une erreur technique au départ, on se prend une pénalité qui nous oblige à faire un 360°… On perd du coup beaucoup de terrain, mais on arrive à bien remonter la néozélandaise, alors on y croit, mais ce ne sera pas suffisant ! C’est dommage, mais ce qui est très positif, c’est qu’on a réussi à mettre en place des choses stratégiques avec Hélène et cela à l’air de bien fonctionner. On va continuer dans ce sens. »

Jean-Baptiste Bernaz, Laser, sur la seconde marche du podium : « J’ai commencé la compétition avec une première journée très moyenne et puis chaque jour cela a été de mieux en mieux. Nous avons eu un peu toutes les conditions de vent : de la brise, du petit temps, du médium, j’ai la chance d’être polyvalent et donc de me sentir à l’aise dans ces différents changements de conditions. Après la journée d’hier, je pouvais terminer entre 1er et 6e, c’était une position agréable, mais délicate. Je prends un départ correct, mais ça se complique un peu ensuite. Je passe la bouée au vent en dernière position… mais j’arrive finalement à remonter et à doubler le leader au classement général pour obtenir cette seconde place ! »

Thomas Lebreton, Finn, sur la seconde marche du podium : « Je suis content, c’est la première grosse régate de l’année après de bons entrainements hivernaux studieux. Le groupe a bien travaillé, dans le bon sens. J’avais arrêté la compétition et je suis content de voir que je reste au niveau. J’étais en tête pendant 2-3 jours. J’étais en forme, il y a eu beaucoup de choses positives dans les différentes manches. »

Jonathan Lobert, Finn, sur la troisième marche du podium : « On a beaucoup travaillé cet hiver et notamment sur les mâts. On a donc fait la régate avec un nouveau mât, il m’a fallu un peu de temps pour m’adapter, mais progressivement, j’ai réussi à remonter dans le classement. La semaine a été très variée quand le vent est fort je suis très à l’aise, alors quand il y a eu de la brise, je suis bien entré dans le match. Il y a eu de nombreuses choses extrêmement positives, je commence à gommer quelques défauts que j’avais sur la dernière olympiade, je continue de progresser, donc je suis vraiment satisfait de ce résultat aujourd’hui. »

Louis Giard, RS :X, sur la troisième marche du podium : « C’est mon premier podium chez les seniors ! C’était intense physiquement. Nous avons eu des conditions compliquées, avec un vent pas facile. Il fallait rester concentré à chaque instant. J’ai fait des bonnes qualifications, des finales un peu moins bonnes, mais j’ai réussi à faire ce que je voulais, surtout aujourd’hui pour la Medal Race. Je suis super content. C’est top de partager cela avec Pierre (Le Coq, ndlr), ça nous rend meilleurs tous les deux. A présent on va prendre un peu de repos avant de nous attaquer à l’étape de Coupe d’Europe de Medemblik aux Pays-Bas, le champion olympique hollandais sera là, ce sera l’occasion pour de se mesurer à lui ! »


Les Podiums français

NACRA 17

  • Billy BESSON (SNO Nantes) / Marie RIOU (USAM Voile) - Vainqueurs (FRA / ITA / AUS)

RSX F

  • Charline PICON (CN La Tremblade / Equipe de France Militaire) – Vainqueur (FRA / NED / ESP)

RSX H

  • Pierre LECOQ (CMV St Brieuc) – Vainqueur (FRA / GRE / FRA)
  • Louis GIARD (YC Carnac) – en 3e position (FRA / GRE / FRA)

FINN

  • Thomas LEBRETON (SR Brest) - en 2e position (GBR / FRA / FRA)
  • Jonathan LOBERT (SNO Nantes / Equipe de France Militaire) – en 3e position (GBR / FRA / FRA)

470 F

  • Camille LECOINTRE (SR Brest / Equipe de France Militaire) / Hélène DEFRANCE (ASPTT Marseille) – en 2e position (NZL / FRA / GBR)

LASER

  • Jean-Baptiste BERNAZ (CN Ste Maxime) – en 2e position (AUS / FRA / CRO)

>>> Tous les résultats : http://www.trofeoprincesasofia.org/en/default/laregata/vertodoslosresultados/id/1/idsc2r/22



A la une