SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Voiles de Saint-Barth

Une édition baignée par les alizés pour les Voiles de Saint-Barth 2014

dimanche 20 avril 2014Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Jamais en 5 années d’existence les Voiles de Saint-Barth n’avaient proposé à ses protagonistes un éventail aussi large de conditions de mer et de vent, sur l’extraordinaire plan d’eau de Saint-Barthélemy. Si les journées de mardi et mercredi offrirent des conditions plutôt médium, les deux dernières journées de course ont vu un alizé tonique balayer le secteur avec des vents de 25 noeuds et plus dans les rafales.

Chacun a ainsi trouvé son bonheur, des "petits" Melges 24 aux coques planantes, aux lourds Maxis à l’aise dans des vents soutenus. Le Comité de course a chaque jour su adapter ses parcours aux conditions, dessinant des courses équilibrées entre acrobatiques bords de près dans la mer formée, humides cavalcades au reaching, et splendides glissages au portant. Les 5e Voiles de Saint-Barth sont, ! de splendides manières, entrées dans l’ère de la maturité, associant son explosif cocktail de régates au plus haut niveau à l’art de bien vivre les îles.

Caol Ila R et Near Miss, coup d’essai, coup de maîtres…

Cinq manches auront ainsi été validées cette semaine pour les Maxis et Spinnakers 0, tandis que les autres groupes validaient 4 manches. Les vainqueurs dans chacune des 9 catégories auront fait preuve de régularité aux avant-postes dans tous les types de navigation possibles. On peut ainsi louer dans la classe Maxi le plan Mills Suisse Caol Ila R d’Alex Schaerer qui a mis un point d’honneur à l’emporter hier et aujourd’hui en temps compensé face au redoutable Rambler 90 de George David. Caol Ila R s’impose dans cette classe reine des Voiles, devant Rambler et l’étonnant Marten 72 Aragon aux Néerlandais de Verder van Nieuwland, très réguliers aux accessits avec parmi son équipage les francophones Olivier Douillard et Philippe Ouhlen. Near Miss n’aura baissé pavillon qu’à une seule reprise cette semaine dans l’exigeant groupe des Spinnaker 0, face à l’aut ! re IRC 52 Balearia du Portugais Pedro Mendoça et Afonso Domingo. Franck Noêl et son second Benoit Briand se sont montrés un peu plus à l’aise chaque jour, au point de tenir dans la brise le rythme des grands Maxis. Souvent sous l’eau face à de véritables murs d’eau au vent de l’île Fourchue, les Benoit Briand, Marcel van Triest, Karol Jablonski, Thierry Douillard et autres Philippe Buchard ont comblé d’aise leur propriétaire Franck Noêl venu poursuivre dans les Caraïbes ses succès Méditerranéens.

Stark Raving Mad sur le fil

La Classe des Spinnaker 2 rassemblait cette semaine des équipages de très haut niveau, à bord de rapides et légères unités taillées pour le sport et la régate. C’est une valse à deux temps que les américains de Jim Madden, sur son J 125 Stark Raving Mad, se sont offerts face au Porto Ricain Sergio Sagramoso et son Melges 32 Lazy Dog. Aux Portoricains le début de semaine et ses courses de petits airs, aux Américains emmenés par l’excellent Tony Rey, la fin de semaine dans la brise. Pour un petit point, Stark Raving Mad l’emporte. C’est l’autre américain, Ian Hope Ross, sur l’autre Melges 32 Kick’em Jenny qui complète le trio vainqueur.

La Revanche de Jack Desmond

Superbe revanche sur le destin que celle de l’américain Jack Desmond avec Affinity qui l’emporte cette année dans la classe des Spinnakers 2 d’une courte tête, face à un redoutable équipage concocté par les américains Cam Lewis et Stephen Cucchiaro à bord de… White Rhino. Le X 482 de Saint-Barth Aronnax signe une très belle troisième place compte tenu du niveau extraordinairement élevé des marins américains.

Ramanessin, un cran au-dessus

Le Grand Soleil 43 Ramanessin et son équipage d’anglais et d’irlandais a dominé sans partage le groupe des Spinnaker 3, s’adjugeant les 4 courses de la semaine. Les français d’Eddy Chalonno et leur J 111 J Boss se partagent le podium avec Salona Racing team, le Salona d’Alex Sastre.

Avantage Irlande

Les malouins de Claude Roth ont longtemps rêvé de succès, pour leur première participation aux Voiles, en catégorie Spinnaker 4. C’est le J 109 Pocket Rocket, aux Irlandais de David Cullen qui leur souffle la victoire, malgré un nombre de points égal, au bénéfice de la meilleure place obtenue lors de la dernière course. Le "régional" de l’étape Maelia de Raphael Magras termine troisième, malgré ses deux belles victoires de manche.

La passe de trois pour Sir Bobby Velasquez

La classe des non spinnaker a elle aussi vu le règne sans partage de Sir Bobby Velasquez, figure emblématique de la voile caribéenne qui, pour sa 5e participation aux Voiles, signe sa troisième victoire à bord de son Bénéteau 45 L’espérance. Seul le Santa Cruz CR Hotel California, barré par Stephen Schmidt le prive d’un grand chelem.

La mauvaise fortune de Frits Bus

Avec 6 unités, les Melges 24 ont offert un spectacle dans le spectacle, ne redoutant ni le petit temps ni les vents forts et des vagues estimées parfois à plus de trois mètres. La rivalité entre Budget Marine Gill d’Andrea Scarabelli et le Team Water World de Frits Bus a tourné court lors de la dernière manche quand le voilier de Saint Marteen a démâté. C’est Thierry Lefort qui s’adjuge la victoire finale grâce à ses deux victoires d’hier et d’aujourd’hui.

Le quasi sans faute de Calle Hennix

Neuf multicoques régataient cette année à Saint-Barth, offrant le spectacle toujours apprécié de belles coques très « aériennes » sur l’onde et dans le vent, à l’image du trimaran de 60 pieds Paradox, flashé aujourd’hui à plus de 30 nœuds !. Au terme de quatre manches très disputées, le trimaran Seacart 26 du suédois Calle Hennix signe un quasi sans faute, avec 3 victoires et une place de deuxième. Il précède ainsi largement l’un des deux Gunboats engagés, l’américain Elvis de Scott Bradford. C’est le catamaran prototype « made in Québec », Le Carré Lounge, qui monte sur la troisième marche du podium.


Voir en ligne : Info presse www.lesvoilesdesaintbarth.com


Classement Général des Voiles de Saint-Barth 2014 (Podium)

Classe Maxi

  • 1 - Caol Ila R / Alex SCHAERER (USA) / Mills 69
  • 2 - Rambler / George David (USA) / R&P 90
  • 3 - Aragon / Verder VAN NIEUWLAND (NED) / Marten 72

Classe Spinnaker 0

  • 1 - Near Miss / Frank Noel / (SUISSE) / TP 52
  • 2 - Balearia / Bigamist T.G/J.B/P. Mendonca / (ESP) BOTIN & CARKEEK
  • 3 - Otra Vez / William Coates / (USA) KER 43

Classe Spinnaker 1

  • 1 - Stark Raving Mad IV / Jim Madden / (USA) / J/125
  • 2 - Lazy Dog / Sergio Sagramoso / (Porto-Rico) / Melges 32
  • 3 - Kick ’em Jenny 2 Ian / Hope Ross / (USA) Melges 32

Classe Spinnaker 2

  • 1 - Affinity / Jack Desmond / (USA) / SWAN 48
  • 2 - White Rhino / Stephen CUCCHIARO / (USA) / Swan 56
  • 3 - AronnaX / Alain Charlot / (SBH) / X-482

Classe Spinnaker 3

  • 1 - Ramanessin / Eamonn ROHAN / (GBR) / Grand Soleil 43
  • 2 - J-Boss / Eddy CHALONO / (FRA) / J/111
  • 3 - Salona Racing Team / Alex Sastre / Salona

Classe Spinnaker 4

  • 1 - Pocket Rocket / David Cullen / (IRL) / J 109
  • 2 - Visiooptic / Claude ROTH / (FRA) / First 40.7
  • 3 - Maelia Raphael Magras / (SBH) / X-yachts

Non spinnaker

  • 1 - L’Esperance / Sir Bobby Velasquez / (SXM) / Beneteau 45
  • 2 - Hotel California too / Stephen C Schmidt / Santa Cruz 70
  • 3 - Speedy Nemo / Raymond MAGRAS / (SBH) / Dufour 34

Multihull

  • 1 - SeaCart 26 / Team All Stars / Carl (Calle) Hennix / (SWE) / SeaCart 26
  • 2 - Elvis / Scott Bradford / (USA) / Gunboat
  • 3 - Le CARRÉ Lounge / (CAN) / Toro34

Melges 24

  • 1 - LEFORT CLIM / Thierry LEFORT / (FRA)
  • 2 - Budget Marine/Gill / Andrea Scarabelli / (AHO)
  • 3 - Team Island Water World / Frits Bus / (AHO)


A la une