SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Spindrift Racing

Dona Bertarelli : "Spindrift 2 n’a rien perdu de sa prestance ni de sa vivacité"

"nous avons adapté le mât en vue du double programme des records en équipage puis de La Route du Rhum en solo"

mardi 22 avril 2014Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Spindrift 2 a tiré ses premiers bords après son optimisation hivernale et a déjà passé une nuit en mer à sillonner le Golfe de Gascogne. Les sensations sont là et la machine tourne comme une horloge. La saison 2014 est ouverte et démarre bien pour l’écurie de Dona Bertarelli et Yann Guichard.

Avec 15 à 25 nœuds de vent et une pleine Lune accrochée dans un ciel limpide, la météo a déroulé un tapis rouge au maxi-trimaran lors de son premier galop d’essai au large réalisé la semaine dernière au départ de La Trinité-sur-Mer. « La saison commence et c’est génial. Quel plaisir de reprendre les navigations et de redécouvrir ce bateau. J’ai d’excellentes sensations et le bilan technique est très positif, » confie Yann.

« Après les modifications réalisées, Spindrift 2 se comporte comme nous l’avions imaginé. Avec l’équipage, nous sentons que le bateau est toujours aussi sain mais plus léger et encore plus nerveux. Nous avons aussi vraiment beaucoup gagné en rapidité de manœuvres. Globalement, même s’il nous reste du travail de calibration des instruments de navigation pour mettre des chiffres sur ces ressentis, l’équipe peut être fière du chemin parcouru. »

Dona Bertarelli a également retrouvé ce trimaran à bord duquel elle tentera de battre le record de l’Atlantique nord cet été. La navigatrice qui a partagé les navigations de mise au point déclare enthousiaste : « 

Après ces longs mois d’hiver et ce chantier qui a demandé un travail considérable, c’est un réel bonheur que de retrouver toute l’équipe pour tirer nos premiers bords. Spindrift 2 n’a rien perdu de sa prestance ni de sa vivacité, bien au contraire ! Paré de ses nouveaux partenaires, le maxi-trimaran file sur l’eau mieux que jamais. Il suffisait de voir les sourires de chacun lorsqu’au premier déroulé (de voile d’avant), nous nous sommes vite retrouvés à 35 nœuds. »

La superficie couverte par le trimaran de 40 mètres en une trentaine d’heures dans le Golfe de Gascogne pour sa première sortie au large montre à quel point un tel bateau réduit les distances.

« Nous sommes partis plein Ouest, jusqu’à la limite du plateau continental européen, avant de descendre sous Arcachon pour remonter par l’Ile d’Oléron. Nous avons donc pu tout sonder à bord. Le nouveau gréement a été poussé dans 25 nœuds de vent et a passé les tests. C’est un point crucial cette année puisque nous avons adapté le mât en vue du double programme des records en équipage puis de La Route du Rhum en solo. Le jeu de voiles a aussi été essayé entièrement à toutes les allures et je tire un coup de chapeau à North Sails qui a fait du très bon travail. Nous franchissons donc une nouvelle étape avec succès. Le travail de performance va pouvoir débuter, » conclut le skipper.


Voir en ligne : Info presse www.spindrift-racing.com



A la une