SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Pipof à la plage

Débuter le kitesurf à 40 ans : L’aile et la glisse

Comment choisir son matériel de kitesurf ?

mercredi 14 mai 2014Christophe Guigueno

Pipof à la plage Episode 2 : Une fois que l’on a testé, sans se faire peur, la manipulation d’une aile de kite, il est temps d’investir dans du matériel. Mais comment choisir dans la pléthore des offres du net, des kite-shops et du neuf proposés par les très nombreuses marques de kitesurf.

Le nombre de marques de kitesurf est impressionnant. Comment se repérer entre Naish, F-One, Takoon, RRD, North ou Cabrinha ? Pas simple ! Que ce soit dans les shops ou sur le net, on a donc l’embarra du choix. Tout va donc dépendre de vos premiers contacts avec le matériel de kite : à l’école ou via l’ami(e) qui vous a initié au kite.

Le kite en cours pour découvrir le matos

Il est clair que pour débuter dans ce sport de glisse, il est plutôt recommandé de prendre des cours. Pour cela, vous avez deux solutions : le stage ou le cours particulier. Si vous avez les moyens, le stage dans une région disposant d’eau chaude et de vent constant - entre 13 et 20 nœuds - c’est parfait. Une bonne semaine permet d’apprendre les rudiments du sport. Deux semaines sont idéales pour assurer assez de vent sur la période d’apprentissage et tirer ses premiers bords. Après, selon vos moyens, à vous de choisir : Guadeloupe ? Thaïlande ? Maroc…

Moins riche et/ou moins disponible, il y a de nombreuses écoles de kite ou de moniteurs sur toutes les côtes de France. Mais renseignez-vous bien avant ! Le moniteur qui scouate toute une plage avec 8 élèves reliés par radio est à fuir. Préférerez le cours à 2 ou 3 élèves maxi. Et c’est donc auprès des moniteurs ou des autres élèves que vous allez découvrir le matériel et tester différentes configurations pour choisir celle qui vous conviendra.

La bonne aile pour 12-20 nœuds de vent

La première chose est de ne pas être prétentieux. Inutile d’acheter une aile de vague de 8m2 et un surf quand on est débutant. Le but est de trouver une aile qui redécolle facilement pour des conditions variant de 12 à 20 nœuds. Pour la glisse dans les waves et les kiteloops dans 25 nœuds, faudra attendre. La route est longue, passé 40 ans, avant d’aller faire le kéké dans la baston…

Côté surface, inutile de choisir une petite surface sous peine de ne jamais réussir son water-start ou d’attendre 25 nœuds dans la baie. De mon expérience, quand on débute, on aimerait plutôt trouver le matériel qui permet de tirer ses premiers bords dans 10 nœuds de vent. Mais ça n’existe pas… Alors, selon votre poids, voici un petit tableau de correspondance des tailles d’ailes pour naviguer dans les conditions standards :

-  85 Kg : 12 m2 et + (mon choix)
-  70-80 Kg : 10-11 m2
-  60-70 Kg : 9-10 m2

Et pour la deuxième aile (pour la brise), on choisira 3 m2 en moins.

Le bon coin des affaires ou les packs

Reste à acheter son matos. Pour cela, il y a deux solutions idéales pour débuter : l’occasion et les packs. Les marques de kitesurf présentent, en général, leurs nouvelles gammes pour mars. Inutile d’acheter du neuf lors du premier trimestre d’une année. Mieux vaut attendre la nouvelle génération si l’on veut s’acheter une aile à 1400 euros. Par contre, les revendeurs du net ou du coin proposent des packs tout compris (aile, barre, planche, pompe et parfois même harnais) pour une somme allant de 1000 à 1500 euros. C’est souvent un excellent choix.

Pour l’occase, il y a le choix sur leboncoin.fr. Faire une recherche en rubrique "Loisirs" (il n’y a quasiment rien en "Nautisme"). Attention : il y a beaucoup de matériel à vendre qui mériterait d’aller à la déchetterie ! Pour se repérer, ne s’intéresser qu’à du matériel post-2010. C’est simple, l’aile est équipée en one-pump (on gonfle le bord d’attaque et les lattes en une fois). Pour les twintips, éviter les planches épaisses et rondes qui ont fait la guerre du kite. Quand on pense à celles et ceux qui ont débuté avec ce genre de de matos. Bravo à eux ! Heureusement, le matériel a beaucoup évolué, en confort et en sécurité.

Pour les prix, il y a de tout sur Leboncoin.fr et les vraies bonnes affaires sont rares. Le matériel est souvent vendu cher. Les voiles sont parfois vendues sans barre. Et en occase, il faut faire très attention à l’état des boudins et des lignes. Bref, quand on voit le prix de certains packs, mieux vaut acheter du neuf que de l’occase dangereux ou qui ne va pas durer longtemps. Attention aussi au matériel des écoles de kite. S’il n’a que six mois, il reste cher pour du matos amorti et qui a été beaucoup utilisé.

Ma Takoon Log 2013

Pour ma part, après avoir contacté différentes marques, c’est avec Takoon que j’ai fait affaire. L’équipe de la marque française m’a conseillé la Log de 12 m2. J’ai reçu le paquet en septembre 2013. C’est une belle aile (orange) qui a beaucoup de depower et qui redécolle très facilement. Ce qui ne l’empêche pas de me surprendre à l’occasion de quelques fautes d’attention ou de manipulation… Il semble aussi que cette aile, comme celles de la nouvelle génération –et en comparaison avec les ailes de 2010 – demande un réglage plus fin. Il faut bien placer l’aile dans l’écoulement de l’air comme on le fait avec une voile. Elle se stabilise alors sur sa trajectoire. J’en suis là car, pour débuter en kite et si on ne part pas faire un stage au chaud de 15 jours, il n’est pas simple d’avoir le temps, les conditions et la bonne plage pour progresser. Mais ce sera l’objet d’un prochain blog…


Dans la même rubrique

Blog : Pipof à la plage : Débuter le kitesurf à 40 ans : quelle idée !


A la une