SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Vendée Globe

Jean-Pierre Dick : "je suis très ému de recevoir le Rod Stephens Trophy"

Il est récompensé pour son acte de "bon sens marin" sur le Vendée Globe

jeudi 22 mai 2014Redaction SSS [Source RP]

Eric Tabarly (1964), Alain J. Gerbault (1923) ou encore Bernard Moitessier (1966) ont été honorés par le Cruising Club of America. Hier soir, Jean-Pierre Dick a eu l’immense privilège de recevoir le « Rod Stephens Trophy 2013 » [2] par le CCA dans le cadre somptueux du Yacht Club de New York.

Ce trophée « récompense Jean-Pierre Dick pour son extraordinaire exploit lors du Vendée Globe 2012, lors duquel, il a navigué 2643 milles (4254 km) sans sa quille, en décrochant avec brio la 4e place de la course ».

Un prix décerné par le vice amiral du Cruising Club of America, James G. Binch

James G. Binch « Je suis très heureux de remettre ce prix très spécial à Jean-Pierre. Le Rod Stephens Trophy est un trophée assez particulier. Il ne prend en compte ni la nationalité du skipper, ni l’appartenance à une catégorie de bateau ou à un type de course. Il récompense un « acte de bon sens marin », accompli sur tous les océans. C’est donc avec honneur que le Cruising Club of America récompense Jean-Pierre Dick pour son extraordinaire exploit lors du Vendée Globe 2012, lors duquel il a navigué 2643 milles (4254 km) sans sa quille, en décrochant avec brio la 4e place de la course. »

L’émotion de Jean Pierre Dick

JP « Tout d’abord, un grand merci. Cela signifie beaucoup pour moi et je suis très ému ce soir de recevoir le Rod Stephens Trophy. Mon histoire s’est construite autour de l’univers de la course au large et cela a été une grande satisfaction de réussir à finir cette course, malgré les avaries rencontrées. En mer, la ténacité est un atout majeur pour vaincre les difficultés. »

La course de l’impossible

JP « La magie de cette course est qu’il est possible de s’arrêter en cours de route et d’obtenir malgré tout une bonne place ! Cela me rappelle un exploit de Bruno Troublé (ndlr : skipper français et organisateur de la Louis Vuitton’s Cup) qui gagna une course en mettant l’ancre toute une nuit, car le mistral était trop puissant. Quand j’étais au mouillage en Espagne, la première chose que j’ai faite fut de téléphoner à Bruno et d’essayer de faire comme lui ! »


Voir en ligne : Info presse www.jpdick.com


[1A propos du Rod Stephens Trophy Roderick "Rod" Stephens, Jr. (1909–1995) était l’un des navigateurs américains les plus connu et respecté. Il était président de Sparkman & Stephens, une entreprise d’architecture navale fondée en 1929. Le « Rod Stephens Trophy », délivré en son honneur, récompense un acte de « bon sens marin » qui contribue significativement à la sécurité du bateau ou d’un ou plusieurs individus en mer.

[2A propos du Rod Stephens Trophy Roderick "Rod" Stephens, Jr. (1909–1995) était l’un des navigateurs américains les plus connu et respecté. Il était président de Sparkman & Stephens, une entreprise d’architecture navale fondée en 1929. Le « Rod Stephens Trophy », délivré en son honneur, récompense un acte de « bon sens marin » qui contribue significativement à la sécurité du bateau ou d’un ou plusieurs individus en mer.



A la une