SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Agence européenne pour l’environnement

La plupart des sites de baignade européens bénéficient d’une excellente qualité de l’eau

mardi 27 mai 2014Redaction SSS [Source RP]

La qualité de l’eau des plages, des rivières et des lacs d’Europe a d’une manière générale été très satisfaisante en 2013, puisque plus de 95 % des sites étaient conformes aux exigences minimales. Les chiffres montrent que les eaux côtières ont fait légèrement mieux que les eaux de baignade intérieures.

L’ensemble des sites de baignade de Chypre et du Luxembourg ont été jugés de qualité « excellente ». Ces pays étaient suivis de Malte (dont 99 % des eaux ont été classées dans cette catégorie), de la Croatie (95 %) et de la Grèce (93 %). À l’autre extrémité du classement, les États membres de l’Union européenne ayant enregistré la plus forte proportion de sites jugés de qualité « insuffisante » sont l’Estonie (6 %), les Pays-Bas (5 %), la Belgique (4 %), la France (3 %), l’Espagne (3 %) et l’Irlande (3 %).

Le rapport sur la qualité des eaux de baignade publié chaque année par l’Agence européenne pour l’environnement (AEE) évalue la qualité de l’eau sur 22 000 sites de baignade situés dans l’UE, en Suisse et, pour la première fois, en Albanie. Parallèlement à ce rapport, l’AEE a mis en ligne une carte interactive permettant de voir comment se sont classés les différents sites de baignade en 2013.

M. Janez Potočnik, commissaire chargé de l’environnement, a déclaré : « C’est une bonne chose que la qualité des eaux de baignade européennes se maintienne à un niveau élevé. Cependant, nous ne pouvons pas nous permettre de baisser la garde, s’agissant d’une ressource aussi précieuse que l’eau. Nous devons continuer à faire en sorte que nos eaux de baignade et notre eau potable, tout comme nos écosystèmes aquatiques, soient totalement protégés. »

M. Hans Bruyninckx, directeur exécutif de l’AEE, s’est exprimé en ces termes : « La qualité des eaux de baignade européennes s’est améliorée au cours des deux dernières décennies – le temps où nous rejetions de grandes quantités d’eaux résiduaires directement dans les cours d’eau est révolu. Aujourd’hui, ce sont les charges polluantes associées aux fortes pluies et aux inondations qui posent problème. Ces phénomènes peuvent causer un débordement des systèmes d’évacuation et drainer les bactéries fécales présentes dans les terres agricoles vers les eaux des fleuves, rivières et océans ».

Les autorités locales assurent un suivi par échantillonnage des plages locales et collectent les échantillons au printemps et tout au long de la saison balnéaire. Les eaux de baignade peuvent être classées comme étant de qualité « excellente », « bonne », « suffisante » ou « insuffisante ». Le classement est effectué en fonction de la quantité de bactéries de deux types indiquant une pollution par les eaux usées ou par les activités d’élevage. Ces bactéries peuvent entraîner certaines manifestations pathologiques (vomissements et diarrhée) en cas d’ingestion.

L’évaluation de la qualité des eaux de baignade ne prend pas en considération les déchets, la pollution et d’autres éléments préjudiciables au milieu naturel. Alors que la plupart des sites de baignade sont suffisamment propres pour ne pas présenter de danger pour la santé humaine, les écosystèmes des cours d’eau européens sont pour un grand nombre dans un état préoccupant. Le constat est clair en ce qui concerne les mers et océans d’Europe : il ressort d’une évaluation récente que les écosystèmes marins européens sont menacés par le changement climatique, la pollution, la surpêche et l’acidification. La pression exercée par ces différents facteurs devrait encore augmenter.

- Pour voir la carte, cliquer ici


Voir en ligne : Info presse eea.europa.eu



A la une