SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Catamaran

Bol d’Or Mirabaud : nouvelle victoire pour Dona Bertarelli

"C’était un Bol d’Or Mirabaud avec des conditions très difficiles"

dimanche 15 juin 2014Redaction SSS [Source RP]

Cette 76e édition du Bol d’Or Mirabaud, courue par une bise soutenue et sous un soleil radieux, a permis à Laydcat powered by Spindrift de marquer cette course de son empreinte. Dona Bertarelli et son équipage ont fait preuve d’une parfaite maitrise technique tout au long de la régate et s’offrent une victoire bien méritée, car très disputée de bout en bout.

« C’était un Bol d’Or Mirabaud avec des conditions très difficiles, très serrées, mais l’équipe n’a rien lâché. », précise Dona Bertarelli, qui remporte sa deuxième victoire après son premier succès en 2010.

Après une course dans le peloton de tête et un passage au Bouveret en 1re place, le D35 Ladycat powered by Spindrift, barré par Dona Bertarelli et Yann Guichard, a franchi la ligne d’arrivée à 15h38. Le passage de la ligne s’est fait dans un mouchoir de poche avec un magnifique retour sous gennaker. Barré par Jérôme Clerc, Realstone prend la seconde place (5h41), devant Alinghi (5h42) skippé par Ernesto Bertarelli.

Veltigroup, arrivé 16 secondes après le Laydcat powered by Spindrift, a été pénalisé de 60 minutes pour départ prématuré.

Chez les M2, Teamwork arrive en tête de sa catégorie après 6h12 de course, suivi de GSMN Genolier et de Gust. Le bateau à foils, Hydros.ch, détenteur du Ruban bleu, est parvenu à réduire son écart de 20 minutes entre le Bouveret et le Port Noir pour terminer à la dixième place.

« Nous n’avions pourtant pas une très bonne vitesse au près », a déclaré Nicolas Denervaud (TeamWork). « Du coup, nous avons perdu pas mal de terrain sur la montée. Nous avions un déficit de presque un demi-nœud. Mais tout s’est joué devant Lausanne, dans la transition de vent. La Bise est rentrée de terre, ce qui nous a favorisé par rapport à notre placement très proche de la côte. Nous avons ensuite filé vers le Bouveret. »


Voir en ligne : Info presse www.boldormirabaud.ch



A la une