SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Equipage

La FFV prend acte du choix du DIAM24 en tant que nouveau monotype du TFV

Jean-Pierre Champion : "Le passage du M34 au Diam 24 va demander à la Fédération Française de Voile un certain nombre d’ajustements et de réorganisation"

lundi 28 juillet 2014Christophe Guigueno


Le commentaire ci-dessous n’est donc pas enthousiaste. La FFV ne félicite pas le choix de la filiale de L’Equipe et semble lancer à appel à l’organisation d’événements dédiés à la formation à la course au large en équipage... d’ailleurs il y a de la place en août... Qui va proposer un Euro tour en équipage ?

Jean-Pierre Champion (communiqué officiel) : « Le nouveau format du Tour de France à la Voile, annoncé par Amaury Sport Organisation, est un véritable tournant. La Fédération Française de Voile comprend le choix d’A.S.O, nécessaire à la continuité de l’épreuve, et a toute confiance en sa capacité à donner naissance à une nouvelle formule du Tour de France à la Voile, qui saura satisfaire l’ensemble des protagonistes impactés par cette annonce.

Le passage du M34 au Diam 24 va demander à la Fédération Française de Voile un certain nombre d’ajustements et de réorganisation. En effet, le Tour de France, tel que nous l’avons connu, était un véritable laboratoire d’envie et un passage incontournable dans le processus de formation à la course au large en équipage, orchestré par la Fédération Française de Voile. On y voyait tous les bénéfices de cette filière, notamment sur la Volvo Ocean Race, sur laquelle naviguent régulièrement des skippers et des équipiers français.

Pour la Fédération Française de Voile, l’accès et la formation à la voile en équipage, ainsi que l’accompagnement des jeunes sont des sujets qui lui sont chers et qui sont au cœur de ses préoccupations. Elle a mis en place depuis plusieurs années un système bien rodé de détection (appelé Dispositif France Jeunes Inshore), de recrutement et d’accompagnement qui permet d’amener les jeunes au plus haut niveau. Ce nouveau format ne met pas en péril cette mécanique, mais il va cependant demander une adaptation de la part de nos équipes et notamment de notre département Voile Habitable-Course au Large, qui souhaite garantir une continuité dans sa mission d’accompagnement des coureurs désireux de se lancer dans la course au large, en trouvant une ou plusieurs épreuves, capables de suppléer le Tour de France dans son ancienne formule.

Autour du mois d’octobre 2014, nous pourrons en dire davantage sur les décisions prises pour assurer un système pérenne et qui conviennent à tous. »



A la une