SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Marseille One Design 2014

Flavio Marazzi (GC32), Arthur Herreman (Diam 24) et Giovanni Galeotti (Moth) vainqueurs du grand prix marseillais

dimanche 14 septembre 2014Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Marseille accueillait pour la toute première fois les Diam24, nouveaux trimarans du Tour de France à la Voile, et les GC32, impressionnants catamarans équipés de foils. Les Moth, petits dériveurs solitaires également montés sur foil, étaient aussi de la partie et planaient à 1 mètre au-dessus des flots du stade nautique du Roucas Blanc.

Du côté des GC32, dont Marseille One Design était une étape officielle du circuit international, suspens lors de l’affrontement final avec le suisse Flavio Marazzi à bord de ARMIN STROM qui a vu son avance être grignotée par les français de GDF SUEZ. Le skipper Sébastien Rogues, habitué des courses au large en monocoque et pour qui c’était le premier essai en GC32, a tenu la dragée haute aux autres bateaux, enchainant de très belles manches jusqu’à ce que Maestro Marazzi revienne en force et se maintienne coûte que coûte sur la plus haute marche du podium.

Le suisse, habitué des Jeux Olympiques en Star, s’est lancé dans la série en devenant le premier propriétaire de toute la (jeune) histoire des GC32 en 2013 :

« Marseille a été une fantastique étape pour nous : se confronter au mistral et aux autres bateaux nous a permis d’apprendre plus que jamais. Le plan d’eau très ouvert et les conditions météo variées font que tout est possible, c’est très excitant de courir ce genre d’épreuve ! J’ai hâte de participer à la prochaine édition de Marseille One Design, quand il y aura 10 ou 20 bateaux dans 30 nœuds de mistral, ça sera vraiment super ! ».

En Diam24, les nouveaux trimarans qui remplacent les M34 pour le Tour de France à la Voile, les 8 équipages inscrits s’affrontaient en match-racing. C’est donc 28 matches qui ont été disputés pour que tous se rencontrent. Tous étaient venus avant tout pour tester ce nouveau bateau issu du chantier breton ADH Inotech, qui touchait l’eau de Méditerranée pour la toute première fois. C’est sans surprise que l’équipage du havrais Arthur Herreman, double champion de France espoir de match-racing, termine en tête du classement avec 100% de victoire à l’issue des 7 matches courus.

« Le Diam24 est un super bateau, avec de très bonnes sensations, ça va rendre le Tour de France à la Voile encore plus excitant. »

Le jeune compétiteur, qui a déjà pourtant plusieurs années de régates à son actif, était impressionné de partager la zone de navigation avec des ovnis tels que les GC32 :

« Maintenant la voile c’est ça : les foils, les multicoques, l’extrême vitesse… j’ai hâte de voir dans 10 ans ce que ça va donner ! »

En Moth le vainqueur est Giovanni Galeotti :

« On a vécu la meilleure journée de toute l’année en Moth ici à Marseille, avec des conditions optimales de météo, l’endroit est magnifique : je m’amuse comme un gamin ! ».

Le belge, qui dit naviguer pour le plaisir à ses heures perdues a tout de même remporté 8 des 10 manches courues :

« C’est très bien d’être dans une régate concentrée sur le foiling, c’est l’avenir de la voile. Le foil requiert une technique qui ajoute une dimension supplémentaire à la voile. »

- Tous les résultats


Voir en ligne : Info presse www.marseille-onedesign.com

Portfolio



A la une