SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Multi 50

Erwan Le Roux : « Le Rhum, je suis déjà dedans depuis un moment ! »

"Nous sommes aujourd’hui à cinq semaines du jour J. Dans un mois, nous serons à Saint-Malo"

jeudi 25 septembre 2014Redaction SSS [Source RP]

Ces dernières semaines, Erwan Le Roux a enchainé les sessions sur l’eau et les séances de préparation physique. A J-37 du coup d’envoi de la 10e édition de la Route du Rhum - Destination Guadeloupe, le skipper du Multi50 FenêtréA-Cardinal est donc parfaitement affuté même s’il lui reste encore quelques détails à peaufiner pour être à 100% au départ de la course, le 2 novembre prochain à Saint-Malo. Le point avec lui.

Erwan, vous terminez tout juste un stage intensif de trois jours avec Lalou Roucayrol à Quiberon. Comment cela s’est-il passé ?

« Super bien. Sur l’eau, nous avons réalisé des comparatifs de vitesse, des grands parcours, des manœuvres… Ce que j’ai pu observer, c’est que globalement les vitesses des bateaux sont assez similaires. Il n’y a pas de gros écarts. Le soir et le matin, c’était activité physique avec Franck Lecomte. Lalou et moi, nous nous sommes mis le tarif en mer comme à terre mais nous nous sommes super bien entendu et nous nous sommes bien éclatés. Le point positif, c’est que suite à ces trois jours, je suis bien en confiance pour les prochaines semaines. »

Où en êtes-vous, aujourd’hui, dans votre programme de préparation au Rhum ?

« Dans mon planning, il était fixé que cette semaine soit mon pic de charge. En clair, je devais arriver sur les rotules et c’est ce qui ce passe. Il faut dire que j’ai bien enchaîné avec tous mes entraînements puis les deux triathlons et le semi-marathon auxquels j’ai participé depuis début septembre. En ce qui concerne, le bateau, à présent, il va rentrer dans une phase un peu plus technique. Nous avons quelques petites réparations à réaliser. Quand tu tires dessus en solo, forcément il y a des taquets qui sautent et des poulies qui s’envolent… mais ça reste du détail. Nous allons également changer la garde robe du bateau. Du coup, nous allons en profiter pour démonter la bôme et faire un gros check. »

Que va-t-il se passer pour vous d’ici au départ de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe ?

« A partir de maintenant, mon programme va essentiellement être de me reposer. Les navigations vont ainsi se réduire à une ou deux par semaine et seront axées sur des essais vraiment très spécifiques, avec des conditions particulières. Je vais essayer de passer une ou deux nuits en mer en mode « course », en plus de celles du convoyage vers Saint Malo qui restera à faire. Pour l’instant, je n’en ai pas encore fait parce que je ne juge pas utile de sortir quand il fait beau et qu’on est en tee-shirt mais plutôt quand ça commence à devenir dur. »

Vous sentez-vous déjà fin prêt ?

« Oui et non. Il me reste encore deux ou trois trucs à faire, mais surtout à bien me reposer. Là, je suis bien fatigué et je dois entamer la récupération active pour me charger de tonus et arriver prêt au bon moment, c’est-à-dire le jour du départ de la Route du Rhum. Nous sommes aujourd’hui à cinq semaines du jour J. Dans un mois, nous serons à Saint-Malo. Ca arrive vite mais je suis déjà dans le sujet depuis un bon moment. »



A la une