SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Sodebo Ultim’

Olivier de Kersauson : "Tous mes bateaux ont eu une seconde vie"

Le maxi trimaran de Thomas Coville a été baptisé à La Trinité sur Mer

lundi 29 septembre 2014Redaction SSS [Source RP]

C’est en présence d’Olivier de Kersauson, parrain du bateau, et de plus de 1000 collaborateurs de Sodebo venus accompagnés de leurs familles que le skipper Thomas Coville a baptisé dimanche son nouveau trimaran avec lequel il sera le 2 novembre prochain au départ de la 10e édition de la Route du Rhum.

Sous un soleil d’été, Olivier de Kersauson a cassé la bouteille de champagne à l’étrave de Sodebo Ultim’ qui émane de son ancien Geronimo [1].

Sodebo Ultim’a été mis à l’eau le 19 mai après 14 mois de chantier. Depuis la mise à l’eau, Thomas Coville a passé de nombreuses heures sur l’eau. Comme d’autres traversent le Golfe du Morbihan, le skipper de Sodebo a fait un aller et retour en Guadeloupe. Pour tester le trimaran, le pousser dans ses limites et le prendre en main, Thomas a fait l’aller avec un équipage et le retour en solitaire.

Cette semaine, Thomas va poursuivre son entraînement au large pour affiner sa préparation physique et technique. Le bateau doit être au plus tard à Saint-Malo le 24 octobre, soit une semaine avant le départ de la Route du Rhum.

Olivier de Kersauson, parrain de Sodebo Ultim’ :

« Tous mes bateaux ont eu une seconde vie. Cette histoire est une continuité des aventures qu’on a menées. Thomas a navigué avec moi. Cette plateforme, il fallait qu’elle vive. Les bateaux sont faits pour naviguer, c’est la noblesse de notre métier de continuer l’aventure au sens vrai du terme. La cohérence, c’est d’apporter quelque chose au futur avec nos moyens ».

« C’est un bateau que j’ai commandé. Avec Thomas, nous avons un lien réel depuis le Trophée Jules Verne. Ce n’est pas de l’amitié de circonstance.

« Je suis très impressionné par les transformations réalisées sur le bateau. Il y a une accumulation de belles et bonnes choses ».

« J’ai envie de dire à Thomas que je suis parfaitement heureux de ce qui a été fait et très confiant dans ce qui va être fait. Techniquement, c’est de très haut niveau ».

« On est dans une belle histoire. Dans l’histoire de Sodebo, il y a tellement d’énergie ; de courage, de volonté et d’intelligence ».

Thomas Coville, skipper de Sodebo Ultim’

« Olivier de Kersauson est la première personne qui m’a fait confiance et qui m’a emmené autour du monde ».

« La présence des collaborateurs est une manière de partager ce qu’on a fait avec ce bateau. Pour nous tous - l’équipage de Sodebo Ultim’ et les équipes techniques -, c’est une façon de montrer aux collaborateurs ce qu’on a été capable de faire. Je ressens un mélange d’inquiétude et de fierté de les recevoir à bord pour mériter une fois de plus leur confiance ».


Voir en ligne : Info presse www.sodebo.fr/voile


[1Geronimo était à son époque le plus grand multicoque construit pour un équipage.



A la une