SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Kitesurf

Mayeul Riffet établit un chrono à 19,6 nœuds de moyenne entre Marseille et Porquerolles

"Ce record permet de donner une dimension hauturière au kite"

mardi 30 septembre 2014Redaction SSS [Source RP]

Mayeul Riffet, connu notamment en tant que skipper et équipier pendant de nombreuses années en multicoque, est également un grand spécialiste de kitesurf. Premier à réaliser la traversée Marseille – Calvi (Corsikit) en 2011, le marseillais d’origine s’est lancé un nouveau défi : être le plus rapide sur le parcours de « The Run ».

The Run c’est un record permanent de 43 milles nautiques en route directe entre Marseille et Porquerolles ouvert à tous les engins à voile et organisé par le Sunlight Yacht Club of Malmousque. Le record toutes catégories était jusqu’alors détenu par le VOR70 de Lionel Péan en 3h04m47s.

Dimanche 28 septembre, le kiteur s’est élancé sur ce parcours, établissant un nouveau temps de référence en 2 heures et 43 minutes sur les 53 milles parcours à la vitesse moyenne de 19,6 nœuds. Mayeul Riffet améliore ainsi le chrono de plus de 21 minutes.

Interview :

Toujours en quête de défi, peux-tu nous expliquer l’intérêt de « The Run » ?

Au départ, mon objectif était de participer à ce nouveau record en guise d’entraînement. Ce type de parcours me convient parfaitement, alliant navigation au large et côtière. C’est un record qui a beaucoup de charme, avec un joli parcours, et qui est très intéressant avec sa complexité météo. Ce record permet de donner une dimension hauturière au kite, et amène les milieux de la course au large et des kiteurs à se mettre en contact.

Tu es parti dimanche, avec une météo favorable ?

La fenêtre était idéale. Le vent d’est (le marin) s’est mis en place le matin même, montant graduellement pour atteindre 25 nœuds. Le point positif est que la mer n’était pas encore trop formée, avec des creux de 2,50 mètres. Ce créneau de vent d’est associé à du beau temps et à une bonne visibilité est assez rare, c’est pour cela que nous avons précipité un peu le départ.

Quel a été le matériel utilisé ?

J’avais une aile F-one en 12m et une planche F.One prototype longue distance directionnelle, non équipée de foils. C’était physique, mais ça s’est super bien passé ! J’espère que ce nouveau record va donner l’envie à d’autres kiteurs de s’y frotter !

Quels sont tes projets futurs ?

Je vais désormais prendre un peu de repos. Ce genre de record en kite est assez difficile à mettre en place, mais j’ai l’envie de me poser de nouveau défis. J’ai en projet le Défi Kite Maurice – La Réunion, mais l’objectif ultime serait de monter un projet de chrono sur une distance de 100 mn.

- Info presse Marie-Astrid Parendeau



A la une