SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Vendée Globe

Eric Loizeau, 65 ans, veut participer au prochain Vendée Globe

"Quand un type de plus de 50 ans comme moi a quitté la course au large depuis plusieurs années, pourquoi le sponsoriser ?"

lundi 27 octobre 2014Redaction SSS [Source RP]

Skipper emblématique des années 80 et montagnard, Eric Loizeau a un regret, celui de n’avoir jamais couru le Vendée Globe. A 65 ans, sa forme exceptionnelle lui permet d’envisager de prendre le départ de la prochaine édition en 2016. Grand sportif, pleinde vitalité, Eric met en place un projet innovant : valoriser des projets issus d’entrepreneurs soixantenaires audacieux et entreprenants.

« Quand un type de plus de 50 ans comme moi a quitté la course au large depuis plusieurs années, pourquoi le sponsoriser alors qu’il ne peut pas prétendre gagner ? Il me fallait un concept. »

Celui qui est éternellement jeune selon ses proches, a envie de démontrer que tout est question de volonté et qu’il est possible de s’épanouir et d’entreprendre après 60 ans. En s’inscrivant dans un vaste mouvement de prise de conscience de la diversité, Eric Loizeau veut prouver que l’âge n’affecte ni le potentiel, ni la performance. L’expérience est même un atout pour tous, dans la transmission des savoirs.

Un dispositif d’identification, de soutien et de mise en lumière de projets portés par des soixantenaires sera mis en place grâce à l’activation d’une communauté de séniors. Des événements originaux, une plateforme digitale animés par une équipe de communication pointue permettront de concrétiser ce projet original au cœur de la problématique des séniors dans le monde du travail.

Skipper des années 80

C’est à Portsall, dans le Finistère, où il a grandi, qu’Eric met les pieds sur un bateau pour la première fois, à l’âge de 7 ans. Les clubs de voile n’existent pas, c’est donc seul qu’il faut apprendre, se débrouiller, s’aventurer seul. Baguerra, Ecume des mers, Eric se mêle aux régatiers pour enchaîner Championnats et courses du Fastnet. En 1971, il rencontre Eric Tabarly, reste quatre ans à ses côtés et apprend tout de la course au large. Après une Whitbread (Volvo Ocean race), c’est le grand saut. Eric Tabarly prête Pen Duick 3 à Eric Loizeau qui l’arme pour une seconde Whitbread sous le nom de Gauloises 2. Avec son jeune équipage, il remporte deux des quatre étapes de la course. Eric sera aussi l’un des précurseurs de la course au large en multicoque, avec Gauloises 4< /em> puis Roger et Gallet, catamaran de 75 pieds.

…Et montagnard

Mais le sponsoring décline et plutôt que de se consacrer à la recherche de partenaires, Eric choisit de repartir à l’aventure. Dans son enfance, alors que son père était professeur d’anglais à Lyon, Eric passait ses week-ends à skier. Quelques années plus tard, il décide d’y revenir et de se consacrer à l’alpinisme. Grâce au ski, il fait des rencontres fondatrices, Eric Escoffier, Isabelle Patissier, Patrick Berhault, Patrick Edlinger, et débute avec eux :

« C’était très rude mais cela m’a donné le goût de l’alpinisme. Je trouvais qu’il y avait beaucoup de ponts entre nos deux univers. Ils m’ont vraiment donné envie » …

Jusqu’à grimper sur le toit du monde, l’Everest, en 2003. Mais la mer n’est jamais loin … En 1994, Eric cr ée le Trophée Mer et Montagne afin de garder le contact avec le monde de la mer et des navigateurs.

La force de l’expérience

Eric n’aura jamais vraiment arrêté de naviguer. Avec les marins rencontrés sur les éditions du Trophée, il navigue dès qu’une occasion se présente : avec Thierry Dubois, Catherine Chabaud, Yves le Blevec, Franck Cammas, François Gabart, ... Après ving courses transatlantiques, deux tours du monde en équipage, Eric a envie de se lancer dans une compétition ultime, le Vendée Globe :

« J’ai envie de naviguer seul dans le sud, je ne l’ai jamais fait, cette course est formidable. Physiquement je suis prêt. Je fais du sport tous les jours, très souvent en montagne, c’est la meilleure des préparations."

Où en est-il ?

Eric Loizeau, avec l’appui des sociétés Ethik Event et Shiva Communication, débute les prises de contacts de partenaires potentiels, qui démontrent un grand intérêt à son projet. Il a fixé une date limite raisonnable pour boucler son projet : le 31 août 2015, afin de disposer d’une année entière pour s’entrainer sur un bateau existant, avant le grand départ.


Voir en ligne : Info presse Agence Kaori / http://ericloizeau.blogspot.fr


Palmarès

- Vainqueur de 2 étapes de la Withbread 1977-78 sur Gauloises 3
- 3 tours du monde en équipage (Whitbread)
- Elu marin de l’année 1978
- 1er de la Twostar 1981 et la Route du Rhum 1982 en classe 4, (3è et 4è toutes classes), avec le trimaran de 45 pieds Gauloises 4.
- Recordman de la traversée de l’Atlantique en solitaire en 1982.
- 1er de la Transat en double Rouen - New York 1986 avec le catamaran de 75 pieds Roger et Gallet.
- Champion du monde des multicoques océaniques 1986.
- 2è de la Transat en double Lorient - St Barth - Lorient 1989 avec le trimaran de 75 pieds Duel Aigle.
- Vainqueur de plusieurs Grand Prix de Multicoques entre 1980 et 1987.
- Vainqueur de la course en équipage Vendée - Saint Petersbourg 2010 sur le Multi50 Actual skippé par Yves Le Blevec.
- « Summiter » de l’Everest le 23 mai 2003.



A la une