SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#FigaroBénéteau

En 2015, La Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire soufflera ses 45 bougies

Bordeaux - Sanxenxo - La Cornouaille - Torbay - Dieppe au programme

jeudi 4 décembre 2014Information Solitaire du Figaro

Pour fêter l’événement, Pen Duick, la société organisatrice, a souhaité un parcours à la hauteur, mêlant la grande tradition de l’épreuve à la nouveauté. Des retrouvailles avec Bordeaux après le succès de 2013, un retour à un format alternant étape ibérique et britannique, Sanxenxo et Torbay pour une grande première, un passage incontournable en Bretagne dans les eaux de la Cornouaille et un final à Dieppe après quatre étapes de plus de trois jours de mer ; tous les ingrédients sont réunis pour faire de 2015 une irrésistible édition du 22 mai au 28 juin !

Bordeaux, un grand départ pour des retrouvailles attendues !

En 2013, Pen Duick avait souhaité donner une dimension nouvelle au départ de La Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire l’associant ainsi avec la célèbre Fête du Fleuve bordelaise. Dix jours durant, le port de la Lune avait vécu au rythme de ce grand rassemblement maritime et près de 500 000 personnes étaient venues célébrer les figaristes. L’enthousiasme de toute une ville avait alors scellé une union durable. En 2015, pour le plus grand bonheur de tous, La Solitaire retrouvera le fleuve à compter du 22 mai pour une semaine de festivités, placées sous le signe des préparatifs pour les concurrents mais aussi du spectacle avec des runs sur la Garonne. Dès le samedi 30 mai, la flotte se retrouvera à Pauillac pour prendre le grand départ de cette 46e édition le dimanche 31, à 14h00.

Sanxenxo : première !

A partir du 2 juin, au terme d’une étape de 461 milles, les marins seront attendus à Sanxenxo, sur la côte atlantique espagnole. Une première pour cette escale pittoresque de la côte galicienne qui n’avait encore jamais accueilli une étape de La Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire et un acte inaugural qui réunira toutes les composantes d’une entrée en matière sélective, placée sous le signe de la découverte. De la sortie de l’Estuaire de la Gironde à l’approche de la Ria de Pontevedra caractérisée par des dévents et de forts courants, la flotte sera rapidement plongée dans le grand bain.

La Cornouaille à mi-course

Après une parenthèse ibérique, La Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire reprendra le large le 7 juin en direction de la Bretagne. Dans des eaux bien connues des figaristes, c’est la Cornouaille et plus précisément le port de Concarneau qui soulignera la mi-course. Un tracé long de 522 milles semé d’embûches via le cap Ortegal, le Golfe de Gascogne et l’île d’Yeu, avec de nombreuses options à attendre pour un suspense intense.

Torbay, chaleureuse nouveauté

La Cornouaille et la ville close libèreront la flotte le 14 juin pour « l’étape de montagne » de cette 46e Solitaire. Au menu du plus long volet du parcours, 602 milles de large via la Chaussée de Sein, le célèbre phare du Fastnet et les Scilly avant une dernière navigation hautement stratégique le long des côtes anglaises. Au terme de trois jours de régate acharnée, c’est à Torbay, que sera jugée l’arrivée de la troisième étape. Figurant parmi les premières destinations touristiques du pays, ce port de la côte Sud du Devon réservera le plus chaleureux des accueils aux marins qui s’y amarreront pour la première fois de l’histoire de l’épreuve.

Dieppe la fidèle

Enfin, le 21 juin, les 600 milles du sprint final se présenteront devant les étraves pour un chapitre inédit, cap au Nord avec l’île de Lundy (ou île Macareux) à laisser à bâbord, avant de faire route vers le Pays de Galles et la Pointe de Saint-Gowan. Du courant, une mer courte et une dernière traversée de la Manche avant un épilogue en apothéose devant les falaises de Dieppe. Fidèle parmi les fidèles, la cité normande sacrera en effet le vainqueur de la 46e Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire. Qui succèdera au lauréat de la 45e édition, Jérémie Beyou ? Peut être lui-même candidat annoncé à un quatrième succès.

Ils ont dit :

Pierre Bojic, Directeur général de Pen Duick : « Le parcours de l’édition 2015, au-delà de son intérêt sportif et maritime, nous fera découvrir deux nouvelles destinations étrangères inédites. La première étape mènera les bateaux de Bordeaux à Sanxenxo en Espagne, dans la superbe Ria de Pontevedra. La deuxième reliera via l’île D’Yeu, Sanxenxo à la Cornouaille (Port de Concarneau), sous la coordination de la CCI de Quimper- Cornouaille, que les figaristes retrouveront toujours avec le même plaisir. La troisième étape mènera les Figaro Bénéteau 2 de la Cornouaille, à Torbay, jolie station balnéaire de la côte sud anglaise, dénommée « la riviera anglaise ». Enfin l’arrivée de cette 46e édition sera jugée à Dieppe, un port habitué à accueillir le final souvent très disputé de cette grande Classique de la course en solitaire ».

Gilles Chiorri, Directeur de course : « Cette édition 2015 propose une longue Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire, avec de nombreux passages méconnus des marins et un tracé très étendu géographiquement puisque nous allons très au Sud et très au Nord. Cette Solitaire va aller crescendo, il va falloir gérer l’effort dans la durée. Ce parcours va faire appel à toute l’étendue du talent des marins ».


L’édition 2015 de La Solitaire du Figaro-Eric Bompard cachemire

Etape 1 – Départ le 31 mai

  • Bordeaux – Sanxenxo
  • 461 milles (853 km)

Etape 2 – Départ le 7 juin

  • Sanxenxo – La Cornouaille
  • 522 milles (966 km)

Etape 3 – Départ le 14 juin

  • La Cornouaille – Torbay
  • 602 milles (1115 km)

Etape 4 – Départ le 21 juin

  • Torbay – Dieppe
  • 600 milles (1111 km)


A la une