SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#LaTransatAnglaise

The Transat 2016 : Loïck Peyron naviguera hors classe à bord de Pen Duick II

samedi 5 décembre 2015Information The Transat

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

L’édition 2016 de The Transat, transatlantique en solitaire de 3 000 milles entre Plymouth et New York, réunira quelques-uns des plus grands noms de la course au large professionnelle.

Pour la première fois de son histoire, la Transat Anglaise sera précédée par un « warm up », entre St Malo et le village officiel de la course à Plymouth. Un village sera également installé à St Malo quatre jours avant le départ de la flotte, et les journalistes, sponsors et invités auront l’occasion de naviguer à bord des bateaux qui rejoindront l’Angleterre.

La flotte IMOCA de The Transat 2016 réunira entre autres Sébastien Josse sur Gitana, Jean-Pierre Dick sur St Michel-Virbac Sailing Team, Armel Le Cleac’h sur Team Banque Populaire et Paul Meilhat sur SMA.

En Ultime, deux skippers se sont dores et déjà engagés : Yves Le Blevec sur Actual et Thomas Coville sur Sodebo.

Thomas Coville (Sodebo) : « La Transat Anglaise, pour moi, c’est d’abord un souvenir d’enfance. C’est la première émotion de voile que j’ai eue avec mon père. Je me souviens très bien du bonheur de voir mon père lors de la victoire d’Eric Tabarly. J’avais 8 ans et j’ai vécu cette émotion avec lui et la course au large est restée un sujet qu’on avait en commun et qui faisait l’unanimité à la maison. »

Yves Le Blevec (Team Actual) : « Pour nous, la Transat Anglaise est partie dès que la Transat Jacques Vabre s’est interrompue. Dès que l’on a décidé de rentrer, je me suis tout de suite dit que l’échéance prochaine était The Transat. C’est du solo et c’est le boulot de cet hiver. C’est compliqué parce qu’on navigue au début du printemps, en Atlantique Nord avec la probabilité de traverser beaucoup de systèmes qui peuvent être assez rapeux. Si je veux être efficace en solitaire dans ce type d’environnement, il va falloir que je trouve le mode d’emploi.

The Transat réunira également des monocoques Class40 et des Multi-50. Cinq skippers en Class40 sont actuellement inscrits, dont deux femmes : la Britannique Miranda Merron sur Campagne de France et l’Allemande Anna-Maria Renken sur Nivea.

Anna-Maria Renken (Nivea) : « La course, elle part maintenant. Je vais courir en classe 40 à bord de NIVEA, un bateau « fille » ! Je suis ravie de partir parce que c’est une transat mythique. Je ne sais pas si j’arriverais à faire un bon résultat ! Ça va être compliqué mais pas impossible. Il va falloir trouver le bon compromis. »

En Multi50, les inscrits sont Pierre Antoine sur OLMIX Sailing Team et Lalou Roucayrol sur Team Arkema.

Enfin, cette nouvelle édition de la Transat Anglaise sera marquée par l’engagement triple vainqueur de l’épreuve : Loïck Peyron. Il naviguera hors classe à bord de Pen Duick II, le bateau qui avait emmené Eric Tabarly à la victoire en 1969, lorsque la course était connue sous le nom de OSTAR.



Les inscriptions pour The Transat sont ouvertes jusqu’au 8 janvier 2016.

Ultimes

  • Tomas Coville (Sodebo_)
  • Yves Le Blevec (_Team Actual)

IMOCA 60

  • Sébastien Josse (Edmond de Rothschild)
  • Jean-Pierre Dick (St Michel Virbac)
  • Paul Meilhat (SMA)
  • Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VIII)

Multi 50

  • Pierre Antoine (Olmix)
  • Gilles Lamiré (French Tech Rennes – St Malo)
  • Erwan Le Roux (FenetrA)
  • Lalou Roucayrol (ARKEMA)

Classe 40

  • Brieuc Maisonneuve (Cap des Palmes)
  • Anna Maria Renken (NIVEA)
  • Miranda Merron (Campagne de France)
  • Vincent Lantin (Le Slip Français)
  • Thibault Vauchel Camus (Solidaires en Peloton – ARSEP)
  • Maxime Sorel (V&B)


A la une