SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#ACWS

Americas Cup World Series : Sir Ben Ainslie l’emporte devant Emirates Team New Zealand et les Américains d’Oracle

Franck Cammas : "Nous terminons quatrième au classement général"

dimanche 26 juillet 2015Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

La première épreuve des ACWS de la 35e America’s Cup se sera finalement disputée sur une journée au lieu des deux prévues à Portsmouth. En cause, une météo défavorable avec des vents de Sud soufflant à plus de 30 nœuds alors que la limite à ne pas dépasser est 25. Remportée par le local de l’étape Sir Ben Ainslie devant Emirates Team New Zealand et les Américains d’Oracle, l’étape de Portsmouth aura permis à Groupama Team France de confirmer son fort potentiel face à l’élite mondiale.

La décision d’annuler les deux manches prévues dimanche, prise par le directeur de course Ian Murray, n’a pas surpris l’équipage de Groupama Team France qui observait l’évolution du vent depuis les premières heures de la matinée : « C’est dommage de ne pas pouvoir régater mais c’est la météo qui décide. Il aurait été franchement déraisonnable de quitter le mouillage et encore plus de naviguer dans le Solent avec de la mer. Il y avait vraiment du vent et nos bateaux ne sont pas conçus pour affronter ces conditions » déclarait Franck Cammas.

Cette limite de 25 nœuds de vent n’est pas spécifique aux AC45 et à la Coupe de l’America. Egalement en vigueur dans les séries olympiques, elle vise à protéger les marins qui naviguent sur des bateaux de plus en plus rapides et performants. Pour ceux qui en doutent, il n’est qu’à se rappeler le décès de Bart Simpson, équipier d’Artemis, survenu lors de la 34e Coupe à San Francisco.

Au-delà de la légitime déception des six équipes engagées et du très nombreux public britannique mais aussi français s’étant déplacés pour assister à l’évènement (60.000 spectateurs samedi), le bilan de Groupama Team France à l’issue des deux manches disputées dans le Solent est très largement positif :

« Nous terminons quatrième au classement général. Vis à vis des équipes concurrentes qui baignent dans la Coupe depuis de nombreuses années, c’est très encourageant. Pas suffisant bien sûr mais nous sommes sur la bonne voie » analyse le skipper de Groupama Team France.

Comme le soulignait Olivier de Kersauson, venu à Portsmouth avec Michel Desjoyeaux soutenir Cammas et son équipage :

« Nous sommes dans le train. Certes dans l’un des wagons de queue pour l’instant mais je n’ai aucun doute quant à la capacité et à la détermination de l’équipe pour remonter jusqu’à la locomotive d’ici 2017. Ce que j’ai vu ici me plaît beaucoup, l’ambiance est excellente ».

A ses côtés, le coach de l’équipe, Bertrand Pacé, ajoute :

« On a encore beaucoup de travail à faire pour atteindre notre meilleur niveau mais les bases sont saines. Le niveau entre les équipes est assez homogène même s’il est encore un peu trop tôt pour tirer des conclusions car nous n’avons disputé que deux manches. Dans tous les cas, l’équipage est très professionnel. J’aime travailler dans ce contexte ».

Pour Thierry Fouchier, l’un des très rares Français à avoir remporté la Coupe de l’America en tant que navigant (33e édition ndlr), l’épreuve anglaise des LVACWS était importante :

« On ne savait pas trop comment se situer par rapport à nos concurrents qui sont familiers du circuit et de la Coupe. Les deux manches disputées reflètent bien notre position. Dans la première, nous faisons beaucoup de petites erreurs qui nous valent une dernière place que l’on corrige dans la seconde en étant capables de se bagarrer en tête avec Emirates Team New Zealand. On a vraiment une bonne équipe, un fort potentiel. C’est top ! ».

Quatrième du classement général derrière les trois grosses équipes que sont Land Rover BAR, Emirates Team New Zealand et Oracle Team USA, Groupama Team France peut être fier de cette entrée en matière et de devancer des spécialistes comme Dean Barker de Soft Bank Team Japan ou Nathan Outteridge d’Artemis Racing, équipe dans laquelle évolue un autre Français, Loïck Peyron, présent à Portsmouth.

Reste maintenant à confirmer cette entrée en matière lors de la deuxième épreuve de l’année, du 27 au 30 août à Göteborg, sur les terres d’Artemis Racing :

« Nous ne pourrons malheureusement pas naviguer d’ici là car le règlement l’interdit afin de limiter les coûts. On devra donc mettre à profit les cinq jours d’entraînement qui précèdent pour progresser » poursuit le skipper de Groupama Team France.

En espérant de tout cœur que les conditions météo seront plus favorables en Suède qu’elles ne l’ont été chez les Britanniques :

« Il faudrait que l’on dispute davantage de courses, surtout quand on sait que les conditions météo se dégradent. C’est un point que nous allons aborder avec les autres skippers car c’est vraiment dommage de voir tout cet incroyable dispositif public et télévisuel ne servir que pour deux fois 30 minutes de course » conclut Franck Cammas.

Autre point à traiter, l’accessibilité télévisuelle des courses en France où Canal + à acquis les droits de retransmission. Diffusées en différé sur Canal + Sport, les deux manches disputées samedi n’étaient pas visibles sur l’application digitale payante de la Coupe, frustrant certains passionnés supporters de Groupama Team France.


Voir en ligne : Info presse Groupama Team France / www.groupamateamfrance.fr


L’équipage de Groupama Team France :

  • • Franck Cammas, skipper et barreur
  • • Arnaud Psarofaghis, tacticien
  • • Thierry Fouchier, réglage de l’aile
  • • Arnaud Jarelgan, réglage des voiles d’avant
  • • Devan Le Bihan, numéro 1

Classement général des Louis Vuitton ACWS de Portsmouth

  • 1/ Land Rover BAR – Ben Ainslie - avec 19 points
  • 2/ Emirates Team New Zealand – Peter Burling - avec 18 points
  • 3/ Oracle Team USA – Jimmy Spithill - avec 16 points
  • 4/ Groupama Team France – Franck Cammas - avec 13 points
  • 5/ Softbank Team Japan – Dean Barker - avec 13 points
  • 6/ Artemis Racing – Nathan Outteridge - avec 11 points


A la une