SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#Catamaran

Martinique Cata Raid : Manu et Vincent Boulogne remportent l’édition 2016

dimanche 31 janvier 2016Redaction SSS [Source RP]

JPEG
Manu et Vincent Boulogne ont remporté le Martinique Cata Raid 2016 après 6 étapes disputées par 78 régatiers.

Première étape dimanche 24 janvier : Raid Le Robert – Trinité

Les conditions étaient idéales pour débuter ce " Martinique Cata Raid 2016 ", la course part de l’est de l’île et une manche d’acclimatation est réalisée dans la baie de la ville du Robert (lieu d’implantation du club nautique le WIND Force).

Les concurrents devaient réaliser d’abord une "banane" (up wind/down wind) dans la baie puis partir vers Trinité en passant par la Caravelle (Pointe Atlantique de la Martinique). Dans des conditions de vent 14/18 nœuds avec des vagues de 1m80 en moyenne, la flotte s’est étirée, et le ton était vite donné. Les valeurs se révélaient rapidement sur des choix tactiques en venant vers la côte mais aussi des choix de vitesse profitant des surfs sur les vagues. Une arrivée sur la magnifique plage de la ville de Trinité, qui accueillait le même jour sa parade d’ouverture du Carnaval. Comment ne pas penser que ce pays ne fait pas tout le temps la fête ?....

Deuxième étape lundi 25 janvier : Raid Trinité – Prêcheur

La boucle nord qui était au programme de la deuxième étape s’annonçait être la plus longue. Passant du milieu Est de l’île pour rejoindre le premier tiers Ouest, la distance reste incompressible. Mais pour parfaire le décor baroudeur espéré, les conditions de vent plus soutenu et plus régulier ont été au rendez-vous. Cette régularité s’est maintenue sur l’ensemble du parcours, les premiers ont réalisé cette étape en un peu moins de 2h. Bon nombre des 37 bateaux au départ se sont déjoué du piège de La Perle (Rocher mythique du Nord Caraïbes symbolisant le passage dans la mer des Caraïbes) où vents irréguliers et oscillants sur cette zone tampon obligent des choix tactiques cruciaux. Les forces en présence se révéleront donc à l’issue de ce 2e round.

Cette étape a également été pour certains le début des ennuis mécaniques avec des casses de matériel car la fin de la flotte a du naviguer souvent sous des grains donc dans des conditions musclées pour rejoindre le Prêcheur. Les muscles endoloris et les quelques bosses se sont résorbées autour d’un authentique repas antillais convivial et chaleureux.


Voir en ligne : Info presse martiniquecataraid.com

Portfolio



A la une