SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#Mini650 #SAS2016

Les Açores - Les Sables : Tanguy Bouroullec premier en série du classement final

Ian Lipinski premier au classement général en prototype

jeudi 18 août 2016Redaction SSS [Source RP]

En bande, en ligue, en procession… Depuis l’arrivée d’Ambrogio Beccaria (Alla Grande Ambeco) qui a remporté de brillante manière cette deuxième étape, les concurrents se succèdent sans discontinuer sur la ligne d’arrivée. Parfois les arrivées se jouent à quelques minutes près… A ce petit jeu, les voiliers d’ancienne génération ont fait mieux que résister aux derniers-nés des bateaux de série.

Il n’y aura pas eu vingt-quatre heures entre Ian Lipinski (Griffon.fr) premier des concurrents des Sables – Les Açores – Les Sables à rejoindre Les Sables d’Olonne et le dernier à franchir la ligne qui devrait vraisemblablement être Vianney Desvignes (Cachaça). L’heure était aux retrouvailles sur les pontons et aux calculs savants pour tenter de connaître les classements respectifs des uns et des autres.

- Cartographie


Voir en ligne : Info presse lessables-lesacores650.com


Ils ont dit :

Ian Lipinski (Griffon.fr) : « Je dispose d’un bateau fantastique. C’est vrai que de savoir qu’on a toujours un peu plus de vitesse que les adversaires, permet de naviguer avec beaucoup de sérénité. On n’est jamais dans la précipitation, on réfléchit mieux, on fait moins de bêtises. Il reste que cette étape était compliquée, qu’il ne fallait pas faire beaucoup d’erreurs, d’autant que ça revenait constamment par l’arrière. »

Tanguy Bouroullec (Kerhis CERFrance) : « C’était une deuxième étape compliquée. Je me suis fait piéger en voulant traverser la dorsale et pendant trois jours, j’ai dû affronter des vents variables faibles. Plus simplement, j’étais là où il ne fallait pas être. Heureusement, j’ai réussi à attaquer fort sur la fin de parcours et revenir aux avant-postes. Je savais que dans le vent aux allures portantes, j’avais mes chances. J’ai fini à fond, mais ça n’a pas suffi pour battre Ambrogio. Il mérite sa victoire. »

Ambrogio Beccaria (Alla Grande Ambeco) : « Je n’aurais pas imaginé un tel parcours sur cette course. Là, c’est incroyable : gagner une étape avec un Pogo 2 et finir deuxième au général. Mais, il a fallu se battre pour y arriver. J’ai passé énormément de temps à la barre : je savais que si je mettais le pilote, les bateaux de nouvelle génération iraient plus vite. Donc je n’avais pas le choix. Mais c’est bien de l’avoir fait. Ça prouve qu’avec un petit budget, on peut faire des belles performances. »

Jonas Gerkens (Volvo) : « Ce podium, je suis allé le chercher au bout de moi-même. J’ai accumulé les soucis sur cette étape avec notamment un black-out dans l’électronique pendant trois jours. De plus, c’était très instable. Avec mes soucis d’électronique, mon objectif premier c’était de revenir le plus vite possible aux Sables, sans ambition particulière de classement. Mais on n’a pas lâché le morceau et le résultat est là. C’est bien. En trois éditions, j’ai fait les trois marches du podium… Il va falloir que j’arrête ! »

Classement général provisoire avant jury :

Prototype :
- 1 Ian Lipinski (Griffon.fr) en 14j 05h 27mn 37s
- 2 Alberto Bona (Promostudi La Spezia) en 15j 01h 50mn 54s

Série :
- 1 Tanguy Bouroullec (Kerhis CERFrance) en 16j 01h 41mn 05s
- 2 Ambrogio Beccaria (Alla Grande Ambeco) en 16j 04h 48mn 50s
- 3 Jonas Gerkens (Volvo) en 16j 05h 11mn 22s
- 4 Henri Patou (Défense Assurances) en 16j 05h 50mn 15s
- 5 Aurélien Poisson (Alternative Sailing) en 16j 05h 57mn 37s



A la une