SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#Multi50 #TJV2019

Fred Duthil : "Le Grand Prix de Saint-Quay va être un bon moyen de se confronter à la concurrence"

mercredi 21 août 2019Redaction SSS [Source RP]

Thibaut Vauchel-Camus et Fred Duthil viennent d’engloutir plus de 700 milles entre Saint-Malo et l’Irlande pour s’entraîner et se qualifier pour leur Transat Jacques Vabre qu’ils courront à bord du Multi50, plan VPLP, Solidaires En Peloton – ARSEP. Faute de vent, ils ont interrompu leur navigation afin de revenir en Bretagne Nord et être dans les temps pour le premier des trois Grands Prix qui attend l’équipe du Défi Voile Solidaires En Peloton.

Ces prochaines semaines, Thibaut Vauchel-Camus et ses équipiers vont enchaîner plusieurs courses au contact, à commencer par le Trophée des Multicoques – Baie de Saint-Brieuc qui débute ce vendredi jusqu’à dimanche sur le plan d’eau de Saint-Quay-Portrieux. Puis le Grand Prix Valdys prendra place à Douarnenez du 28 au 31 août. Enfin le Trophée de Brest Multi50 aura lieu du 5 au 8 septembre. Des occasions certaines de faire le show et de montrer Ô combien les Multi50 sont de formidables trimarans.

Les impressions de Fred Duthil, en mode apprentissage en vue de la Transat Jacques Vabre (et qui est ravi de venir à Saint-Quay, lui qui a passé une grande partie de sa vie au Binic et qui est sociétaire du club de voile des Rosaires) :

« Le Multi50, c’est sport, très sport »

« Nous venons d’engloutir dans des conditions musclées 300 milles de portant et 400 milles de près. Nous avons été virer une bouée devant Cork avant de revenir vers Saint-Malo. On complétera notre qualification en septembre. L’essentiel était d’avoir du vent fort afin que je prenne mes marques en Multi50, que je m’habitue à de longues heures à la barre et aux manœuvres des voiles d’avant. L’idée, en vue de la Transat Jacques Vabre, est que je sois autonome car on ne sera pas toujours deux sur le pont. J’ai encore du travail mais je progresse et Thibaut m’aide beaucoup car il a une vraie maîtrise du support. Cette navigation a été un bon point de départ dans notre préparation à la Transat. En tout cas, je peux dire que ce sont des navigations engagées et qu’il faut un degré de concentration important, être toujours en alerte pour une meilleure gestion du risque ».

Se situer par rapport à la concurrence | Trophée des Multicoques

« C’est un plaisir pour moi de venir en Baie de Saint-Brieuc, une baie dans laquelle j’ai beaucoup navigué, notamment à certaines reprises avec Thibaut alors que nous étions jeunes. C’est un terrain de jeu que je connais donc bien.

Depuis le début d’année, nous nous sommes beaucoup entraînés seuls. Le Grand Prix de Saint-Quay va être un bon moyen de se confronter à la concurrence et de se concentrer sur la performance de Solidaires En Peloton – ARSEP. Il y aura 5 tops team au départ avec les trimarans de Seb Rogues, Gilles Lamiré, Loïc Féquet et Lalou Roucayrol. J’ai hâte que l’on se retrouve tous au contact au taquet ! »


Voir en ligne : Info presse TB Press / defi-voile-solidairesenpeloton.com

Portfolio



A la une