SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Figaro-Bénéteau

Solo Maître CoQ : Nicolas Lunven remporte la grande course et le général

samedi 29 avril 2017Redaction SSS [Source RP]

Après 49 heures de course, Nicolas Lunven (Generali) s’impose sur la grande course de coefficient 3 et remporte la 14e édition de la Solo Maître CoQ, signant une troisième victoire sur cette classique sablaise. Tout au long des 260 milles nautiques du parcours, le navigateur vannetais aura mené une belle bagarre contre le sablais Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance) et contre Erwan Tabarly (Armor Lux). Au classement général provisoire avant jury, le skipper de Generali devance Sébastien Simon et Jérémie Beyou (Charal). Pierre Quiroga (skipper Espoir CEM), beau leader jusqu’à jeudi matin, échoue au pied du podium. Du côté des bizuths, Julien Pulvé de la formation vendéenne (Team Vendée Formation) remporte le classement, un résultat qui le met en confiance pour la suite.

Ils ont dit :

Nicolas Lunven, skipper de Generali : " Je vais forcément bien quand on gagne ! Pourtant, dès le début, cela n’a pas été facile. Je passe la bouée de dégagement en tête et 5 minutes après c’était déjà la foire. J’étais 9e sous le pont de l’île de Ré. Mais je me suis accroché, je n’ai pas baissé les bras et ce malgré les renversements de situations. Et dieu sait qu’il y en a eu sur cette course ! Mais tout s’est bien déroulé. J’ai eu pas mal de réussite et ce dans tout ce que j’ai fait ou essayé de faire. On s’est bien bagarré avec Erwan et Sébastien. Tout au long de la manche, c’était toujours un coup l’un, puis un coup l’autre. A chaque fois, j’arrivais toujours à repasser devant, voire à avoir la petite longueur d’avance qui suffisait. La victoire au classement général, c’est super. En partant jeudi, je n’avais pas pris la feuille des classements et n’avais pas les points en tête. J’ai appris ma victoire au général une fois la ligne franchie. La cerise sur le gâteau ! Lors de la transition cette nuit, j’étais, au début, plutôt confiant parce que je pensais que le vent allait rentrer de terre. Du coup je m’étais décalé entre la flotte et la côte me disant : "tant que tout le monde est à l’arrêt, il ne va pas se passer grand chose. Le vent va revenir vers moi en premier." Ca, c’était ce qui était prévu mais ce n’est pas ce qui s’est passé. Erwan m’a fait peur. Décalé plus à l’ouest, il a redémarré un tout petit peu avant moi. Cela lui a permis de refaire son retard et d’être menaçant jusqu’à la bouée des petites Barges. C’est toujours comme ça. On a une idée en tête. On pense que c’est la bonne et on s’aperçoit en cours de route que les concurrents ont d’autres idées en tête et qu’elles ne sont pas si bêtes que ça. C’est ma 3e victoire sur la Solo Maître CoQ. C’est bien de regagner ! Cela fait un moment que je n’avais pas gagné de course en Figaro. Cela met du baume au coeur, surtout devant un tel plateau ! "

Sébastien Simon, skipper de Bretagne CMB Performance : "C’était dur. En fait, la grande course comptait pour moitié de tout ce qu’on avait fait en début de semaine. Cela remettait tout en jeu mais c’est aussi cela qui était intéressant. Il y a eu plein de retournements de situations. A chaque nuit, il se passait des choses. Il fallait réussir à rester dans le coup, à être opportuniste. La deuxième place m’a échappé sur cette grande course et pour cela je suis un petit peu en colère. Mais je me rattrape avec une troisième place et surtout une place de deuxième au classement général. Cela me va très bien pour la dernière épreuve du championnat de France avant la Solitaire du Figaro. Je suis content de faire deuxième ici aux Sables d’Olonne, à domicile et même si je suis venu avec mon bateau Bretagne CMB Performance. Forcément, quand on est chez soi, on dort à la maison, chez ses parents, on est donc mieux reposé et moins stressé. Sur la course, j’aurai voulu dormir plus mais Nico, avec qui je me suis bien bagarré, ne m’a pas laissé beaucoup de répit. Et puis la dernière nuit tout a basculé. Je suis tombé dans une zone sans vent en premier et j’ai vu la flotte se rapprocher de moi et Nico partir. C’est là où j’ai perdu cette deuxième place et sans doute la victoire au final. Je suis plutot frustré mais cela aurait pu être bien pire. Si on m’avait dit que je ferai un podium en partant, j’aurai été très content. C’est positif avant la Solitaire. Dans les prochains jours, le bateau va rentrer en Bretagne. On a quelques réparations à faire dessus avant de partir pour Bordeaux et puis un peu de repos pour le skipper aussi..."

Jérémie Beyou, skipper de Charal : " Je suis super content de cette 3e place au général. Je me suis remis au Figaro il n’y a pas si longtemps que ça. Sur la Solo Concarneau, je cherchais encore mes marques. Et là cette 3e place, c’est plus que correct. A Concarneau, j’avais laissé passer des places dans une transition et cela valait sans doute une 14e place. Ici, à la Solo Maître CoQ, j’ai réussi à être constant pendant toute l’épreuve. J’ai fait toutes les manches autour de 5e mais jamais complètement devant. Je pense que je ne suis pas encore là. J’y vais progressivement. Et si tous les 15 jours cela progresse comme ça alors cela peut jouer sur la Solitaire. En tout cas, je suis super content de cette semaine de progression, d’être sur le podium derrière Nicolas Lunven et Sébastien Simon qui ont très bien navigué. Surtout Nico qui a fait une super belle course de nuit, rapide, aux bons endroits tout le temps. Il n’y a pas de honte à être derrière ces deux là. Et puis un podium pour ma première course sous les couleurs de Charal, l’histoire commence bien ! Avec un joli clin d’oeil sur le fait que mon premier podium Charal soit sur la Solo Maître CoQ."

Julien Pulvé, skipper de Team Vendée Formation : " C’est ma première participation à la Solo Maître CoQ. Pour moi, c’était une épreuve difficile mais un excellent exercice. Sur la partie offshore, je suis un peu plus à l’aise. C’est plus facile pour temporiser et pour prendre les décisions. Cela me convient très bien. A l’arrivée, je ne savais pas exactement combien j’étais placé. Ca c’est tellement éparpillé sur l’eau que je voyais les autres bizuths arriver avant moi. Ma première place de bizuth est une bonne surprise. Je suis vraiment ravi. J’ai bien négocié les conditions et le boulot qu’il y avait à faire ainsi que ma gestion du sommeil. Je suis curieux de savoir combien de temps les autres coureurs ont dormi. C’était une belle épreuve."


Classement général provisoire avant jury

- 1 - GENERALI Nicolas LUNVEN : 27 points
- 2 - Bretagne Crédit Mutuel de Bretagne Performance Sébastien SIMON : 28 points
- 3 - CHARAL Jérémie BEYOU : 28 points
- 4 - Skipper Espoir CEM Pierre QUIROGA : 34 points
- 5 - Ovimpex - Secours Populaire Anthony MARCHAND : 40 points
- 6 - Custo Pol Alexis LOISON : 41 points
- 7 - GEDIMAT Thierry CHABAGNY : 55 points
- 8 - Armor Lux Erwan TABARLY : 58 points
- 9 - AGIR Recouvrement Adrien HARDY : 62 points
- 10 - Queguiner - Leucémie Espoir Yann ELIES : 68 points (réclamation du jury en cours)

Portfolio



A la une