SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

OJD presse nautique

Les magazines nautiques toujours en baisse de plus de 3% en 2013

Les éditeurs de presse ont, tous, ont perdu de l’argent en 2012

lundi 10 février 2014Christophe Guigueno

Comme tous les ans en début d’année, l’OJD diffuse les chiffre de diffusion de ses adhérents dont quelques magazines de la presse nautique nationale : Voiles et Voiliers, Bateaux et Chasse Marée. Tout comme l’an passé, ces trois titres affichent des résultats en baisse pour l’ensemble de l’année 2013. Mais une baisse stabilisée à un peu plus de 3%…

La presse magazine (nautique) ne va toujours pas bien. La faute à la crise, au net, etc… Pas la faute pourtant à la qualité ni aux initiatives comme l’a montré la nouvelle version du magazine Bateaux qui a révolutionné le plus vieux titre nautique sans, pour autant, endiguer la baisse des ventes. Revue de détail.

Voiles & Voiliers : un leader en pente douce

V&V est le leader incontesté de la presse nautique en France. Sa diffusion payée, si elle a baissé de plus de 3% encore, est passée sous la barre des 50000 mais devance très très largement ses concurrents Bateaux (presque 15.000) et Voile Mag (hors OJD).

Mais le titre de la rue du Faubourg St Antoine à Paris a perdu 20.000 ventes en dix ans. Ses ventes actuelles se répartissent entre 20.000 abonnés et 30.000 ventes en kiosque dont un peu plus de 4.000 à l’étranger.

Plus inquiétant, le magazine édité par la SERNAS appartenant au groupe Ouest France perd de l’argent : -531 500 euros de résultat net en 2012 pour près de 6 millions de chiffre d’affaires il y a un an (les résultats 2013 ne sont pas disponibles).

Avec des ventes en baisse et des pertes financières, le groupe Ouest France ne serait pas satisfait de sa filiale. Lors du salon nautique, l’information circulait que la rédaction pourrait être rapatriée à Rennes au siège de groupe ou le magazine, purement et simplement mis en vente…

Bateaux : nouvelle formule, mêmes effets

Rapatriée à Rennes depuis plus d’un an avec le rachat du titre par les éditions Course au large et le Télégramme (concurrent de Ouest France), le Bateaux nouvelle formule s’est bien renouvelé.

Mais le magazine, premier né des magazines de voile en France, n’a pas retrouvé la croissance malgré un bon numéro en décembre 2013 qui a fait 16.000 ventes. Il paye donc ses mauvais scores de mars à juin et en novembre 2013. Novembre 2013 : le numéro avec Alain Delon à la une sortie trop peu de temps après la polémique surle dérapage de l’acteur ?

Le magazine rennais a quand même réussi un beau score en janvier 2013 après plus de 19.000 ventes avant d’alterner entre 12 et 16.000 par mois. Il y a dix ans, le titre affichait 43.000 ventes en moyenne par mois, aux deux-tiers des performances de Voiles et Voiliers. En 2013, c’est donc 14.000 et le quart du numéro 1.

Chasse Marée : Stabilité

Le Chasse Marée ne connait pas la crise. Avec 9 numéros par an, un tirage moyen de 21.500, près de 10.000 abonnés et 13.000 ventes stables pour chaque numéro, le magazine de la voile tradition basé à Douarnenez reste stable depuis 2007. De quoi faire rêver les autres membres de l’OJD… A moins que ?

Malgré ces résultats, les éditions du Chasse Marée ont présenté en 2012 un bilan en déficit de près de 200 000 euros.

Chiffres d’Affaires 2012 : Tous en déficit

SERNAS Ed. Course au Large Ed. du Chassée Marée
CA Résultat CA Résultat CA Résultat
5.988.800 -531.500 1.014.700 -217.700 3.875.900 -197.500

2012 a été une année très difficiles pour les éditeurs de presse magazine. Que ce soit la SERNAS, les éditions Course au Large et du Chasse Marée, tous ont terminé en déficit. Les chiffres 2013 en diront plus sur la santé de ces trois grands magazines. Mais les indicateurs ne sont pas bons.



A la une