SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Trimaran de sport

Cheminées Poujoulat continue avec Bernard Stamm… en Diam 24

"Aujourd’hui, j’éprouve le besoin de faire de la compétition sur un support un peu différent"

samedi 17 mai 2014Redaction SSS [Source RP]

Alors que son projet IMOCA est aujourd’hui mis entre parenthèses le temps de retrouver un bateau et tous les financements nécessaires, et après avoir (re)découvert les joies de la régate à l’occasion du Grand Prix Guyader début mai à bord d’un Diam 24 One Design mis à sa disposition par le chantier ADH inotec, Bernard Stamm s’engage aujourd’hui officiellement sur le circuit de ce nouveau sportboat monotype multicoque.

Fidèle aux côtés du skipper Suisse depuis dix ans et attaché, comme lui, à rester au plus haut niveau de la compétition dans le domaine de la voile, l’un des vecteurs majeurs de sa stratégie de communication, Cheminées Poujoulat a choisi de l’accompagner sur ce nouveau projet qui va lui permettre de passer du temps sur l’eau mais aussi de régater au contact des meilleurs en attendant de relancer son programme principal.

Facile à mettre en œuvre, simple d’utilisation, sportif, puissant : le Diam 24 One Design ne manque pas d’atouts. Bernard Stamm, qui cherchait une solution pour ne pas trop s’éloigner des plans d’eau et régater tout en continuant à reconstruire un projet de course au large, a ainsi trouvé le support idéal pour poursuivre sa préparation au plus haut niveau.

« Monter, ou plus exactement remonter un projet de course au large est chronophage. Le Diam 24 OD est un bateau monotype, facile à monter, simple à mettre à l’eau… Il répond parfaitement à mes attentes du moment, d’autant qu’à mon sens, à terme, le haut niveau sera en multicoque » indique le skipper.

C’est d’ailleurs de ce constat qu’est né ce nouveau sportboat puisque le choix du multicoque comme support de « la Coupe de l’America » consacre la reconnaissance des capacités de ces bateaux légers et véloces.

« Bien que j’ai participé à de nombreuses campagnes de records sur des Maxi, comme Orange II avec Bruno Peyron ou Groupama 3 avec Franck Cammas, le multicoque est finalement quelque chose que je connais assez mal. Et pour cause, sur un tour du monde, à bord de ce genre de machine, on est finalement plus pilote que régatier. Aujourd’hui, j’éprouve le besoin de faire de la compétition sur un support un peu différent. Cela va me permettre de me remettre en question, mais aussi et surtout de progresser. C’est important et un peu de nouveauté, c’est toujours intéressant dans une préparation, quelle qu’elle soit » explique Bernard, par ailleurs ravi d’ainsi pouvoir naviguer avec une partie de son équipe, en l’occurrence Ewen Le Clech et Philippe Legros.

« Normalement, nous devrions recevoir notre bateau lundi prochain. Nous allons le monter et le mettre à l’eau dans la foulée afin de pouvoir nous entraîner mardi, mercredi et jeudi dans le Finistère sud. Nous le remonterons ensuite jusqu’à Brest où nous le marquerons aux couleurs de Poujoulat avant de nous aligner au départ du Grand Prix de l’Ecole Navale, la semaine suivante » précise le marin suisse, heureux que son fidèle partenaire, Cheminées Poujoulat, ait choisi de l’accompagner dans cette aventure.

« Notre projet voile n’est pas encore défini pour le futur mais nous sommes fiers de voir figurer les couleurs de Poujoulat sur un nouveau bateau aux cotés de Bernard Stamm. Le Diam 24, qu’il nous a proposé, est une bonne transition pour le team. Cela va lui permettre de continuer la compétition de haut niveau d’autant que d’autres très grands marins s’y engagent également » déclare Benoît Bodineau, directeur de la communication.

De fait, de grands noms tels que Vincent Riou ou Lionel Lemonchois, sont également présents sur le circuit. Dire que le niveau dans la série est élevé est donc un euphémisme, mais c’est précisément ce que recherche Bernard.

« Nous allons devoir prendre nos repères, trouver nos marques sur ce nouveau bateau. A Douarnenez, lors du Grand Prix Guyader, à la barre du Diam prêté par ADH inotec, nous étions montés en puissance régulièrement pour finir par régater en tête. Nous allons essayer de rester dans la même dynamique de progression » conclut Stamm.


Voir en ligne : Info presse Rivaco / poujoulat.bernard-stamm.com/fr


Un programme de six épreuves

Ensemble, les trois hommes vont mettre en place un programme d’entraînement aussi dense que possible afin d’être prêts lors des différentes épreuves du circuit :
- le Grand Prix de l’Ecole Navale (du 29 mai au 1er juin) à Lanvéoc-Poulmic,
- le Raid Emeraude (du 27 au 29 juin) à Saint-Lunaire,
- la Régate des Voiles Classiques (du 12 au 14 juillet) à la Trinité-sur-Mer,
- une course à Port-la-Forêt (du 30 au 31 août),
- l’Atlantique Télégramme (du 26 au 28 septembre) à Lorient, puis
- une course en baie de Quiberon (les 11 et 12 octobre).



A la une