SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#TJV2015

Transat Jacques Vabre : Vincent Riou embarque Seb Col pour défendre son titre

"Ce que j’ai vu ne m’a pas incité à lancer l’installation de foils sur PRB"

samedi 8 août 2015Redaction SSS [Source RP]

A peine rentré du Tour de France à la Voile où il s’est classé 8e, Vincent Riou a retrouvé son 60’. Cette année pré-Vendée Globe est un moment clé pour le skipper bigouden qui a rendez-vous dès le 16 août avec la fine fleur de la classe IMOCA pour la Rolex Fastnet Race. Puis, en octobre, la pression montera d’un cran pour la course phare de 2015 : la Transat Jacques Vabre (départ le 25 octobre). Il y a deux ans, Vincent et Jean Le Cam s’imposaient sur le parcours entre Le Havre et Itajai au Brésil.

Cette fois, le skipper de PRB a décidé de s’élancer avec un marin qui affiche l’un des palmarès les plus éloquents du match race international : Seb Col. Le vice champion du monde 2008 s’intéresse depuis plusieurs années maintenant à la course au large. Sous les couleurs de PRB, il prendra pour la troisième fois le départ de la Transat Jacques Vabre après sa participation avec Kito de Pavant en 2007 (6e) et celle de 2011 avec François Gabart (4e).

Seb Col, le souci du détail

Si les deux hommes ne connaissent peu, ils se savent liés par la passion de la technique.

« C’est vrai, je n’ai jamais navigué avec Seb. Nous nous croisons régulièrement depuis qu’il habite Port La Forêt. Concernant la course au large, il n’est pas dans son domaine de compétence mais son regard peut justement être très intéressant. Il a un palmarès impressionnant. C’est loin d’être un débutant. J’ai choisi de ne pas opter pour les foils pour l’instant car je ne suis pas convaincu y compris par ce que j’ai pu voir des nouveaux bateaux. PRB a été beaucoup optimisé depuis sa première mise à l’eau. On essaye à chaque fois d’en tirer le meilleur, de le faire évoluer. Je trouve que mon bateau va vite mais il est probablement possible de le faire aller encore plus vite. Seb va pouvoir m’apporter son point de vue car il a ce souci du détail. Il sait faire avancer un bateau vite. Et sur ce point, il est probablement l’un des meilleurs qui existe. Ensemble, nous avons une belle opportunité pour bien faire sur cette Transat Jacques Vabre » explique Vincent Riou.

PRB face aux 60’ nouvelle génération

La Rolex Fastnet Race va constituer la première confrontation de PRB et des 60’ nouvelle génération. Vincent ne cache pas son impatience de pouvoir jauger son monocoque en condition de course face à ceux qui seront ses adversaires pour le prochain Vendée Globe. S’il avoue ne pas être convaincu pour l’instant par les foils autorisés par la nouvelle jauge IMOCA, l’occasion est parfaite pour confirmer ou infirmer ces premières impressions.

« On a navigué une seule fois quelques heures avec les nouveaux 60’. Ce que j’ai vu ne m’a pas incité à lancer l’installation de foils sur PRB. La Rolex Fastnet Race puis la Transat Jacques Vabre vont nous permettre de nous faire une meilleure idée. Nous ne sommes pas les seuls à être restés dans la version simple. SMA est comme nous. On verra ce que cela donne » commente Vincent.

Le skipper de PRB observera donc ses concurrents, mais il compte bien aussi accrocher, avec Seb Col, une troisième victoire sur ce parcours entre Cowes et Plymouth via le Rocher du Fastnet (Vincent a déjà gagné la Rolex Fastnet Race avec Sébastien Josse en 2007 et Jean Le Cam en 2011). De quoi mettre un peu plus de pression sur les épaules du co-skipper du monocoque vendéen.

« J’embarque sur PRB sur deux courses que Vincent a déjà gagnées. Pour moi, ce sera la toute première Fastnet. Vincent me fait un cadeau car je ne suis pas un spécialiste de l’offshore. Il y a des gens meilleurs que moi et disponibles. Il me donne une réelle possibilité d’ajouter une belle ligne à mon palmarès avec la Transat Jacques Vabre. Lors de mes deux participations précédentes, je partais avec des bateaux neufs. Il y avait donc un enjeu lié à l’optimisation. Cette fois, c’est différent. Cela tombe bien car je suis resté un peu sur ma faim lors de mes deux participations précédentes. Dans les deux cas, nous avions été en tête avant de devoir quitter cette place de leader. Et puis, la dernière fois avec François, nous avions terminé sans énergie. Vincent veut être performant et compétitif. On part avec une belle ambition sportive et cela me convient parfaitement » raconte Seb Col qui effectuera donc ses premiers milles en course à bord de PRB lors de la Rolex Fastnet Race.

Avant de prendre le départ de la Rolex Fastnet Race, Vincent et Seb, accompagnés de Tanguy Le Glatin, Fanch Guiffant et Nicolas Andrieu, participeront à l’Artemis Challenge (tour de l’île de Wight, 13 août).


Voir en ligne : Info presse Effets Mer / sport.prb.fr/voile



A la une