SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

#SNIMderiveurs

SNIM Dériveurs : Le Suisse Max Wallenberg l’emporte en minimes chez les Optimist

Aurel Martin vainqueur de la catégorie cadets

samedi 16 avril 2016Redaction SSS [Source RP]

Une fois n’est pas coutume, c’est avec une super météo que les portes se referment sur la 1re édition de la SNIM Dériveurs nouvelle génération. “Avec ce vent de sud-est irréguliers d’une douzaine de nœuds, on va envoyer trois belles courses“, sourit la PRO Corinne Aubert, à l’heure d’embarquer. Et c’est ainsi que les 386 Optimist ont eu droit à une belle dernière journée physique, avant un week-end de repos mérité.

En minimes, les étrangers font la loi !

Ils trustent quatre des cinq premières places. Seul Français parmi eux, Tangi Le Goff parvient à se maintenir sur le podium à la troisième place. Son horrible dernière course le prive d’une 2e position qui lui tendait les bras. Le Suisse Max Wallenberg termine cette CIP sur quatre victoires et s’assure son heure de gloire.

“Les conditions étaient au top, et il y avait un très bon niveau sur l’eau. Je suis content, c’est la 6e régate que je remporte cette année. En mai, je fais les qualifications suisses pour le championnat du Monde. Si je me qualifie, ce sera ma première expérience.“

Dans la série des jeunes heureux, Joshua Richner 2e du général et 2e suisse :

“Je visais le podium, et je suis très content. Je fais de la voile depuis six ans, et ce qui m’intéresse, c’est la gagne ! Il y avait un très bon niveau chez les Français. Il y avait beaucoup de vent contrairement à la Suisse. Et puis ce qui me plait, c’est qu’il y avait du soleil.“

Même son de cloche chez Lilou Ruat, première fille :

“Mon objectif était le podium, c’est réussi. Hier, j’étais troisième et je pense qu’aujourd’hui, les deux premières avaient de la pression, puisqu’elles ont raté leur course et j’en ai profité pour passer devant elles. L’an passé, j’avais terminé 4e. Place aux championnats d’Europe, maintenant !“

Aurel Martin confirme en benjamins !

Quand les dés sont jetés, forcément, le niveau de concentration s’affaisse. Aurel Martin l’a appris à ses dépends, et n’a remporté qu’une course aujourd’hui, laissant les deux autres à ses deux adversaires directs.

“J’étais venu pour gagner, et je suis très content de ma victoire à Marseille. J’ai pris beaucoup de plaisir à naviguer au sein de cette flotte. Mes prochains objectifs en métropole sont la Coupe Internationale d’Eté 2016 (CIE) et la CIP 2017.“

Le jeune homme de Nouvelle Calédonie est un peu obligé de sélectionner les épreuves qu’il dispute en Europe.

Le podium n’est pas volé pour Malo Guerin, beau dauphin, accroché à sa 2e place depuis quelques jours. Bilan.

“Ça fait trois ans que je fais de la compétition et c’est mon premier podium à la CIP. Pour moi l’important est de gagner, mais Aurel Martin était intouchable.“

Le Suisse Boris Hirsch complète le podium à l’issue de la dernière course, devant le petit Zou Schemmel (4e), inconsolable à son arrivée sur le tarmac, après avoir loupé une manche.

Timothée Dumont, premier Marseillais, a progressé de jour en jour, et termine à la 7e place. Sa mauvaise dernière course le prive d’un rapproché plus important au général.

Le meilleur pour la fin avec un joli bouquet pour Violette Manhes (12e au général) qui termine première fille, devant la Marseillaise Anna Combet, 15e.

“Je voulais avoir cette première place et je suis en tête depuis le début des phases finales. Je vais de la voile depuis quatre ans, c’est mon premier titre majeur.“

Un kangourou dans la rade !

L’Australie avait un représentant durant cette SNIM Dériveurs, en la personne du jeune minime Wilson Blake. Vainqueur de la 6e course, le jeune homme a su s’illustrer sous les yeux de ses grands-parents, et marquer cette CIP de son empreinte. La particularité de ce garçon, c’est qu’il ne rentrera en Australie… qu’au mois de septembre. “Nous voyageons pendant six mois“, raconte le grand-père. Hors régates, les journées du garçon sont bien calées. Wilson étudie le matin et navigue l’après-midi. Après une régate en Hollande, il y a une quinzaine de jours, Wilson Blake avait rendez-vous à Marseille, avant de reprendre sa route, à travers le monde.

“Je suis très content d’être à Marseille. Mon classement est bon, j’espère revenir…“


Voir en ligne : Info presse ycpr.net


Classement général final minimes CIP Optimist - 297 inscrits (après 12 courses disputées, la plus mauvaise course étant retirée)

  • 1er Max Wallenberg (SNG – Suisse) 37 pts
  • 2e Joshua Richner (GYC - Suisse) 67 pts
  • 3e Tangi Legoff (Loguivy Canot Club) 113 pts
  • 4e Efe Tulcali (Era Bodrum - Turquie) 122 pts
  • 5e Adrian Surroca (SNG - Allemagne) 128 pts
  • 16e Victor Bordes-Laridan (La Pelle – Marseille) 191 pts
  • 21e Lilou Ruat (SR Antibes) 230 pts (1re fille)
  • 31e Rosine Baudet (CNM – Suisse) 290 pts (2e fille)
  • 50e Lili-Marie Liandier (La Pelle – Marseille) 355 pts (5e fille – 2e française - 1re Marseillaise)

Classement général final benjamins CIP Optimist - 89 inscrits (après 12 courses disputées, la plus mauvaise course étant retirée)
  • 1er Aurel Martin (SRC) 21 pts

  • 2e Malo Guérin (CVGV) 39 pts
  • 3e Boris Hirsch (SNG - Suisse) 78 pts
  • 4e Zou Schemmel (SR Antibes) 89 pts
  • 5e Karl Devaux (CV Saint-Quentin) 96 pts
  • 7e Timothée Dumont (La Pelle – Marseille) 107 pts (1er Marseillais)
  • 12e Violette Manhes (YC Mauguio Carnon) 135 pts (1re fille)
  • 15e Anna Combet (La Pelle Marseille) 170 pts (2e fille – 1re Marseillaise)


  • A la une