SeaSailSurf®

Du grand large à la plage : Toute l’actualité des sports de glisse depuis 2000

Gitana Team

Route du Rhum 2014 et Vendée Globe 2016 pour Sébastien Josse

"je suis conscient de la chance incroyable que m’offrent Ariane et Benjamin de Rothschild"

lundi 27 janvier 2014Redaction SSS [Source RP]

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

Arrivé en mars 2011 au sein de l’écurie armée par le Baron Benjamin de Rothschild, Sébastien Josse alors connu comme un grand spécialiste du monocoque - a su rapidement prendre ses marques et se faire une place parmi les meilleurs skippers de multicoque. Sa saison 2014 s’annonce tout passionnante, avec le grand rendez-vous de la Route du Rhum dont le départ sera donné de Saint-Malo le 2 novembre. Mais elle marque surtout le début de cinq années riches en surprises avec le grand retour de Sébastien Josse sur le Vendée Globe.

La Route du Rhum, un « remake » de David et Goliath

Entre le Gitana Team et la Route du Rhum c’est toute une histoire, notamment depuis la victoire de Lionel Lemonchois à la barre de Gitana 11 en 2006. L’écurie aux cinq flèches est encore aujourd’hui détentrice du record de l’épreuve en 7 jours 17 heures 19 minutes et 6 secondes.

A 38 ans, Sébastien Josse possède un curriculum vitæ éclectique : Solitaire du Figaro, Vendée Globe, transatlantiques, Volvo Ocean Race . Même s’il a débuté la compétition sur le tard, le niçois n’a pas traîné en chemin. Et pourtant, sa participation à la Route du Rhum 2014 sera une première ou presque. Si l’on ajoute à cela le plateau des maxi-trimarans auxquels devront faire face Sébastien et sa monture de 21 mètres, le challenge est audacieux ! En effet, dans la classe Ultime les mensurations de ses concurrents impressionnent : 31 mètres pour Banque Populaire VII, 34 mètres pour le nouveau Sodeb’O ou encore 30 mètres pour l’Idec de Francis Joyon, et cela sans compter les 40 mètres de Spindrift 2, qui à cette heure n’a pas encore confirmé sa participation.

« L’expérience en soi m’intéresse et pourrait s’avérer instructive pour la suite du programme. Ce n’est pas donné à tout le monde de traverser l’Atlantique en solitaire à la barre d’un bateau tel qu’Edmond de Rothschild et parvenir à le faire serait déjà une belle satisfaction. Maintenant, nous connaissons parfaitement les polaires de notre bateau et celles de nos concurrents et nous savons bien que nous ne pourrons pas rivaliser dans toutes les conditions avec les grosses unités. Sur le papier, nous ne partons donc pas avec le cheval gagnant mais comme toujours dans ce sport mécanique les conditions météorologiques rencontrées seront déterminantes. La Route du Rhum a démontré par le passé qu’elle pouvait réserver de nombreuses surprises . J’y vais sans pression et sans complexes » confiait Sébastien Josse.

C’est à la barre du Multi70 Edmond de Rothschild, alias Gitana XV, que le skipper a choisi de s’élancer de Saint-Malo l’automne prochain. Pour cela, le trimaran connaîtra un rapide chantier, qui démarrera dans les prochains jours à Lorient :

« Nous allons principalement travailler sur l’ergonomie pour adapter le plan de pont du Multi70 au solitaire : plus de protection au poste de barre et au piano, installation d’un poste de veille extérieur pour minimiser le temps passé à l’intérieur . Le travail réalisé sur le pilote automatique sera également essentiel pour espérer mener le bateau au maximum de son potentiel. Le reste se fera sur l’eau en multipliant les navigations et les entraînements en équipage réduit puis en solitaire » expliquait le navigateur.

Vendée Globe 2016, jamais deux sans trois !

Depuis quatorze ans, le Baron Benjamin de Rothschild écrit l’histoire des Gitana sur deux ou trois coques. Mais la conjoncture actuelle, notamment la situation de la classe MOD70, oblige l’écurie de course au large et ses membres à imaginer l’avenir différemment. C’est pourquoi le Gitana Team, soutenu par Ariane et Benjamin de Rothschild et par le Groupe Edmond de Rothschild, a choisi de se lancer une nouvelle fois dans l’aventure du Vendée Globe ; une décision sportive mais aussi humaine comme le détaillait Cyril Dardashti, le directeur général du Gitana Team :

« Certains verront dans notre choix du Vendée Globe un changement de cap mais pour être plus précis c’est une transition nécessaire. Le MOD70 ne propose pas aujourd’hui de circuit pérenne - aucune course n’est programmée avant 2016 - et les récentes annonces du collectif Ultim manquent encore de garanties à nos yeux tant sur la structure qu’offrira cette « classe » que sur les épreuves qui pourraient être organisées pou r ces géants. Mais ce projet nous intéresse et nous resterons attentifs à ses évolutions. La volonté d’Ariane et Benjamin de Rothschild a toujours été d’inscrire le Gitana Team et plus largement l’histoire de la voile et de leur famille dans l’avenir. L’humain est également au cœur de leur engagement. Le Gitana Team c’est bien sûr un marin mais c’est également une équipe qui travaille dans l’ombre pour permettre à cet homme de partir avec toutes ses chances. Préparer un voilier prototype pour une aventure telle que le Vendée Globe est un beau défi pour notre équipe et passionne tout le monde. Cette épreuve est une compétition à part ! »

La page de ce nouveau projet est encore blanche : construire un bateau ou optimiser un navire existant ? Si l’option d’un monocoque neuf est finalement préférée avec qui et où le construire ? Quelles améliorations apporter à un bateau de la génération actuelle ? Autant de questions sur lesquelles travaillent actuellement Sébastien Josse et l’ensemble de l’équipe. Le Gitana Team entend bien se donner les moyens de ses ambitions et mettre toutes les chances de son côté pour offrir à Sébastien Josse un navire à la hauteur de son talent. Ainsi, parallèlement à la préparation du grand rendez-vous de la saison 2014 - la Route du Rhum - l’équipe du Baron Benjamin de Rothschild planchera dès cette année sur le futur monocoque IMOCA de l’écurie. Un planning qui devrait permettre à Sébastien Josse d’intégrer le circuit IMOCA courant 2015 afin de prendre part aux courses du calendrier de la classe avant la grande échéance du Vendée Globe 2016.

S’il annonce la deuxième expérience de Vendée Globe pour le Gitana Team, ce nouveau projet marquera la troisième participation du marin à cet Everest des mers. Sébastien Josse était en effet présent sur les éditions 2004-2005 et 2008-2009 du célèbre tour du monde sans escale et sans assistance et n’a jamais caché son envie de revenir sur l’épreuve à la tête d’un projet gagnant :

« Mon histoire avec le Vendée Globe a débuté il y a 12 ans, en 2002, quand on m’a confié la barre de mon premier projet Imoca. C’était le Vendée de la découverte. Je partais sur un bateau ancien qui ne pouvait pas vraiment prétendre à la victoire. Mais ces trois mois de navigation et ma 5e place m’ont appris bien d’autres choses. Cette course m’a relevé... En 2008, l’année de ma deuxième participation, je reviens cette fois à la barre d’un monocoque neuf de nouvelle génération. La course s’est malheureusement arrêtée prématurément au large de la Nouvelle-Zélande sur une casse structurelle. Cet abandon a été une grande frustration et j’avais jusqu’à ce jour la sensation de ne pas avoir fini mon histoire avec le Vendée Globe. Je suis très heureux des choix du Gitana Team et je suis conscient de la chance incroyable que m’offrent Ariane et Benjamin de Rothschild en nous permettant de nous engager sur une telle aventure. Le Vendée Globe c’est un morceau de vie pour un marin et ça va bien au delà d’une course. »


Voir en ligne : Info presse www.gitana-team.com/fr/



A la une